Lunettes ou lentilles?

Vous avez subi un examen de la vue et vous visitez maintenant une boutique d’optique. L’opticien étudie votre ordonnance et vous demande si vous désirez des lunettes ou des lentilles. Normalement vous choisiriez parmi la centaine de montures en démonstration. Mais grâce aux récents développements technologiques dans le domaine des lentilles cornéennes, vous voilà bien embêté : lunettes ou lentilles?
 
Tout comme les verres de contact, les lunettes sont utilisées pour corriger les erreurs de réfraction comme l’hypermétropie, la myopie, l’astigmatisme et la presbytie.
 
La plupart des Canadiens choisissent de porter des verres de contact plutôt que des lunettes en raison des avantages que ces lentilles cornéennes offrent :
  • elles ne glissent pas sur le nez, ni ne s’embrouillent en hiver;
  • elles ne se déplacent pas lorsque vous pratiquez certains sports;
  • elles sont moins visibles que les lunettes;
  • elles peuvent offrir une meilleure vision et sont plus confortables que les lunettes;
  • elles n’entravent pas la vision périphérique.
Votre optométriste ou votre ophtalmologiste est la personne la mieux placée pour vous indiquer si vous pouvez ou non porter des verres de contact. Voici cependant ce qui est offert et ce que vous devriez avoir à l’esprit lors de l’achat de verres de contact.

Verres de contact 101

Les verres de contact sont des dispositifs médicaux. Ils devraient donc être ajustés par un optométriste ou un ophtalmologiste. Ils sont conçus pour s’appuyer sur la cornée, la membrane extérieure transparente de l’œil, et ils sont maintenus en place en adhérant au film lacrymal qui couvre l’avant de l’œil.
 
Lorsque vous clignez des yeux, votre paupière glisse sur la surface du verre de contact et le déplace quelque peu. Ce mouvement permet aux larmes de lubrifier la cornée et de se départir de tout débris qui pourrait se situer entre la cornée et le verre de contact.
 
Les verres de contact sont faits de différents types de plastiques, mais en général on en compte deux groupes : les verres de contact souples et les verres de contact rigides perméables au gaz (durs).
 
Voici les différents types de verres de contact :
 
Verres de contact à port quotidien – Ces verres sont conçus pour être portés uniquement pendant la journée, habituellement pas plus de 18 heures. Ion les retire la nuit pour être nettoyés et désinfectés. Les verres de contact à port quotidien peuvent être portés pendant un an.
 
Verres de contact jetables – Ces verres sont conçus pour être portés pendant un court laps de temps et uniquement pendant la journée. Ces verres peuvent devoir être remplacés quotidiennement – vous les jetez donc après un seul usage – ou à des intervalles plus longs, et ce, jusqu’à trois mois. La majorité des verres de contact jetables sont conçus pour durer jusqu’à deux semaines. Il est important de jeter ces verres en respectant les délais recommandés par le manufacturier ou par votre professionnel des soins de la vue.
 
Verres de contact à port prolongé – Ces verres sont conçus pour fournir assez d’oxygène à l’œil même pendant le sommeil. Vous pouvez porter ces verres de contact continuellement, de 7 à 30 jours. Ces verres ne devraient être portés qu’aussi longtemps que le recommande le manufacturier et ils devraient être nettoyés et désinfectés tel que le recommande le manufacturier ou votre professionnel des soins de la vue.
 
Verres de contact rigides perméables au gaz (durs) – Ces verres sont faits d’un matériel plastique plus rigide qui ne contient pas d’eau. Bien que les verres de contact rigides ne soient pas aussi flexibles que les verres de contact souples, ils permettent à une plus grande quantité d’oxygène de traverser la cornée réduisant ainsi le risque d’irritation cornéenne. Les verres de contact rigides perméables au gaz doivent être remplacés moins fréquemment que les verres de contact souples, soit environ tous les deux ou trois ans.
 
Vous devriez tenir compte de certains éléments avant de faire votre choix.
 
À l’exception des verres de contact jetables quotidiennement, les verres de contact nécessitent un nettoyage et une désinfection régulière. Bien que ce processus ne requière que quelques minutes, un certain nombre de personnes ne s’en soucient guère. La plupart des problèmes oculaires auxquels font face les utilisateurs de verres de contact sont les larmoiements, les picotements, la sensation de brûlure, la sensibilité à la lumière, la sécheresse et la vision distordue ou embrouillée occasionnelle. Ces conditions peuvent être aggravées par des soins inappropriés ou par un mauvais nettoyage et ceci peut augmenter le risque d’infection oculaire.
 
Les études cliniques suggèrent que le port prolongé de verres de contact, particulièrement la nuit, augmente le risque de développer des ulcères cornéens, aussi connus sous le nom de kératite ulcéreuse. Un ulcère peut se former sur la cornée en un jour ou deux entraînant une cicatrice permanente, voire la cécité. Pour cette raison, de nombreux ophtalmologistes conseillent à leurs patients de ne pas porter de verres de contact à port prolongé.
 
Certains problèmes causés par le port de verres de contact ne présentent aucun symptôme, mais peuvent tout de même endommager l’œil. Il est donc important de subir des examens de la vue à intervalles réguliers.
 
Les verres de contact ne sont pas recommandables pour toutes les personnes, et ce, pour de nombreuses raisons, y compris :
  • infections oculaires fréquentes;
  • allergies oculaires;
  • sécheresse des yeux en raison de l’insuffisance de la production lacrymale.
Lorsque vous considérez le port de verres de contact, vous devriez aussi tenir compte de votre environnement. Par exemple, si vous travaillez dans un milieu poussiéreux ou si vous êtes exposé à des vapeurs chimiques, il vous sera peut-être conseillé de ne pas porter de verres de contact. Aussi, si vous vivez ou si vous travaillez dans un lieu particulièrement sec en raison du chauffage ou de la climatisation, vous trouverez peut-être le port de verres de contact inconfortable.

Qu’en est-il des lunettes?

Lorsque comparées aux verres de contact ou à la chirurgie oculaire au laser, les lunettes semblent être l’ancienne façon de corriger les erreurs de réfraction, mais nous constatons qu’elles sont plus populaires que jamais.
 
Il vous suffit d’entrer dans une boutique optique et de voir les centaines de montures à la mode qui vous sont présentées.
 
Les progrès réalisés dans le domaine de la conception et de la technologie des verres vous aident à mieux voir et à mieux paraître, même lorsque vous avez besoin d’une ordonnance plus puissante. Les verres épais ressemblant à des fonds de bouteille de boissons gazeuses sont bien désuets.
 
Voici les types de verres les plus populaires :
 
Verres avec objectif asphérique – Verre ayant une surface sphérique imitant la forme d’une balle et offrant une vision plus nette et un champ de vision plus large que les verres conventionnels. Les verres asphériques ont une surface antérieure plus complexe qui modifie graduellement la courbure du centre du verre jusqu’à la bordure extérieure. L’œil de l’utilisateur subit alors une distorsion minimale, qui résulte en une plus belle apparence.
 
Verres en polycarbonate – Verres fait d’un type de plastique résistant aux chocs. Ils sont considérés comme un des plus grands progrès réalisés dans le domaine des plastiques utilisés pour la fabrication des verres. Ces verres sont plus légers, plus minces, plus robustes et plus résistants aux égratignures. C’est l’idéal pour les enfants et les adultes actifs.
 
Verres photochromiques – Verres qui possèdent des revêtements chimiques leur permettant de foncer rapidement lorsqu’il fait très clair et de retourner à leur couleur normale tout aussi rapidement lors de conditions intérieures normales ou pendant la nuit.
 
Verres avec couches antireflets – Ces verres peuvent améliorer de façon draconienne l’allure et le confort de vos lunettes en y réduisant la réflexion de la lumière. Ces lunettes permettent aussi d’atténuer l’éblouissement, ce qui diminue la fatigue oculaire.
 
Les verres multifocaux disponibles dans les cas de presbytie – perte de la capacité de l’œil de faire la mise au point qui survient avec le vieillissement – incluent :
 
Verres bifocaux – Verres présentant deux foyers différents : l’un pour la vision rapprochée et l’autre pour la vision de loin. Une ligne visible sépare les deux foyers.
 
Verres trifocaux – Verres présentant trois foyers différents : un pour la vision rapprochée, un deuxième pour la vision intermédiaire et un troisième pour la vision de loin.
 
Verres progressifs – Verres présentant de nombreux avantages par rapport aux lentilles bifocales et trifocales car ils permettent à l’utilisateur de faire la mise au point à plusieurs différentes distances. Les verres progressifs ne comportent aucune démarcation et permettent une transition douce et confortable d’une distance à une autre. C’est l’idéal pour les personnes actives qui exécutent de multiples tâches.
 
Il est important de se rappeler que certains verres peuvent ne pas convenir à toutes les montures. Les verres progressifs par exemple ne conviennent pas aux montures plus petites. Il peut donc être intéressant de choisir vos lentilles avant de sélectionner une monture.
 
Votre apparence, vos goûts personnels et votre style de vie constituent votre meilleur guide lors du choix de lentilles ou de lunettes et votre professionnel des soins de la vue est la personne la mieux placée pour vous aider.

Retour au haut de la page