Éclairer votre vie

Lorsqu’il s’agit d’éclairage intérieur, plusieurs d’entre nous auraient besoin d’un peu d’éclaircissements. Quel éclairage est le plus approprié pour nous et pour nos yeux? Qu’est-ce qui constitue un battage publicitaire? À quoi devrions-nous porter une attention particulière?

Pour obtenir réponse à ces questions, INCA a consulté les Drs Jeff Hovis et Graham Strong, tous deux de l’École d’optométrie de la University of Waterloo. Dr Hovis est un spécialiste en vision au travail et Dr Strong est un des directeurs du très renommé Centre for Sight Enhancement de la University of Waterloo.

Mythes et réalités

Bonne nouvelle : bien que plusieurs d’entre nous croient que nous pouvons endommager notre vision de façon permanente en utilisant un éclairage inapproprié (Vous souvenez-vous que nos parents nous disaient que de lire sous un mauvais éclairage pourrait nous rendre aveugle?), Dr Hovis et Dr Strong affirment que cela est impossible. Par contre, un éclairage inapproprié peut être désagréable et entraîner des blessures graves si vous ne pouvez pas bien voir ce que vous faites et que le travail que vous exécutez est dangereux.

Le type d’éclairage utilisé constitue un autre mythe. Dr Hovis et Dr Strong déclarent que cela n’est pas important. Tous sont d’excellentes sources de lumière. Que vous adoptiez un éclairage fluorescent, halogène, incandescent ou en spectre continu est une question de préférence personnelle (sans mentionner perses considérations comme l’efficacité énergétique et l’émission de chaleur).

Donc, lorsqu’il s’agit d’éclairer nos vies, quels sont, selon nos experts, les facteurs à considérer? La réponse est la suivante : Numéro 1 - la quantité de lumière et numéro 2 - la diminution de l’éblouissement.

Faire la lumière sur votre lieu de travail

Bien qu’il existe des milliers d’emplois, chacun d’entre eux exigeant un éclairage spécifique, Dr Hovis base ses commentaires sur un environnement de travail de type bureau, ce que la majorité d’entre nous connaît bien.

La plupart des bureaux sont très bien conçus au plan de l’éclairage. Dans la plupart des cas, les rangées de fluorescents trop brillants et mal couverts sont chose du passé. Mais, ordinateurs et éclairage de bureau ne font pas toujours bon ménage. La solution consiste à faire en sorte que la zone qui entoure l’écran de votre ordinateur soit éclairée de la même façon que l’écran lui-même.

Si votre écran est placé devant une fenêtre, ou si l’éclairage général de votre bureau est beaucoup plus fort ou beaucoup plus faible que celui qu’émet votre écran, il en résulte un « éblouissement d’inconfort ». L’éblouissement d’inconfort ressemble à ce que vous vivez lorsque vous êtes ébloui par les feux de route d’un conducteur voyageant en sens inverse ou lorsque vous entrez dans un édifice après avoir été au grand soleil.

L’éblouissement d’inconfort peut être très pernicieux. Lorsque vous passez sans cesse de votre écran à la zone environnante, vous pouvez ressentir une certaine désorientation et avoir de la difficulté à vous concentrer sans toutefois être conscient du problème. Avec le temps, il est possible que vous souffriez de maux de tête ou de fatigue oculaire.

Contrôler l’éblouissement

Si vous croyez que l’éblouissement d’inconfort peut être un problème, tentez ces quelques tests diagnostiques :

  • Portez pendant quelques heures un chapeau à large rebord. Si vous vous sentez plus confortable lorsque vous portez ce chapeau, cela signifie que l’éclairage vertical est beaucoup plus vif que celui de votre écran.
  • Placez une feuille de papier vierge à côté de votre écran et à quelques pouces derrière celui-ci. Le papier devrait avoir sensiblement la même luminosité que votre écran. Si tel n’est pas le cas, certains ajustements doivent être faits pour en arriver à une luminosité équivalente.

Il faudrait aussi porter une attention particulière à la réflexion. Si vous pouvez vous voir ou voir certains éléments de votre bureau dans votre écran, vous avez un problème d’éblouissement.

Comment donc éliminer la réflexion et l’éblouissement d’inconfort? Faites l’essai des techniques suivantes :

  • Déplacez votre écran (changer l’angle de l’écran ou déplacer l’écran de quelques pouces seulement peuvent faire toute la différence).
  • Modifiez si possible l’éclairage vertical ou abaisser le store lorsque requis.
  • Ajuster le contraste et la luminosité de votre écran afin qu’ils correspondent à l’éclairage environnant.
  • Ajoutez une lampe de travail, si votre écran est brillant et que la surface de bureau est beaucoup moins éclairée. Cette lampe devrait être dirigée vers vos documents et non vers l’écran.

Faire la lumière à la maison

Image d'une lampe sur un bureau dans une pièce faiblement éclairéeMaintenant que nous avons discuté de l’éclairage au travail, ce qui tient compte de huit heures ou plus de votre journée, qu’en est-il de l’éclairage à la maison?

Au Centre for Sight Enhancement, Dr Strong donne aux gens pers conseils sur l’éclairage à la maison. « Les études démontrent que la plupart des résidences sont en général sous-éclairées », affirme-t-il. En effet, en vieillissant, l’être humain requiert une plus grande quantité de lumière – habituellement, chaque décennie correspond à une hausse de 10 % de l’éclairage requis.

« Les gens doivent comprendre qu’il n’y a pas de limite supérieure en ce qui concerne l’éclairage. Tout est question de la façon dont vous vous sentez », déclare Dr Strong. Faites des essais en ajoutant de la lumière jusqu’à ce que vous ayez créé un environnement confortable pour vous.

Une boutique de luminaires est un excellent lieu pour faire de telles expériences. Apportez un texte qui vous semble à peine lisible : des petits caractères comportant un faible contraste, comme l’arrière d’un ticket de loterie. Tentez de lire ce texte sous différents éclairages. La plupart du temps, vous trouverez un système d’éclairage plus approprié que celui que vous utilisez à la maison.

Guide de l’éclairage à domicile, pièce par pièce, offert par Dr Strong

Cuisine

Tout comme la salle de bains, la cuisine est l’endroit où l’on constate les plus importantes carences en matière d’éclairage.

  • Utilisez un bon éclairage direct pour les surfaces de travail, les zones de mesure, de préparation et de cuisson des aliments et le coin servant à la lecture des recettes. Un éclairage installé sous les armoires de cuisine ainsi que des lampes ajustables, comme des lampes à col de cygne ou des appliques murales, donnent de très bons résultats.
  • Tentez d’éviter les problèmes d’éblouissement qu’engendrent les surfaces de votre cuisinière ou les comptoirs de cuisine. Choisissez des surfaces non brillantes ou placez sur celles-ci un napperon ou une planche à découper pour éviter l’éblouissement.

Salon

  • Utilisez un éclairage direct pour effectuer des activités nécessitant une vision fine, comme la lecture ou la couture. Si vous lisez de façon continue (lire un roman versus regarder l’horaire de télévision), l’éclairage devrait alors être encore plus fort. Par ailleurs, la lumière requise pour coudre devrait être deux fois plus intense que celle que vous utilisez pour lire.
  • Laissez les lumières allumées pour regarder la télévision ou un film ou pour jouer à des jeux vidéo. La zone entourant l’écran de télévision devrait avoir 20 à 40 % de la luminosité de la télévision. Laissez certaines lumières allumées ou alors utilisez un gradateur de lumière.
  • Éliminez la réflexion que pourrait causer l’écran de télévision en utilisant des stores, en éteignant les lumières placées derrière vous ou en changeant l’angle de l’écran.

Salle de bains

Avec toutes ses surfaces très brillantes, la salle de bains peut être un cauchemar en ce qui a trait à l’éblouissement. La plupart des salles de bains sont trop éclairées. En général, une salle de bains nécessite le même éclairage que celui du salon.

  • Utilisez un bon éclairage direct pour des activités telles que le maquillage ou le rasage. L’éclairage devrait être dirigé vers vous et non vers le miroir.
  • Faites attention aux lumières intenses placées au-dessus du miroir; elles sont jolies, mais souvent mal localisées, créant beaucoup trop d’éblouissement.

Chambre à coucher

  • Envisagez l’ajout d’un éclairage direct dans les zones où vous vous habillez et où vous faites votre toilette. Ceci pourra vous aider à choisir vos bas ou vos boucles d’oreilles.
  • Utilisez un éclairage supplémentaire si vous lisez au lit. Vous pourriez l’installer sur une table ou sur un mur. Cette lumière doit être dirigée vers la page (assurez-vous que la lampe ne dégage pas trop de chaleur) et de façon à ne pas vous éblouir.
  • Éclairez les garde-robes, car elles sont trop souvent oubliées. La majorité des penderies sont assez éclairées pour éviter de trébucher, mais pas assez pour permettre de bien choisir ses vêtements. Assurez-vous que les vêtements ne sont pas en contact avec une ampoule électrique très chaude.

Escaliers et corridors

  • Envisagez d’accroître l’éclairage existant. La plupart des gens considèrent rarement ces zones, mais elles constituent un danger important. La majorité d’entre nous risque bien plus de tomber lorsque les marches ne sont pas éclairées.

Salle de lavage

  • Envisagez l’ajout d’éclairage dans la salle de lavage. La plupart des maisons ont besoin d’un meilleur éclairage que ce qui est habituellement offert, et ce, plus particulièrement là où l’on tente d’agencer des couleurs ou d’éliminer certaines taches.

Sous-sol, atelier ou garage

Dans un sous-sol non fini, les fluorescents donneront plus d’éclairage que des ampoules électriques disséminées ça et là.

  • Assurez-vous d’avoir un éclairage approprié lorsque vous effectuez des tâches dangereuses ou qui exigent une vision fine. Lorsque vous travaillez le bois, que vous effectuez des réparations ou que vous faites de l’artisanat, ayez un bon éclairage direct.

Pour se sentir bien

« Il existe deux types d’éclairage », déclare l’humoriste américain James Thurber. « La lueur qui illumine et l’éblouissement qui obscurcit. »

M. Thurber savait de quoi il parlait. Éclairez les objets de façon inappropriée et vous les verrez probablement moins bien. Utilisez un bon éclairage et vos yeux (et votre cerveau) vous en remercieront.

Retour au haut de la page