DMLA de type sec

Photographie d'un oeil affecté par la DMLA de type secIl existe deux types de DMLA : la DMLA de type sec (aussi
connue sous le nom de DMLA non-exsudative ou non-néovasculaire) et la DMLA de type humide. La DMLA de type sec est plus fréquente et représente près de 85 à 90 p. cent des cas de DMLA. À ses débuts, la DMLA de type sec ne présente que peu ou pas de symptômes.

Évolution

La DMLA de type sec apparaît lorsque la couche de cellules sous la rétine (appelée épithélium pigmentaire rétinien) commence à vieillir et à s’amincir. Cette modification touche à son tour la rétine sus-jacente, et plus particulièrement les cônes photosensibles, rendant la vision centrale plus atone et embrouillée et diminuant souvent la perception des couleurs.
 
La DMLA de type sec a tendance à progresser au fil des ans, et ce, bien plus lentement que la DMLA de type humide. Lorsque la DMLA de type sec progresse, la personne atteinte peut constater une tache embrouillée ou aveugle au centre de son champ visuel ou une diminution progressive de son habileté à distinguer les caractères fins ou les détails. Elle pourra aussi avoir de la difficulté à distinguer le visage des gens ou avoir besoin d’une lumière plus vive pour lire ou effectuer d’autres tâches. Graduellement, alors que la macula fonctionne de moins en moins, la vision centrale pourra être totalement perdue. Chez certaines personnes, une DMLA de type sec se transforme en DMLA de type humide.
 
La DMLA de type sec touche habituellement les deux yeux, mais la vision peut être perdue dans un oeil seulement, alors que l’autre semble non visé. Si elle survient dans un seul œil, elle peut entraîner des modifications importantes de la vision générale mais la personne atteinte pourra encore conduire un véhicule, lire et distinguer les petits détails grâce à l’œil qui voit encore distinctement.

Symptômes

Un des symptômes les plus précoces de la DMLA de type sec est la présence de drusens, des dépôts de couleur blanc jaunâtre qui s’accumulent sous la rétine et qui peuvent engendrer une rupture plus marquée des tissus de la macula et un amincissement de ceux-ci.
 
Il est normal de trouver des drusens inoffensifs chez les personnes de plus de 60 ans et toutes les personnes de plus de 50 ans ou plus ont au moins un petit drusen dans un œil ou dans les deux yeux. Les professionnels des soins de la vue peuvent dépister ces drusens et en déterminer le type au moment d’un examen oculaire complet. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le fonctionnement des drusens dans l’œil, relevez le défi DMLA.

Stades

La DMLA de type sec se divise en trois stades, qui peuvent survenir dans un œil ou dans les deux yeux :
  • DMLA de type sec précoce – La personne atteinte de DMLA de type sec précoce présente quelques petits drusens ou quelques drusens de dimension moyenne. À ce stade, elle est habituellement asymptomatique bien qu’elle puisse éprouver une perte de sensibilité des contrastes qui peut se traduire par une difficulté à voir l’écran d’un guichet automatique bancaire ou à lire un menu dans un restaurant peu éclairé. 
  • DMLA de type sec intermédiaire – La personne atteinte de DMLA de type sec intermédiaire présente plusieurs drusens de dimension moyenne ou quelques drusens de dimension importante et certains patients voient une tache embrouillée au centre de leur champ visuel. La personne atteinte peut avoir besoin d’une lumière plus vive ou d’un certain grossissement pour lire ou effectuer diverses tâches.
  • DMLA de type sec évoluée – La personne atteinte de DMLA de type sec évoluée présente, en plus de la présence de drusens, une perte localisée d’épithélium pigmentaire rétinien qui engendre un disfonctionnement des cônes sus-jacents situés dans la macula. Ceci peut entraîner une tache embrouillée ou aveugle au centre du champ visuel. Avec le temps, cette tache peut devenir de plus en plus grande et de plus en plus foncée, accroissant ainsi la perte de vision.