Oeil paresseux (Amblyopie)

L'amblyopie est un trouble oculaire qui affecte des milliers d'enfants et est presque toujours réversible, à condition d'être traité à temps.
 
Pour comprendre l'amblyopie, il faut comprendre l'essentiel du développement de la vision chez le nourrisson.
 
Tout comme il faut apprendre à marcher et à parler, il faut apprendre à voir. Un nouveau-né peut voir, mais il doit apprendre à se servir de ses yeux: d'abord à focaliser, puis à coordonner ses yeux pour former un système stéréoscopique. La vision continue de se développer au cours des neuf premières années de la vie, après quoi le système visuel est complet et ne peut plus être modifié.
 
Il arrive souvent, toutefois, que dans les premières années, un œil ne se développe pas comme il le devrait. L'une des causes les plus courantes d'un mauvais développement de l'œil est le *strabisme*, c'est-à-dire la déviation des axes visuels. Ce peut aussi être le fait qu'un œil n'arrive pas à focaliser avec l'autre à cause d'une myopie ou d'une hypermétropie plus forte. Dans ces cas, le cerveau supprime, en quelque sorte, l'œil le plus défocalisé et l'enfant s'habitue à ne voir qu'avec l'œil le meilleur. C'est l'amblyopie, ou le défaut d'usage d'un œil.
 
Toute maladie oculaire qui empêche la focalisation d'une image claire dans l'œil peut conduire à l'amblyopie chez l'enfant. Des facteurs héréditaires peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Traitement

L'ophtalmologiste -médecin spécialiste des soins oculaires- doit d'abord découvrir pourquoi le cerveau élimine l'œil amblyope puis corriger la situation. Il peut devoir prescrire le port de lunettes pour corriger une vision brouillée ou aider à bien aligner les yeux ou encore exiger l'occlusion du bon œil pour forcer l'œil paresseux à travailler. Il est souvent nécessaire aussi de recourir à la chirurgie pour réaligner mécaniquement les yeux.

Rôle des parents

Si l'amblyopie n'est pas traitée, le sujet aura pendant toute sa vie un œil dont la vision sera médiocre et ne pourra être améliorée. Les parents ont un rôle clé à jouer pour éviter que cela ne se produise.
 
Seul un professionnel qualifié peut diagnostiquer l'amblyopie. Beaucoup d'enfants amblyopes ont l'air tout à fait normaux et voient bien grâce à leur autre œil. Surveillez les signaux d'alarme, comme un œil qui louche, un enfant qui ferme un œil (en particulier lorsqu'il fait soleil).
 
Si le médecin diagnostique l'amblyopie et prescrit des lunettes ou une occlusion, il est important de suivre ses indications à la lettre, ce qui n'est pas toujours facile avec un jeune enfant. Plus le traitement commence tôt, plus courte sera cette période difficile.
 
Contrairement à la croyance populaire, les bébés ne louchent pas tous à la naissance. Si le vôtre le fait et si le strabisme persiste au-delà de six mois, il faut consulter le médecin dès que possible. N'attendez jamais qu'un trouble oculaire se règle « avec l'âge », cela ne se produira probablement pas. Et n'oubliez pas : les lunettes ne constituent une aide que pour les yeux en santé... Elles peuvent parfois cacher des symptômes jusqu'à ce qu'il soit trop tard.
 
© 2004 Société canadienne d’ophtalmologie
 
Retour au haut de la page