Diminution du risque

Les personnes diabétiques peuvent réduire de manière proactive leur risque d’être atteintes d’une rétinopathie diabétique de quatre façons.

1. Maîtrise de la glycémie (taux de sucre dans le sang)

Infirmière assise près d’un patient regardant un glucomètre

La maîtrise de la glycémie est le premier pas vers la réduction du risque de rétinopathie diabétique. Pour mesurer votre glycémie, vous aurez besoin d’un glucomètre et vous pourrez le faire dans le confort de votre foyer. La plupart des pharmacies vendent des glucomètres, mais votre éducateur spécialisé en diabète ou votre pharmacien vous aidera à déterminer celui qui vous convient et vous expliquera comment l’utiliser.

Pour les personnes diabétiques aveugles ou ayant une vision partielle, il existe des glucomètres parlants. Pour de plus amples renseignements, visitez la section de ce site qui porte sur les glucomètres.

Bien qu’un glucomètre soit essentiel, il existe d’autres moyens d’atteindre plus facilement la glycémie cible, comme adopter un régime alimentaire équilibré et faire de l’exercice régulièrement.

2. Saine alimentation

Femme coupant une tomate, un glucomètre et un cahier de notes placés devant une assiette de fruits

Pour les personnes diabétiques, un plan de repas équilibré comprend généralement trois repas par jour, pris à des heures régulières et espacés d’au plus six heures, et des collations santé. Limitez votre consommation de produits sucrés et de friandises comme des boissons gazeuses ordinaires et des desserts. Restreignez la quantité d’aliments riches en matières grasses et mangez plus d’aliments à forte teneur en fibres.

Votre médecin de famille peut vous diriger vers une diététiste et un programme d’éducation sur le diabète qui vous soutiendront dans vos efforts pour manger sainement, entre autres en élaborant un plan de repas santé qui tient compte de vos besoins personnels.

3. Activité physique

L’activité physique, comme l’exercice d’endurance et l’entraînement contre résistance, est importante pour réduire le risque de complications dues au diabète, dont une perte de vision. La marche rythmée, la course, le vélo, la natation, la danse, le ski et la planche à neige sont des exemples d’exercice d’endurance. Les exercices contre résistance, comme l’entraînement avec poids et haltères, améliorent la force musculaire et s’ajoutent aux bienfaits de l’exercice d’endurance.

La gestion du stress est un volet important de la maîtrise de la glycémie. L’activité physique peut être un excellent moyen d’abaisser le niveau de stress et d’évacuer les tensions.

Même si les bienfaits de l’exercice l’emportent généralement sur les risques, il est important de savoir que l’exercice peut modifier la glycémie et la sensibilité à l’insuline, et ainsi causer des problèmes chez les personnes diabétiques (en anglais seulement)

C’est particulièrement vrai pour les personnes atteintes de diabète de type 1. C’est pourquoi vous devez absolument parler à votre médecin avant d’entreprendre un programme d’exercices, quel qu’il soit.

4. Examens réguliers de la vue

Toute personne, diabétique ou non, gagne à consulter régulièrement un spécialiste de la vue pour subir un examen, car les yeux sont une fenêtre sur l’état de santé général.

Si vous êtes diabétique, des examens réguliers de la vue peuvent réduire le risque d’apparition de maladies oculaires liées au diabète, telles que la rétinopathie diabétique.

Durant un examen, le spécialiste de la vue peut déceler des changements au niveau de l’œil, poser un diagnostic précoce si vous avez une maladie oculaire et proposer des options thérapeutiques qui peuvent prévenir une perte de vision.

Consultez votre spécialiste de la vue le plus tôt possible si vous avez les symptômes suivants :

  • points foncés dans votre champ visuel;
  • vision trouble, déformée ou double;
  • gros « corps flottants » – taches ayant la forme de points, de cercles, de lignes ou de toiles d’araignées qui se déplacent dans le champ de vision. Ils sont perceptibles surtout sur un mur blanc ou un ciel dégagé. (Ils peuvent ou non être un signe de rétinopathie diabétique, mais doivent être vérifiés.)

Si vous n’avez aucune maladie qui pourrait attaquer vos yeux, vous avez tout de même intérêt à subir régulièrement des examens de la vue.

Comme tous les troubles médicaux et facteurs de risque qui s’appliquent à une maladie oculaire sont propres à chaque personne, il est important que vous suiviez les recommandations de votre spécialiste de la vue en ce qui a trait à la fréquence et aux types d’examens qui sont nécessaires dans votre cas.

Back to top of page