Shirley Thomson

Shirley Thomson

DMLA de type humide au stade initial diagnostiquée en 2009

Son récit…

Shirley Thomson a été très ébranlée par son diagnostic de DMLA, mais maintenant, elle se rend compte qu’il est important de continuer d’aller de l’avant dans la vie et de faire ce qu’elle aime. Elle a fait un effort conscient pour sortir, rester active et socialiser. Elle est membre d’un groupe de dîner et souper depuis 30 ans, en plus de jouer au bridge régulièrement. 

Témoignage de Shirley Thomson 

Mon plus grand défi…

« Récemment, j’ai noté que mon œil gauche ne fonctionnait pas aussi bien que mon œil droit. Comme ma vision empirait, je savais qu’il était temps de consulter un spécialiste de la vue. Quelques examens plus tard, on m’a dit que j’étais atteinte de DMLA de type humide dans l’œil gauche et que je devais commencer un traitement le jour même. » 

Mon plus grand atout…

« Ma famille et mes amis ont toujours été un formidable système de soutien pour moi. Mon mari et mon fils ont tous deux aidé pour les activités quotidiennes. De plus, l’un de mes amis de longue date est un ophtalmologiste à la retraite et il a joué un rôle énorme en m’aidant à obtenir les meilleurs soins possible, rapidement. » 

L’aide d’INCA…

« J’ai beaucoup utilisé les services d’INCA au fil des ans et ils m’ont toujours grandement aidée. Les spécialistes d’INCA sont venus à la maison pour la rendre plus accessible et m’ont enseigné à me servir d’une canne et d’outils fort commodes, comme des loupes, des lunettes et des livres parlants. Grâce aux outils, ma vie quotidienne est plus facile à gérer et plus agréable. » 

Le conseil que je vous donne… 

« Avoir la DMLA, ce n’est pas la fin du monde. Il ne faut pas baisser les bras. Il faut se relever et chercher du soutien. INCA est une ressource absolument extraordinaire, mais il se donner la peine de l’appeler. Ses intervenants vont faire tout ce qu’ils peuvent pour vous aider. » 

​​​​​​​​​​​​​