Q. : Comment savoir si mon problème oculaire constitue une urgence médicale? Quand devrais-je me soigner moi-même, consulter un spécialiste des soins de la vue ou me rendre à l’urgence?

R. : Il est toujours difficile de savoir si un problème oculaire constitue une urgence médicale ou non, voici quelques indices.

Se rendre à l’urgence

Avant toute chose, il est important de savoir que si soudainement vous ne pouvez plus voir d’un œil, vous devriez immédiatement vous rendre à l’urgence. Toute cécité subite peut signifier qu’un des vaisseaux menant aux yeux est bloqué (occlusion artérielle rétinienne centrale). Cette obstruction n’est habituellement pas douloureuse, mais elle peut rapidement causer une importante perte de vision. Si le problème est découvert relativement tôt, le caillot sanguin pourra être éliminé, ce qui pourrait vous sauver la vue.
 
Une perte soudaine de vision (totale ou partielle) dans un œil peut aussi être causée par un décollement de la rétine ou par un saignement rétinien associé à une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) de type humide. Ces deux maladies peuvent être traitées plus efficacement si elles sont prises à temps. Dès les premiers signes de perte de vision, rendez-vous donc à l’urgence.
 
Si votre œil devient excessivement douloureux en quelques heures, voilà une fois encore une urgence médicale. Vous pourriez être atteint de glaucome à angle fermé : une élévation de la pression dans l’œil qui entraîne rapidement une importante perte de vision. Si vous êtes atteint de cette forme de glaucome, votre œil deviendra rouge et vous aurez l’impression qu’il est très dur. Vous devez alors immédiatement vous rendre en salle d’urgence pour qu’on vous prescrive des médicaments qui diminueront la pression intraoculaire.
 
Une sensibilité soudaine et extrême à la lumière (photophobie) est un autre signe de danger. Cette susceptibilité, jumelée très souvent à une douleur oculaire, peut signifier que vous êtes atteint d’iritis, une inflammation de l’avant de l’œil. Bien que l’iritis soit une maladie sérieuse entraînant d’autres troubles oculaires, elle peut être traitée à l’aide de stéroïdes si elle est dépistée hâtivement.
 
Tout type de traumatisme aux yeux devrait mener à une consultation immédiate. Si votre œil a été frappé par un objet de quelque type que ce soit, il doit être examiné afin de vous assurer que vous n’avez pas de saignement intraoculaire ou d’égratignure cornéenne.

Prendre rendez-vous

Si vous présentez un problème oculaire, mais que vous n’éprouvez pas de perte soudaine de vision, de douleur ou de sensibilité à la lumière, et que vous êtes certain de ne pas avoir subi de traumatisme oculaire, vous pouvez alors prendre rendez-vous avec un spécialiste des soins de la vue afin que le problème puisse être examiné quelques jours plus tard. Par exemple, si les yeux vous piquent terriblement, il se peut que vous ayez un œil rose de type allergique. Votre médecin pourrait alors prescrire un médicament pour réduire la douleur.

Se traiter soi-même

Il y a au moins un cas pour lequel vous pouvez vous traiter vous-même en toute sécurité : vos yeux sont rouges, mais ne piquent pas et vous éprouvez les symptômes d’un rhume, mais n’avez pas de vision embrouillée, de douleur oculaire ou de sécrétions suintantes. Vous pourriez bien être atteint de l’œil rose de type viral. Restez à la maison jusqu’à ce que la rougeur disparaisse. Si vous ne vous sentez pas mieux après quelques jours, consultez alors votre médecin.

Photo en couleurs du Dr Bruce JacksonLe spécialiste :

Dr Bruce Jackson, M.D., FRCSC, est professeur au département d’ophtalmologie de l’Université d’Ottawa et directeur de ce département. Il est aussi directeur général de l’Institut de l’œil de l’Université d’Ottawa.
 
Retour au haut de la page