Q. : Mon enfant entre en première année et je constate qu’elle plisse les yeux lorsqu’elle regarde la télévision. Aurait-elle besoin de lunettes? 

R. : Les problèmes visuels chez les enfants surviennent à la mi-enfance, c’est-à-dire au même moment où ils entrent à l’école primaire. Vous avez constaté que votre enfant plisse les yeux. Elle vous dit qu’elle a de la difficulté à bien voir les mots écrits dans son manuel scolaire.
 
Autres signes perceptibles :
  1. Désalignement d’un œil par rapport à l’autre
  2. Occlusion d’un œil pour mieux voir les objets.
  3. Frottement fréquent des yeux.
  4. Maux de tête fréquents.
  5. Inclinaison de la tête.
Signes moins perceptibles :
  1. Ne pas vouloir effectuer un travail qui exige de se placer tout près d’un objet, comme lire un livre.
  2. Avoir de la difficulté à effectuer des activités qui exigent une coordination main-œil telles qu’attraper une balle.
  3. S’asseoir très près de la télévision.
Tous ces symptômes suggèrent un problème de mise au foyer et ils devraient vous inciter à consulter un spécialiste des soins de la vue.
 
Un examen oculaire complet inclut des tests de myopie, d’hypermétropie, d’astigmatisme, de perception des couleurs, d’amblyopie (œil paresseux), de strabisme (yeux croches), de coordination des yeux, de perception de la profondeur et d’habileté à effectuer la mise au foyer. Les professionnels des soins de la vue effectueront aussi un examen général pour évaluer la santé des yeux de votre enfant. Un examen oculaire peut aisément déterminer si votre enfant est atteint d’une condition visuelle qui requiert le port de lunettes.
 
Les écoles effectuent quelquefois des dépistages visuels afin de déterminer, aussitôt que possible, si les élèves d’âge scolaire sont aux prises avec des problèmes visuels non dépistés. Il est important de se rappeler que, bien que le dépistage en milieu scolaire soit important, il ne remplace d’aucune façon un examen visuel complet.

Problèmes visuels fréquents

La myopie est le problème de vision le plus fréquent chez les enfants d’âge scolaire. Elle se développe entre l’âge de six ans et l’adolescence. Lorsque cette condition est présente, la mise au point se fait à l’avant de la rétine et non pas directement sur celle-ci. La cornée peut être trop courbée, la distance entre l’avant et le fond de l’œil peut être trop grande ou il peut s’agir d’une combinaison de ces deux facteurs. Il en résulte que votre enfant ne peut pas bien voir les objets éloignés.
 
Les enfants hypermétropes sont aux prises avec le problème contraire. La mise au point des images se fait derrière la rétine plutôt que sur celle-ci. La cornée peut être trop aplatie, la distance entre l’avant et le fond de l’œil peut être trop courte ou il peut s’agir d’une combinaison de ces deux facteurs. Votre enfant sera en mesure de bien voir les objets éloignés mais il aura de la difficulté à mettre au foyer les objets rapprochés et à effectuer des tâches comme lire un livre ou faire ses devoirs. Dans certains cas extrêmes, un enfant pourra aussi avoir de la difficulté à voir les objets éloignés.
 
Certains enfants sont aussi atteints d’astigmatisme. Dans ce cas, l’avant de l’œil est allongé plutôt que sphérique, ou quelque peu distordu, ce qui engendre une vision floue. L’astigmatisme est un trouble héréditaire qui peut être présent dès la naissance et se modifier tout au long de l’existence. Il est très fréquent de rencontrer des cas d’astigmatisme léger qui ne requièrent aucune correction.
 
Puisque tout changement de vision peut survenir sans que vous ou votre enfant ne le réalise, nous vous conseillons de faire examiner les yeux de votre enfant régulièrement, en respectant la fréquence que vous recommandera votre spécialiste de la vue.

Photo en couleurs de Dr Angela MonettaLa spécialiste :

Angela Monetta est diplômée de l’École d’optométrie de la University of Waterloo.
 
Retour au haut de la page