Q. : Ma mère semble avoir besoin de beaucoup plus d’éclairage qu’auparavant pour voir convenablement. Comment puis-je ajuster la lumière dans la maison et ailleurs pour l’aider à se sentir plus en sécurité et plus en confiance?

R. : En vieillissant, nous avons besoin de plus de lumière pour voir convenablement. Les personnes qui vivent avec une perte de vision, et plus particulièrement les personnes âgées, affirment qu’elles ont besoin d’encore plus de lumière que leurs amis qui voient. Le simple fait d’ajuster les sources de lumière existantes et de prendre diverses mesures pour réduire l’éblouissement et les autres risques de danger peut accroître la qualité de vie d’une personne atteinte de perte de vision.

La tâche à entreprendre

Pensez à installer partout dans la maison des systèmes d’éclairage direct qui peuvent être dirigés vers la tâche à accomplir : couture, lecture, artisanat, cuisine, etc. Il existe différents systèmes d’éclairage comme les lampes sur table, les lampes de lecture à pince, les lampes à col de cygne et les lampes suspendues que vous pouvez installer au-dessus des ateliers ou des tables d’artisanat. Il existe même des lampes autocollantes qui adhèrent à l’intérieur de petits espaces comme les tiroirs ou les tablettes de rangement. Faites en l’essai pour découvrir ce qui vous convient le mieux.

Éclairez votre vie

Les systèmes d’éclairage activés par le mouvement sont relativement peu coûteux et peuvent permettre aux entrées extérieures des résidences et aux zones dangereuses, telles que les escaliers, de toujours être bien éclairées.
 
Considérez l’installation de systèmes d’éclairage à l’intérieur des garde-robes et des armoires, dans les cages d’escalier ou même dans la douche (assurez-vous d’utiliser un appareil d’éclairage à l’épreuve de l’eau ou de demander à un professionnel de l’installer pour vous).

Le choix de l’ampoule

Vous devez aussi examiner le type d’ampoule que vous utilisez, car chacune de ces ampoules crée un type d’éclairage différent. Les ampoules incandescentes, qu’elles soient de type conventionnel ou économique, sont relativement peu coûteuses et faciles à trouver, mais elles génèrent une luminescence jaune qui n’est pas idéale pour certaines personnes vivant avec une perte de vision.
 
L’éclairage fluorescent consomme moins d’électricité et n’émet pas autant de chaleur par rayonnement, mais certains trouveront qu’il engendre trop d’éblouissement, de même qu’un papillotement désagréable.
 
Les lampes fluorescentes compactes (aussi connues sous le nom d’ampoules économes en énergie ou LFC) offrent un bon éclairage général et aident à diminuer les coûts d’électricité de la maison. Elles ne sont toutefois pas idéales pour tous, car elles peuvent nécessiter jusqu’à 30 secondes pour atteindre leur pleine force et ne pas être compatibles avec certains appareils d’éclairage vendus sur le marché.
 
Les ampoules halogènes fournissent un éclairage direct uniforme qui nécessite très peu d’électricité. Mais elles peuvent constituer un certain danger car elles dégagent énormément de chaleur.
 
Les boutiques d’INCA vendent des systèmes d’éclairage en spectre continu qui peuvent grandement faciliter la lecture des documents imprimés comme les livres ou les journaux. Ils sont aussi utiles pour traiter les troubles affectifs saisonniers (TAS).
 
Pour obtenir de meilleurs résultats, communiquez avec un spécialiste d’INCA ou demandez à l’employé d’une boutique spécialisée en luminaires de vous indiquer les caractéristiques des différents types d’éclairage, ainsi que les différentes puissances offertes pour déterminer ce qui vous convient le mieux.

Que la lumière soit – Partout où vous allez

Pour garantir votre sécurité et votre autonomie à l’extérieur de la maison, ayez toujours avec vous une lampe-stylo ou une lampe de poche miniature. Ces appareils pourront vous être très utiles dans les restaurants à éclairage tamisé, lorsque vous tentez de lire les étiquettes des emballages de produits alimentaires ou lorsque vous déverrouillez la porte avant de votre résidence le soir. Vous pouvez agrémenter ceci d’une loupe afin de lire les caractères d’imprimerie particulièrement petits. Discutez avec un spécialiste en basse vision d’INCA afin de déterminer lequel des différents modèles offerts répond le mieux à vos besoins.
 
En terminant, réduire l’éblouissement lorsque possible vous aidera à optimiser votre résidu visuel et à diminuer la fatigue oculaire. Des rideaux ou des stores appliqués aux fenêtres vous aideront à garder l’éblouissement à l’extérieur des pièces et loin des surfaces comme les écrans d’ordinateur ou de télévision.

Chapeaux et lunettes

Pour réduire l’éblouissement à l’extérieur, portez un chapeau avec visière lorsque vous voyagez, que vous travaillez à l’extérieur ou que vous visitez des endroits ayant un fort éclairage vertical comme les épiceries.
 
Pour réduire encore plus l’éblouissement, portez une paire de lunettes de soleil antiéblouissement qui éliminera l’éblouissement vertical et latéral, ce que les lunettes de soleil conventionnelles ne peuvent faire. Un ophtalmologiste ou un représentant du Service à la clientèle du bureau d’INCA de votre localité peut vous aider à choisir la paire de lunettes qui vous convient.
 
En terminant, ayez l’esprit ouvert et combinez les conseils et les appareils qui vous ont été présentés. Avec un peu d’effort et d’ingéniosité presque toutes les maisons ou tous les lieux de travail peuvent devenir des endroits mieux éclairés, plus sécuritaires et beaucoup plus accessibles pour quiconque vit avec une perte de vision.
 
La spécialiste :
 
Photo en couleurs de Tanya DaweTanya Dawe possède un baccalauréat en nursing de l’Université McGill. Elle est spécialiste en basse vision à INCA. Elle travaille en étroite collaboration avec les ophtalmologistes et les optométristes ontariens pour promouvoir les services de basse vision et sensibiliser le public à certaines des plus importantes causes de perte de vision.
 
Retour au haut de la page