Q: Ma mère est atteinte de glaucome. Quel est le risque que je cours? Que puis-je faire pour prévenir cette maladie?

R. : Les personnes dont les parents sont atteints de glaucome sont beaucoup plus susceptibles d’être atteintes de cette maladie. Il n’existe actuellement aucun test génétique de glaucome de l’âge adulte. Le diagnostic doit être posé au moyen d’un examen oculaire complet.
En général, les personnes les plus à risque de présenter un glaucome sont les personnes qui :
  • sont âgées de plus de 50 ans;
  • sont apparentées à une personne atteinte de glaucome;
  • sont de descendance africaine;
  • sont très myopes.
Le facteur de risque probablement le plus important est le fait d’être apparenté à une personne atteinte de glaucome. Le glaucome est peu fréquent chez les personnes de moins de 50 ans. Il est plus commun chez les personnes ayant d’importants antécédents familiaux de glaucome et chez celles qui sont très myopes. En Amérique du Nord, les personnes de race noire sont trois fois plus susceptibles d’être atteintes de glaucome que les personnes de race blanche du même âge. On constate aussi une légère augmentation des cas de glaucome chez les personnes diabétiques.
 
Il existe bien peu de choses qu’une personne puisse faire pour prévenir le glaucome. Les herbes, les vitamines, les médicaments et le régime alimentaire n’ont aucun effet bénéfique ou néfaste (ils ne causent ni ne préviennent le glaucome).
 
Il a cependant été démontré que la pratique régulière d’exercices oxygénants réduit la pression intraoculaire, alors que des exercices comme ceux pratiqués lors des entraînements musculaires peuvent accroître la pression dans l’œil, tout comme le fait de jouer d’un instrument à vent. Si vous êtes à risque de développer le glaucome, consultez votre professionnel des soins de la vue avant d’entreprendre de telles activités.
 
La règle veut que les personnes à risque subissent régulièrement des tests de glaucome afin de dépister hâtivement la maladie, car elle peut progresser rapidement sans que le patient ne ressente aucun symptôme. Un dépistage et un traitement précoces sont donc essentiels.
 
Le spécialiste :Photo de Dr Graham E. Trope
Dr Graham E. Trope est professeur d’ophtalmologie à la University of Toronto. Il dirige le service de glaucome du University Health Network depuis 1984 et est l’ancien directeur de la chaire d’ophtalmologie de la University of Toronto.

Les documents d'information publiés dans ce site sont offerts uniquement à titre d'information. Ils ne représentent en aucune façon un avis médical, une recommandation, un diagnostic ou un traitement professionnel, et ne devraient en aucun cas être considérés comme tel. Vous devriez toujours demander l’avis de votre professionnel des soins de la vue ou de tout autre professionnel des soins de santé si vous avez des questions au sujet d’un problème médical. Ne faites jamais fi des conseils médicaux et ne tardez jamais à les obtenir en raison d’un renseignement que vous pourriez avoir lu dans inca.ca.
 
Retour au haut de la page