Q. : Mon père, qui est âgé, doit être opéré pour des cataractes. Quels sont les divers types de lentilles qui s’offrent à lui?

R. : Actuellement, de nombreux choix de lentilles intraoculaires s’offrent aux patients pour traiter les cataractes. Votre père devrait discuter de ce point avec son ophtalmologiste afin de déterminer la lentille qui lui convient le mieux. Les facteurs qu’il pourrait devoir considérer sont : le type de correction dont il a besoin, toute maladie oculaire antérieure qu’il pourrait avoir et le coût de chaque type de lentilles. Cependant, avant que votre père ne discute avec son ophtalmologiste, il pourrait être intéressant pour lui de se familiariser avec les différents types de lentilles offertes dans le cas d’une chirurgie des cataractes.
 
Avant de parler de lentilles, voyons certains faits élémentaires au sujet des cataractes et de la chirurgie de la cataracte.

Évolution de la vision

En vieillissant, la lentille de l’œil ou cristallin commence à perdre de sa flexibilité (rendant plus difficile la mise au point) et de sa transparence (rendant plus difficile la vision nette). Les cataractes progressent lentement de sorte que de nombreuses personnes ne réalisent pas qu’elles en sont atteintes. Au début, les changements visuels peuvent être corrigés par l’obtention d’une nouvelle ordonnance de verres correcteurs. Cependant, avec le temps, la vision diminue. De nombreuses personnes savent qu’elles doivent subir une chirurgie lorsque la cataracte commence à altérer leur qualité de vie. Il se peut alors qu’elles aient de la difficulté à conduire un véhicule automobile, à regarder la télévision ou à lire.

Chirurgie de la cataracte

La chirurgie de la cataracte compte parmi les procédures chirurgicales les plus sécuritaires et les plus réussies, 95 % des patients traités ayant constaté une amélioration de leur vision après la chirurgie. Cette procédure s’effectue en chirurgie d’un jour, le patient étant habituellement éveillé et anesthésié localement pour prévenir toute douleur.
 
La chirurgie se déroule relativement rapidement. Le médecin effectue une petite incision sur le côté de la cornée. Puis il insère un instrument émettant des ultrasons à impulsion élevée dans l’incision pour briser le cristallin. Le cristallin fractionné est retiré par aspiration et une lentille intraoculaire repliée est alors insérée à travers cette même incision. Elle est ensuite dépliée et placée définitivement dans l’œil.
 
De nombreuses personnes constatent immédiatement une amélioration de leur vision. Cependant, l’œil nécessite environ un mois pour récupérer complètement et atteindre sa meilleure vision possible. Dans la plupart des cas, les patients sont en mesure de reprendre leurs activités normales presque tout de suite, bien que toute activité exténuante, telle que la levée de poids lourds devra être évitée pendant environ un mois.

Types de lentilles

Il existe quatre grands types de lentilles intraoculaires :

Lentille monofocale – Ce type de lentilles corrige la vision de loin, permettant à une personne d’effectuer des activités comme conduire ou aller au cinéma sans avoir besoin de verres correcteurs. La lentille monofocale constitue la lentille de base. Elle est offerte par la plupart des régimes d’assurance-maladie gouvernementaux (d’autres types de lentilles pourraient ne pas l’être, adressez-vous à votre médecin). Dans le cas de cette lentille, le patient aura toutefois besoin de lunettes pour voir de près ou à des distances intermédiaires, comme lorsqu’il travaille à l’ordinateur ou qu’il lit.
 
Lentille asphérique – Cette lentille offre une correction de la vision de loin et de la vision des contrastes. La vision nocturne et la capacité de distinguer les couleurs s’en trouveront ainsi améliorées, car cette lentille diminue l’éblouissement et les halos. Toutefois, comme dans le cas des lentilles monofocales, il faudra porter des verres pour voir de près ou à des distances intermédiaires.
 
Lentille torique – La lentille torique corrige l’astigmatisme causé par la forme irrégulière de la cornée. Ces lentilles conviennent aux patients astigmates qui ne désirent pas porter de verres pour voir de loin. Toutefois, comme dans le cas des lentilles monofocales ou des lentilles asphériques, ces patients devront porter des verres pour mieux voir de près ou à des distances intermédiaires.
 
Lentille multifocale – Les lentilles multifocales corrigent la vision de toutes les distances et permettent donc de bien voir de près comme de loin. Cette lentille peut par contre faire voir des halos autour des lumières lors de la conduite nocturne. Cela diminue par contre avec le temps. Certains patients affirment aussi avoir de la difficulté à voir à des distances intermédiaires avec certains types de lentilles multifocales.
 
Lentille filtrant les rayons UVB – La plupart des lentilles intraoculaires, qu’elles soient monofocales, asphériques, toriques ou multifocales, sont aussi conçues pour filtrer les rayons UVB. L’exposition excessive aux rayons UVB est considérée comme un facteur de risque de la DMLA, principale cause de perte de vision au Canada. Normalement, le cristallin filtre certains de ces rayons lumineux, mais lorsque la lentille naturelle est retirée au cours de la chirurgie de la cataracte, ce n’est plus le cas. Les lentilles filtrant les rayons UVB aident à protéger les yeux contre ces rayons même après la chirurgie.
 
Lentille bleue filtrant la lumière – La lumière bleue à haute énergie est considérée comme un facteur de risque des cataractes et de la DMLA. Le cristallin filtre les rayons de lumière bleue tout comme ceux des rayons UVB et aide ainsi à réduire le risque de ces maladies. Lorsque le cristallin est extrait, cette protection naturelle est éliminée. Par contre, des lentilles intraoculaires filtrant la lumière bleue peuvent vous redonner cette protection. Ces lentilles sont d’un jaune transparent (semblable à la couleur du cristallin), mais elles n’altèrent pas la vision des couleurs.
 
Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses options. Il est impossible de garantir que votre père n’aura pas à porter de verres correcteurs après la chirurgie, mais il verra fort probablement beaucoup mieux qu’avant. Je vous souhaite bonne chance.

Photo en couleurs de Allan SlomovicLe spécialiste :

Dr Allan Slomovic se spécialise en chirurgie de la cornée, de la cataracte et des troubles de réfraction au Toronto Western Hospital. Il est directeur de recherche du Service des maladies de la cornée et des annexes de l’œil au University Health Network du Toronto Western Hospital et professeur agrégé d’ophtalmologie à l’Université de Toronto. Il est aussi président du programme de perfectionnement professionnel continu de la Société canadienne d’ophtalmologie.

Dr Slomovic a publié de nombreux articles sur la chirurgie de la cataracte, les maladies de la cornée et des annexes de l’œil, ainsi que de la chirurgie des troubles de réfraction. Il a aussi donné de nombreuses conférences sur ces sujets à l’échelon local, national et international.
 
Retour au haut de la page