Victoria Nolan

Photo de Victoria NolanVictoria Nolan rêvait de devenir enseignante depuis l’âge de cinq ans. Atteinte de rétinite pigmentaire (RP) à l’âge de 18 ans, elle obtient une maîtrise en psychopédagogie et en éducation et devient enseignante spécialisée en 1999. Victoria Nolan a dû faire face à de nombreux défis en raison de sa RP, mais cette déficience ne l’a jamais empêchée de réaliser ses rêves professionnels, ni de participer aux Jeux paralympiques.

Donner l’exemple

Victoria Nolan enseigne à des enfants en difficulté de deuxième à sixième années à l’école publique Gledhill située dans l’est de Toronto et cela constitue un très gros défi. Les classes sont petites (8 à 12 élèves) et plusieurs des enfants ont des problèmes allant de la difficulté à exécuter leurs devoirs à l’hyperactivité avec déficit de l’attention.
 
Les enfants de sa classe trouvent que Victoria Nolan est un modèle pour eux, car certains d’entre eux se sentent bien à part puisqu’ils fréquentent des classes spéciales. « Je crois que ma déficience les aide. Ils considèrent que si je peux surmonter mes difficultés, ils le peuvent eux aussi », dit-elle.
 
Les élèves réagissent aussi très positivement au chien de Nolan qui se nomme Vegas. « Il existe très peu d’enseignants aveugles selon la loi au conseil scolaire du district de Toronto et je crois que je suis la seule qui est accompagnée d’un chien-guide », affirme-t-elle. « Lorsqu’il ne porte pas son harnais, les élèves peuvent le caresser et le brosser, ce qu’ils font à tour de rôle. »

Mesures d’adaptation au travail

Victoria Nolan possède environ 3 % de vision et aucune vision périphérique (la RP est une maladie génétique progressive qui cause une vision tubulaire allant jusqu’à la cécité totale). Elle réussit au travail grâce à divers outils d’adaptation. Victoria Nolan possède un assistant voyant extraordinaire dans la classe et elle utilise une télévisionneuse pour grossir les documents imprimés qu’elle désire lire.
 
La seule tâche qu’elle n’est plus en mesure d’effectuer est la supervision de la cour d’école. « Ma vision est très restreinte et je ne peux pas être responsable des enfants lorsqu’ils courent à droite et à gauche », dit-elle.

Problèmes d’attitude

La vision de Victoria Nolan s’est détériorée de manière draconienne après la naissance de ses deux enfants (son fils a six ans et sa fille quatre ans). À sa grande surprise, l’école où elle travaillait à l’époque n’a pas très bien accueilli cette situation. Victoria Nolan, aujourd’hui âgée de 34 ans, croyait que l’école (dont elle préfère taire le nom) aurait tout fait pour soutenir un enseignant atteint de RP.
 
« Le directeur de l’école pensait que je ne serait pas en mesure de faire le travail », affirme-t-elle. « Il m’a informée que les parents se plaindraient du fait qu’une personne comme moi enseignait à leurs enfants ».

Force et détermination

De nature compétitive, Victoria Nolan, rameuse de compétition, n’a pas permis que l’attitude négative d’une personne l’empêche de réaliser ses rêves. Elle s’est mise en quête d’un autre poste et est arrivée à Gledhill en 2007, une école fort heureuse de voir Victoria Nolan diriger sa classe en dépit de sa perte de vision. « Ils ont senti que je pouvais inspirer les élèves », dit-elle.
 
Gledhill a aussi soutenu sa participation à des activités d’aviron, un sport qu’elle a entrepris pour contrebalancer la dépression causée par sa presque cécité à la suite de la naissance de son deuxième enfant. Victoria Nolan s’est méritée une place sur l’équipe nationale d’aviron quatre places qui a remporté la médaille de bronze aux Championnats paralympiques du monde de 2007 et est arrivée sixième aux Jeux paralympiques de Beijing en 2008.
 
Lorsque Victoria Nolan est retournée à l’école Gledhill à la suite de son expérience à Beijing, le directeur a écrit les mots suivants dans le bulletin d’information de l’école : « Nous sommes si fiers pour elle. Mme Nolan démontre bien qu’on peut utiliser ses forces pour exceller même lorsqu’on vit certaines limitations dans d’autres champs d’activité. »

Aidez-nous à transformer des vies

De temps à autre, nous faisons appel aux Canadiens pour obtenir des dons qui permettront à INCA d’aider les personnes vivant avec une perte de vision à obtenir les services et le soutien nécessaires à une qualité de vie satisfaisante. S.V.P. donnez généreusement.
 
Retour au haut de la page