Bénévolat

Profil du bénévole

David Wood, Winnipeg
 
Photographie de David Wood, WinnipegIl y a huit ans, David Wood a perdu la vue des suites du
diabète et le simple fait de communiquer avec INCA pour demander de l’aide a été pour lui une étape importante. Grâce aux conseils et au soutien d’un professeur d’orientation et de mobilité d'INCA, en quatre mois, il a appris à se déplacer en toute confiance et en toute autonomie.
 
« L’INCA m’a enseigné diverses techniques qui m’aident à demeurer autonome et m’a montré à faire face aux défis quotidiens que comporte la vie d’une personne handicapée visuelle », déclare ce résidant de Winnipeg de 41 ans.
 
« Alors je me suis dit que si je pouvais aider quelqu’un en donner en retour, si je pouvais enrichir la vie d’autrui… voilà le vrai sens de la vie! »
 
À la suite de cette formation, M. Wood a demandé à acquérir un chien-guide et il s’est rendu au Guiding Eyes for the Blind à New York. Il a alors été jumelé à Orson, un labrador noir.
 
Depuis l’arrivée d’Orson, M. Wood a acquis énormément d’assurance. Marchant de 8 à 16 kilomètres par jour, cette paire est devenue célèbre dans le quartier. Les employé et les clients réguliers du café local connaissent bien Orson et les gens arrêtent souvent M. Wood pour lui faire un brin de causette. « Nous sommes très visibles », certifie-t-il en riant.
 
David Wood est membre du Service des conférenciers d’INCA. Il visite des écoles pour parler de cet organisme et de son vécu de personne handicapée visuelle.
 
« De nombreuses personnes ne savent pas comment nous aborder, affirme-t-il. Elles ne veulent pas nous mettre mal à l’aise ou se sentir gênées, alors plutôt que de faire quelque chose, elles ne font rien et c’est la mauvaise attitude à adopter. »
 
« Avant de perdre la vue, j’ignorais totalement ce que pouvais ressentir une personne aveugle et comment la cécité pouvait changer la vie de quelqu’un. Maintenant que je suis aveugle, je comprends. »
 
Il aide aussi à l’initiation des bénévoles en participant à une rencontre mensuelle de formation à l’intention des nouveaux venus.
 
« Plusieurs nouveaux bénévoles n’ont jamais rencontré de personnes aveugles. Je tente donc de réfuter certains mythes sur la cécité et de les rassurer avec un peu d’humour », affirme M. Wood qui est bénévole à l’INCA depuis cinq ans.
 
David Wood est récemment devenu le premier représentant canadien de Guiding Eyes for the Blind. Il est aussi le premier diplômé de cette école à assumer cette responsabilité. Il voyage donc dans toute l’Amérique du Nord pour faire la promotion de cette école et la démonstration des habiletés des personnes aveugles.
 
David Wood donne le conseil suivant aux personnes qui aimeraient faire du bénévolat à INCA : « Téléphonez à INCA, rendez-vous au bureau et venez voir ce que vous avez à offrir. »
 
« Rien n’est plus important que de créer un lien avec les gens », affirme M. Wood.
 
Retour au haut de la page