INCA remercie Myra Rodrigues

Photo de Myra avec son chien-guide, CaramelMyra Rodrigues est associée à INCA depuis l’âge de quatre ans, au départ à titre de cliente, puis comme employée du Service de réadaptation et, plus récemment, à titre de membre du conseil d’administration national. Elle a été présidente du Comité des programmes et services et a aussi travaillé avec deux collègues à la création d'un nouveau manuel de braille anglais au Canada.

Myra Rodrigues prend plaisir à lire, à écouter de la musique et à pratiquer des activités extérieures. Elle est membre de l’équipe de marche rapide WoW Power Walking. Au cours des trois dernières années, elle a réalisé de nombreuses courses de 5 et 10 km, plusieurs demi-marathons et deux marathons.
 
« Je suis née avec une déficience visuelle, je connais donc fort bien INCA. Cliente depuis l’âge de quatre ans et aujourd’hui bénévole à INCA, je peux témoigner de l’engagement de cet organisme auprès des personnes qui vivent avec une perte de vision. INCA a transformé mon existence et celle de bien d'autres personnes. »
- Myra Rodrigues

En 2007, pour fêter ses 65 ans, Myra Rodrigues a décidé de consacrer une année à collecter des fonds au profit de la campagne Pour que tous puissent lire de la Bibliothèque d’INCA. Au cours de cette année, elle a participé à des marches rapides longue distance partout au pays, amassant des promesses de dons pour un organisme qui, à son avis, a transformé sa vie et celle de bien d’autres personnes au Canada. Parmi les événements auxquels Mme Rodrigues a participé on compte : le marathon riverain de la Banque Scotia (Toronto), le Yukon River Trail Race (Whitehorse), le marathon Bluenose (Halifax) et le 21 km de la Banque Scotia (Montréal).
 
Myra Rodrigues a ainsi participé à 13 événements et récolté 60 000 $ au profit de la Bibliothèque d'INCA. Son énergie et son enthousiasme sont sources d’inspiration et INCA désire la remercier pour son travail acharné et son dévouement envers l’organisme. Ce sont des amis comme Mme Rodrigues qui font en sorte que les personnes vivant avec une perte de vision peuvent continuer d’avoir une bonne qualité de vie et de réaliser leur plein potentiel grâce à un accès à des documents de lecture en médias substituts.
 
Retour au haut de la page