Lire votre ordonnance

Votre optométriste ou votre ophtalmologiste vous a remis un papier sur lequel figure votre ordonnance pour des lunettes ou des verres de contact. On peut y lire des abréviations, des termes médicaux et des nombres plutôt mystérieux. Qu’est-ce que tout cela signifie?

Il est vrai que de comprendre votre ordonnance pour des lunettes ou des verres de contact exige un certain effort, mais cela peut être intéressant. De nombreuses personnes sont intriguées par la formule magique écrite par leur spécialiste de la vue et se demandent ce que cela signifie.

Votre ordonnance vise à corriger une ou des erreurs de réfraction – un problème visuel qui touche des millions de personnes partout dans le monde. (Lisez Erreurs de réfraction pour mieux comprendre ce qu’est une erreur de réfraction.

L’erreur de réfraction rend la vision floue. Nos lunettes ou nos verres de contact servent donc à corriger la situation, et ce en fonction de notre propre erreur de réfraction. C’est pour cette raison que si vous essayez les lunettes d'une autre personne, votre vision paraîtra embrouillée. Ce qui corrige l’erreur de réfraction d’une autre personne ne vous convient pas automatiquement et souvent aggrave votre vision.)

Les personnes myopes voient de manière embrouillée lorsqu'elles regardent des objets situés au loin alors que les personnes hypermétropes voient bien les objets situés au loin, mais elles voient de manière imprécise les objets situés près d'elles.

Dioptrie

La dioptrie est l’unité de mesure standard utilisée pour les ordonnances de lunettes et de verres de contact.

Les dioptries peuvent être négatives (ce qui indique la myopie et une lentille qui réduit la taille des objets) ou positives (ce qui indique une hypermétropie et une lentille qui agrandit la taille des objets).

La dioptrie indique tout simplement la puissance de la lentille requise pour bien faire converger la lumière sur la rétine. La dioptrie se définit « l'inverse de la distance focale mesurée en mètres ». La distance focale est la distance requise pour voir un objet avec assez de netteté pour effectuer une tâche exigeant une grande précision visuelle, comme lire un livre.

Donc, une personne myope qui a besoin d’une lentille de –1,00 dioptrie peut voir distinctement les objets situés à l’intérieur d’une distance d’un mètre, mais tout ce qui est situé plus loin est flou. Une personne qui a besoin d’une lentille de –2,00 dioptries requiert une lentille deux fois plus puissante, cette personne ne peut voir les objets clairement que s’ils sont situés à 50 cm ou moins. Une lentille de –3,00 dioptries signifie que la personne ne peut pas voir clairement les objets situés au-delà de 33 cm et ainsi que suite. La majorité des personnes myopes obtiennent des résultats qui se situent entre -1,50 et –7,00 dioptries, ce qui est considéré comme une myopie faible à moyenne.

Au contraire, une personne hypermétrope qui a besoin d’une lentille de +1,00 dioptrie peut voir très clairement les objets situés à plus d’un mètre, mais tout ce qui est situé plus près est flou. Une lentille de +2,00 dioptries indique qu’une personne peut bien voir les objets situés à 50 cm et plus, mais pas ceux qui sont plus rapprochés.

Courbure

De nombreuses personnes sont aussi atteintes d’astigmatisme, ce qui signifie que leur myopie ou leur hypermétropie n’est pas la même dans toutes les directions parce que leur cornée n’est pas parfaitement arrondie. Elle est plutôt irrégulière comme le dos d’une cuillère.

L’astigmatisme rend la vision imprécise, peu importe la distance. On peut la comparer à l’image que produirait un artiste en frottant son doigt sur un dessin au fusain, rendant l’image floue et déformée dans une direction en particulier. L’astigmatisme produit une image similaire à cette traînée de fusain et vient s’ajouter à la myopie ou à l’hypermétropie.

D’autre part, l'erreur de réfraction peut être bien différente d'un œil à l'autre. Par exemple, un œil peut être astigmate et présenter une certaine myopie alors que l’autre œil peut être myope mais ne pas présenter d’astigmatisme. Il est rare qu'une personne ait besoin d’une correction identique dans les deux yeux.

Correction cylindrique

Lorsque votre spécialiste de la vue corrige votre astigmatisme, il effectue une correction cylindrique, parce que la correction ne présente aucune courbure dans une direction et que sa puissance maximale est à 90 degrés de la direction initiale. Lorsque votre spécialiste corrige votre myopie ou votre hypermétropie, il effectue une correction sphérique, parce que cette correction est identique dans toutes les directions.

Votre spécialiste de la vue doit déterminer selon quel axe se présente l’astigmatisme. Pour reprendre notre exemple, le professionnel qui vous examine tente de trouver où se situe très précisément la traînée de fusain.

Photo d'axes pour lunettesRegardez un œil de face en le comparant au devant d’une horloge. On considère que neuf heures équivaut à zéro degré. La mesure se calcule jusqu’à 180 degrés dans le sens opposé des aiguilles d’une montre. Ce qui veut dire qu’à six heures, on se trouve à 90 degrés et qu’à trois heures, on a atteint 180 degrés.

Les mesures pour l’astigmatisme n’ont pas besoin de dépasser 180 degrés parce que, tout comme la traînée de fusain, lorsque vous localisez l’astigmatisme dans une direction en respectant un axe de 180 degrés, vous supposez qu’il continue en diagonale sur l’ensemble de la ligne visuelle.

Assemblage des pièces du casse-tête

Étudions maintenant une ordonnance pour des lunettes ou des verres de contact, définissons certains termes, et nous obtiendrons une vue d'ensemble. Notez cependant que les ordonnances peuvent comporter certaines différences.

Tableau des principaux éléments d'une ordonnance

  • O.D. est l’abréviation d’oculus dexter, soit œil droit en latin. (L’ordonnance indique quelquefois seulement « œil droit ».)
  • O.S. est l'abréviation d’oculus sinister, qui signifie œil gauche en latin.
  • Sphère indique une mesure en dioptries pour la correction de la myopie ou de l'hypermétropie.
  • Cylindre indique une mesure en dioptries pour la correction de l’astigmatisme.
  • Axe décrit l’astigmatisme le long de l'axe horizontal de l’œil .
  • Addition : La colonne Addition sert à inscrire des renseignements ayant trait à des verres bifocaux. (Une mesure pour la portion inférieure de vos verres peut est inscrite à cet endroit et non à la ligne N.V. Dans la colonne Addition, on indique habituellement des dioptries additionnelles à être ajoutées à votre ordonnance dans la partie inférieure de vos verres.)

Dans cet exemple, la personne a une correction de -4,50 pour la myopie de l’œil droit et de -3,75 pour la myopie de l’œil gauche.

Dans la colonne Axe pour l'œil droit, il est inscrit 180 degrés. Cela signifie que la direction dans laquelle la vision de la personne n'est pas déformée par l'astigmatisme est à 180 degrés. En d’autres termes, à 180 degrés, il y a tout simplement une correction de 4,50 pour la myopie. Mais, perpendiculairement, la vision de la personne est déformée par l’astigmatisme. Or, 90 degrés étant perpendiculaire à 180 degrés (180 moins 90), c’est donc le long de l’axe de 90 degrés que le patient a besoin d'une correction supplémentaire. Pour connaître cette correction, il suffit d’additionner les nombres inscrits sous les colonnes Sphère et Cylindre. Dans ce cas, la correction serait de -6,50 dans la direction de 90 degrés.

Par ailleurs, dans la colonne « Addition », on peut lire une mesure de +1,50. Cela signifie que la personne qui requiert cette ordonnance a besoin de verre bifocaux et que, pour ce qui est de la portion lecture des verres, il faudra ajouter aux autres mesures +1,50 bioptries de grossissement. Donc, dans cette portion, on retrouvera une mesure de -3,00 (-4,50 plus +1,50) à 180 degrés et une mesure de -5,00 (-6,50 plus +1,50) à 90 degrés.

Maintenant que vous savez comment « lire » la correction requise pour l’œil droit, celle de l’œil gauche devrait être plus facile à comprendre. Pour l’œil gauche, le patient a besoin d’une correction de -3,75 pour la myopie le long de l’axe de 180 degrés. Dans l’axe perpendiculaire (90 degrés encore), cette personne doit avoir une correction de -8,75 pour la myopie. Pour ce qui est de la portion bifocale des verres, cette personne aura besoin d'une correction de -2,25 pour la myopie à 180 degrés et de -3,50 pour la myopie à 90 degrés.

Vous êtes maintenant en mesure de déchiffrer votre ordonnance et de comprendre ce qu’elle révèle sur l’état de vos yeux. La prochaine fois que vous faites examiner vos yeux, vous pourrez demander avec autorité : « Est-ce que le nombre de dioptries a changé cette fois docteur? ».

Retour au haut de la page