Créer un milieu de travail inclusif

Une fois la personne aveugle engagée, l'étape suivante consiste à veiller à ce qu'elle trouve sa place au travail, ce qui est beaucoup plus facile que la plupart des gens le croient. Tout ce qu'il faut c'est un peu de souplesse et de considération.

Passons au contenu.

Technique de guide

Tout comme leurs collègues voyants, les employés vivant avec une perte de vision savent comment se déplacer dans leur environnement de travail de façon autonome au cours de la journée. Toutefois, dans certaines circonstances, l'intervention d'un guide peut leur être utile, par exemple lors de rassemblements comme des fêtes de bureau ou de grandes réunions. C'est alors qu'entre en jeu la « technique de guide ».

Téléchargez le manuel Étape par étape sur la façon de guider les personnes aveugles ou ayant une vision partielle

Retour en haut de page

Comment tenir une réunion accessible  

Tenir une « réunion accessible » veut dire s'assurer que les participants vivant avec une perte de vision peuvent vivre la même expérience que tous les autres participants, c'est-à-dire comprendre parfaitement qui parle et quels renseignements sont partagés. N'ayez crainte, tout cela est fort simple. Voici quelques conseils qui vous permettront de veiller à ce que votre prochaine réunion soit accessible :

  • Présentations : Les participants vivant avec une perte de vision peuvent ne pas savoir qui se trouve dans une pièce ou combien de personnes y sont réunies. Invitez chaque personne à se présenter, dans l'ordre où elles sont assises, afin que la personne vivant avec une perte de vision sache qui est à la table et où elle se trouve. Veillez également à ce que chaque personne s'annonce en entrant dans la pièce ou en la quittant.
  • Prendre la parole pendant une réunion : Veillez à ce que chaque personne dise son nom chaque fois qu'elle prend la parole. « C'est Jean-Paul qui parle » suffit. Lors de discussions de groupe, indiquez le nom de la personne à qui vous parlez et précisez quand la conversation prend fin. Exemple : « Suzanne, pourrais-tu exprimer tes idées? Merci, Suzanne. Cela répond à ma question. »
  • Conversations parallèles et bruit : Ne vous engagez pas dans des conversations parallèles, si une personne prend la parole. Non seulement est-ce impoli pour le principal locuteur, mais comme une personne vivant avec une perte de vision fait appel à l'ouïe pour obtenir des renseignements, les bruits ambiants la distrairont. Vous voudrez aussi réduire au minimum d'autres bruits : froissement de papier, doigts tambourinant sur la table, etc., qui distraient et perturbent la communication.
  • Communication non verbale : Rappelez-vous que les participants vivant avec une perte de vision ne remarqueront probablement pas la communication non verbale, comme un roulement d'yeux ou une expression faciale. Évitez d'y avoir recours pour transmettre un message.
  • Partage de documentation : Si vous remettez des documents lors d'une réunion, veillez à ce qu'ils soient offerts sur le support le plus pratique pour la personne vivant avec une perte de vision. Si cela n'est pas possible, transmettez-lui à l'avance la documentation sous forme électronique. Dans le doute, demandez-lui quels sont ses besoins et quand elle désire recevoir le tout pour prendre part à la réunion.
  • Supports visuels : Décrivez verbalement tout tableau ou matériel visuel (comme des présentations PowerPoint) que vous utilisez, afin que le participant vivant avec une perte de vision puisse comprendre les renseignements qu'ils contiennent. Si possible, avant la réunion, fournissez au participant vivant avec une perte de vision, un exemplaire des diapositives, tableaux ou transparents de rétroprojecteur en média substitut pour lui permettre de bien suivre la présentation. Le participant vivant avec une perte de vision peut ne pas être en mesure de voir les renseignements présentés sur un tableau de conférence ou un tableau blanc. Veillez donc à ce que le présentateur résume périodiquement les points clés qui y sont inscrits.
  • Documents écrits : Soyez prêt à lire à haute voix tout renseignement écrit qui n'est pas fourni en média substitut, comme des imprimés. Lisez en adoptant une voix normale, et avec une cadence normale, sans omettre aucun renseignement.
  • Fin de la réunion : À la fin de la réunion, si la personne vivant avec une perte de vision a oublié quelque chose dans la pièce, dites-le-lui. Proposez-lui de la guider jusqu'à l'ascenseur, la sortie, etc., au besoin et n'oubliez pas de lui dire « au revoir » en la quittant.

Retour en haut de page

Étiquette 101 lorsqu'il s'agit d'interagir avec des personnes aveugles   

Vous venez de rencontrer ou d'engager un nouvel employé vivant avec une perte de vision. Il est parfaitement naturel pour vous de vous sentir hésitant quant à l'attitude à prendre et de vouloir éviter les comportements inappropriés. Voici quelques conseils simples qui vous aideront à vous sentir à l'aise tout en vous montrant positif envers un employé ou un collègue vivant avec une perte de vision.

Lorsque vous parlez

  • Lorsqu'on vous présente à une personne vivant avec une perte de vision, dites-lui bonjour et attendez qu'elle vous tende la main pour la lui serrer. Lorsque vous vous présentez, dites tout simplement quelque chose comme : « Bonjour, je m'appelle Michel. Je suis heureux de faire votre connaissance. »
  • Aucun besoin de lever le ton. Parlez clairement, d'une voix naturelle, en adoptant un volume normal.
  • Utilisez un langage de tous les jours. Ne vous souciez pas d'utiliser des expressions comme « voir » et « regarder » quand vous parlez de votre émission de télévision favorite ou de la plus récente superproduction. Les personnes vivant avec une perte de vision utilisent ces expressions (elles regardent la télé et vont aussi au cinéma).
  • Présentez-vous toujours en disant votre nom. Exemple : « Bonjour Lucie, c'est David ». Ne présumez pas que la personne va reconnaître votre voix. Après tout, il lui arrive sans doute de rencontrer des dizaines de personnes chaque jour.  

Lorsque vous offrez de l'aide

  • Avant de lire à haute voix des imprimés ou d'offrir toute aide, demandez d'abord à l'intéressé si cela lui convient. Cela évitera une surprotection indésirable. N'oubliez pas d'être discret et de maintenir la confidentialité et la dignité de la personne vivant avec une perte de vision. Mais proposez tout de même de l'aide, si vous estimez qu'elle est requise.
  • Si vous expliquez un itinéraire, ne dites pas, par exemple : « C'est par là ». Soyez aussi précis que possible. Exemples : « La deuxième porte à droite dans le corridor, à environ 6 mètres. » 

Lorsque vous entretenez des relations sociales

  • Si la personne possède un chien-guide, ne le flattez pas s'il porte un harnais. Les chiens-guides sont des animaux destinés à un travail. Les distraire peut être dangereux pour les personnes qu'ils guident. Si le chien ne porte pas son harnais, vous pouvez demander à son maître la permission de le flatter, mais soyez prêt à respecter la réponse, quelle qu'elle soit.
  • Lors d'une réunion sociale, comme une fête de bureau, informez la personne vivant avec une perte de vision quand un nouveau venu pénètre dans la pièce ou se joint au cercle de conversation. Vous devriez aussi lui dire quand vous quittez la conversation ou la pièce.
  • Lors d'une réunion sociale, prenez le temps d'aider une personne vivant avec une perte de vision à se joindre au groupe en proposant de la présenter à des personnes qu'elle connaît déjà ou à de nouvelles connaissances.
  • Si vous parlez à une personne vivant avec une perte de vision, ne l'abandonnez jamais au milieu d'une pièce sans le lui dire. Si vous devez partir, présentez-la à un tiers ou proposez de la guider vers un point de repère.
  • Si vous partagez un repas avec une personne vivant avec une perte de vision, utilisez l'image d'une horloge pour indiquer où les mets se situent dans l'assiette. Exemple : « Jacques, ton sandwich est à trois heures et ta salade est à sept heures ».

Retour en haut de page

Lignes directrices en matière de lisibilité des imprimés  

Toutes les personnes vivant avec une perte de vision ne vivent pas dans la noirceur totale. Nombre d'entre elles peuvent lire des imprimés traditionnels en utilisant une loupe et d'autres aides visuelles. Pour elles, il est important que le texte se présente de façon claire et accessible.

Les lignes directrices en matière de lisibilité des imprimés sont une norme garantissant la conception accessible des imprimés, des magazines aux écrans d'ordinateur. Toute personne créant du texte pour impression ou affichage sur le Web devrait suivre ces lignes directrices, afin de s'assurer de l'accessibilité des documents produits.

Pour en savoir plus sur les lignes directrices en matière de lisibilité des imprimés, téléchargez le guide Pour une meilleure lisibilité.  ​

Retour au haut de la page