Penny Hartin et Oliana

Quiconque met en doute le concept du coup de foudre se doit de côtoyer Penny Hartin et son chien-guide Oliana. Ils se sont rencontrés au campus San Rafael de l’école Guide Dogs for the Blind en mai 2006 et ils sont maintenant inséparables.
 
Penny Hartin a longtemps réfléchi avant d’adopter un chien-guide. Mme Hartin est directrice générale de l’Union mondiale des aveugles (UMA) et elle vit avec une perte de vision.

Long processus décisionnel

« Ce fut une décision songée », déclare-t-elle. « J’ai toujours fait semblant. Mais lorsque j’utilise une canne, j’oublie souvent où je suis et je me sens insécure. »
 
« J’ai toujours adoré les chiens », déclare Penny Hartin qui a été élevée sur une ferme en compagnie de chiens, de chats et d’autres animaux. « Mais j’ai toujours pensé que je possédais trop de vision pour utiliser un chien-guide. J’ai tout de même amorcé le processus de demande en gardant l’esprit ouvert, au cas où je serais rejetée ou si cela ne convenait pas à ma situation. » 

Charisme canin

Mais cela convenait parfaitement à sa situation : Penny Hartin et Oliana sont arrivées à Toronto à la fin du mois de juin 2006 et elles font depuis ce jour partie intégrante du Centre INCA où l’UMA possède son siège social. Après avoir guidé Penny Hartin au bureau, Oliana passe ses journées au bout d’une longue laisse qui lui permet de se rendre sur le seuil du bureau de l’UMA. Elle regarde donc les gens qui circulent dans le corridor et utilise son charme considérable pour solliciter des visites. Elle connaît un immense succès.
 
« Personne ne vient jamais NOUS rencontrer! » raconte en riant Catherine Munoz-Smith, l’assistante administrative de Penny Hartin. 

Un chien très sociable

Penny Hartin ajoute qu’elle donne à Oliana énormément de liberté parce que ce chien possède la capacité de faire la différence entre le travail et les loisirs. « Oliana sait lorsqu’elle travaille et lorsqu’elle ne travaille pas. Elle est très sociable et si je ne la laissais pas recevoir de visites, elle s’ennuierait et elle serait déprimée. Je suis ses progrès très attentivement. Le personnel d’INCA sait comment interagir avec elle lorsqu’elle est munie de son harnais. Nous sommes donc très privilégiées. »

Excellente mémoire

Oliana, comme tous les autres chiens-guides, a été formée pour reconnaître divers éléments architecturaux comme les escaliers, les seuils de porte, les ascenseurs et les escalators. Chaque propriétaire enseigne à son chien de nouveaux mots et de nouvelles commandes selon le cas. « Par exemple, déclare Penny Hartin, près de chez moi il y a un passage pour piétons. Je lui ai appris où se trouvait le poteau et maintenant Oliana me l’indique à chaque fois. »

Curiosité naturelle 

Photo couleur de Penny Hartin et de son chien-guide Oliana« Oliana fait preuve d’énormément d’initiative, déclare Penny Hartin, et elle possède une curiosité naturelle. Elle est extrêmement logique, alerte et consciente. Elle est aussi extrêmement curieuse » ajoute Mme Hartin en riant. Habituellement, lors de toute nouvelle situation, elles travaillent en équipe. Oliana étudie et vérifie tout. Penny Hartin a observé Oliana à l’étude, évaluant différents éléments comme un équipement qui se déplace au-dessus de leur tête, par exemple. Penny Hartin suit Oliana et lui apporte renforcement et assurance si requis.
 
Ainsi, deux mois après leur retour à la maison en 2006, elles ont assisté à la Conférence sur le sida qui a eu lieu au Centre des congrès de Toronto. « Après deux jours, Oliana pouvait trouver les ascenseurs plus aisément que tout autre bénévole! » constate avec émerveillement Penny Hartin. 

Chien en vol

Penny Hartin voyage énormément pour son travail et Oliana accumule les milles aériens tout comme elle. En fait, Mme Hartin déclare qu’entre juin et décembre 2006, Oliana a voyagé dans 13 avions différents!
 
Oliana est victime du décalage horaire, tout comme son maître. Lors d’un récent voyage à Madrid, Oliana s’est endormie à 19 h et Mme Hartin a dû la réveiller pour effectuer sa promenade de la soirée. Mme Hartin doit donc décider si un voyage est assez long pour contrebalancer l’inconfort qu’il occasionne à son chien. « Il n’y a pas seulement le décalage horaire. La nourriture doit être retirée un jour avant le voyage, donc pour un voyage de deux jours elle ne mange à peu près pas. » 

Déplacements locaux

L’équipe est aussi devenue des habituées des déplacements locaux. Oliana brandit souvent la patte avant lorsqu’elle voit s’approcher l’autobus. « Le conducteur m’a une fois dit que c’était bien la première fois qu’il se faisait héler par un chien! » déclare fièrement Penny Hartin.
 
Mme Hartin a aussi constaté que les étrangers se sentent beaucoup plus à l’aise de venir la rencontrer – de la même façon que des propriétaires d’animaux parleront beaucoup plus aisément avec des étrangers dans un parc s’ils ont un chien en laisse.
 
La personnalité d’Oliana sera certes fort utile au cours des prochains mois : Penny Hartin vient de faire l’achat d’une maison. Oliana et elles se préparent donc à rencontrer leurs voisins et à maîtriser un nouveau trajet pour se rendre au travail, avec l’aide de Mme Munoz-Smith.
 
« Oliana est très énergique, affirme Penny Hartin. Je désire qu’elle ait une cour et moi-même je m’ennuie des espaces verts. » 

Chien bien espiègle 

Il y a par contre eu quelques petits instants d’espièglerie. Par exemple, alors que Penny Hartin soupait avec un ami, Oliana s’est approprié un morceau de gomme à mâcher que quelqu’un avait laissé sous une table et elle a réussi à le dissimuler pendant un certain temps. (Penny Hartin a peine à raconter cette histoire sans rire.)
 
Mais cet incident est un bien petit prix à payer pour le compagnonnage, la sécurité et les nouvelles expériences que Penny Hartin prévoit vivre avec Oliana au cours des années à venir.
 
« J’aurais donc dû le faire avant. » 

Aidez-nous à transformer des vies 

De temps à autre, nous faisons appel aux Canadiens pour obtenir des dons qui permettront à INCA d’aider les personnes vivant avec une perte de vision à obtenir les services et le soutien nécessaires à une qualité de vie satisfaisante. S.V.P. donnez généreusement.
 
Retour au haut de la page