Chiens-guides 

Chien-guideLes chiens-guides sont des animaux d'utilité très bien entraînés qui aident à garantir la mobilité et la sécurité des personnes qui vivent avec une perte de vision tout en leur donnant une autonomie accrue.
 
Les races de chiens les plus souvent utilisées sont les labradors et les golden retrievers. Pour être choisi comme chien-guide, le chien doit posséder :
  • un profond désir de plaire à son maître
  • un sens approfondi de l'initiative
  • une personnalité calme et tranquille
  • une aptitude à ne pas se laisser distraire
  • une forte capacité de concentration

Formation du propriétaire et du chien

Les chiens amorcent habituellement leur formation lorsqu'ils sont âgés de 12 à 18 mois et cet entraînement nécessitera de cinq à huit mois, selon la personnalité du chien.

Les personnes vivant avec une perte de vision qui désirent adopter un chien-guide se rendent au centre d'entraînement des chiens-guides et y résident pour acquérir les techniques requises. Elles sont jumelées à un chien qui leur convient tant en taille qu'en personnalité (un jeune étudiant tranquille ne voudra peut-être pas un gros chien énergique, par exemple). Les partenaires apprennent alors à travailler ensemble.

Les candidats doivent être en mesure de se déplacer en toute autonomie (orientation et mobilité) et savoir utiliser une canne blanche. Les spécialistes en orientation et mobilité d’INCA travaillent avec les individus qui aimeraient s’obtenir un chien-guide, fournissant des renseignements, des services d’aiguillage, ainsi que de l’aide avec la demande. Les spécialistes d’INCA apprennent également aux propriétaires de chiens-guides à se déplacer dans un environnement qui leur est inconnu, tel un nouveau lieu de travail.

Retraite

La plupart des chiens-guides travaillent pendant huit ans. À la retraite, ils peuvent demeurer avec leur maître comme chien de compagnie, retourner dans la famille qui les a accueillis lorsqu’ils étaient chiots, ou être placés dans une nouvelle famille d’adoption. 

L’étiquette sur l’interaction avec les chiens-guide
Lorsqu’un chien-guide est muni d’un harnais, il est au travail et ne devrait pas être distrait. Ne le regardez pas dans les yeux, ne l’appelez pas et ne lui offrez pas de friandises. La moindre distraction pourrait mettre en danger le chien et son propriétaire. Vous ne devriez flatter un chien-guide que lorsqu'il ne porte pas son harnais, et uniquement après avoir obtenu l'autorisation de son maître.  

Chiens-guides et INCA

INCA n'entraîne pas de chiens-guides, car il existe déjà de très bonnes écoles de chiens-guides qui possèdent la compétence requise pour effectuer un jumelage judicieux.

Nos professeurs spécialisés en orientation et mobilité travaillent cependant avec les personnes qui possèdent un chien-guide pour leur fournir une aide additionnelle surtout lorsqu'il s'agit pour elles de se déplacer dans un environnement qui leur est inconnu, comme un nouveau lieu de travail ou une nouvelle institution d'enseignement.

INCA possède aussi un Fonds d'aide pour chiens-guides qui aide les propriétaires à payer certaines dépenses vétérinaires extraordinaires.
 
Retour au haut de la page