Étiquette sur l’interaction avec un chien-guide 

Les chiens-guides servent d’aide à la mobilité pour les personnes qui vivent avec une perte de vision. Bien qu’il soit très tentant de flatter ces chiens (ils sont en effet adorables!), il est important de se rappeler qu’un chien-guide muni d’un harnais est un chien « qui travaille ». Il a pour mandat de guider une personne qui ne peut pas voir et il ne devrait donc jamais être distrait. Le maître dépend de la concentration de son chien-guide pour garantir sa sécurité. La moindre distraction, par exemple en haut d’un escalier ou à une intersection, pourrait provoquer un accident.
 
Voyons les choses différemment : si vous rencontrez une personne à vélo, vous ne l’arrêtez pas pour prendre sa bicyclette, la regarder et faire l’essai des freins et de la cloche. 

Demander avant de toucher

« Si la situation est appropriée (par exemple, si je me promène dans un parc ou dans un quartier qui m’est familier), je n’ai aucune objection à ce qu’une personne me demande de flatter mon chien-guide. De nombreuses personnes, y compris moi-même, prennent plaisir à présenter leur chien et à faire en sorte qu’il aime faire des rencontres. J’indiquerai alors à mon chien de s’asseoir ou je lui retirerai son harnais pour lui faire savoir qu’il est en période de loisir. Si le temps ne s’y prête pas, je vous indiquerai que je suis terriblement désolé mais qu’il n’est pas possible pour le moment de flatter mon chien», nous indique un propriétaire de chien-guide.

Lorsqu’un chien-guide est muni d’un harnais, le bon sens dicte d’éviter d’interagir avec ce chien de quelque façon que ce soit : ne le regardez pas dans les yeux, ne l’appelez pas et ne lui offrez pas de friandises. Il est essentiel que l’attention du chien soit dirigée uniquement vers son maître, et ce, en tout temps. Ceci est aussi particulièrement important lorsque l’équipe est nouvelle et que le chien est jeune. Malgré toute la merveilleuse formation que reçoivent ces chiens, ils peuvent encore se sentir comme des chiots et être distraits ou excités lorsque des personnes les appellent ou les fixent.

Quelques conseils

Voici quelques autres conseils qui vous permettront d’interagir avec un maître et son chien-guide :
  • Les chiens-guides et leurs maîtres écoutent le débit de la circulation afin de déterminer s’il est sécuritaire de traverser la rue. Ne klaxonnez donc pas ou ne criez pas par la fenêtre, laissez l’équipe faire son travail et soyez particulièrement attentif lorsque vous tournez à droite sur un feu rouge.
  • Dans certains cas, tel que dans les garages de stationnement souterrains, le propriétaire d’un chien-guide pourra vous demander de prendre votre bras plutôt que de se fier sur son chien pour le guider. Il indiquera ainsi à son chien de marcher au pied ou de le suivre, selon ce qui est préférable pour lui. Si vous ne savez pas comment guider une personne qui vit avec une perte de vision, demandez-le-lui. Elle sera heureuse de vous indiquer ce qui lui convient le mieux.
  • De temps à autre, un chien-guide (comme tout autre chien) sera distrait et fera une erreur qui nécessite correction. Le maître lui fera une remontrance au moyen de la laisse et d’un commentaire verbal. Ne soyez pas inquiet : les maîtres savent comment procéder et cette technique fait partie du processus de formation continue de l’équipe.
  • Au Canada, les chiens-guides peuvent se rendre dans tout endroit public. Lorsqu’un chien-guide et son maître entrent dans votre établissement, accueillez-les chaleureusement!  

Photo de Craig SpurrellLe spécialiste

Craig Spurrell est spécialiste principal en systèmes au Service de stratégie et de planification du Groupe financier BMO. Il utilise un chien-guide depuis sept ans.
 
Retour au haut de la page