Devenez membre de l’Équipe INCA

Vous pouvez amasser des fonds pour INCA en prenant part à l’une des centaines de manifestations d’athlétisme qui se déroulent partout au pays. Vous songez à vous inscrire à une course ou à vous atteler à un triathlon? Pourquoi ne pas aider INCA par la même occasion? Voici un guide d’entraînement utile qui vous indiquera la façon de vous joindre à l’équipe INCA.

Nous espérons que vous trouverez ici tous les renseignements dont vous avez besoin pour faire de votre activité une expérience mémorable. Si vous avez besoin d’une aide supplémentaire, n’hésitez pas à contacter la Ligne d’assistance téléphonique d’INCA, au 1 800 563-2642.

Pour bien se préparer

  • Amassez des fonds pour votre activité
  • Conseils de Victoria Nolan en matière d’entraînement
  • Ce qu’il faut apporter

Amassez des fonds pour votre activité

Bon nombre de manifestations athlétiques caritatives mettent à votre disposition une page de parrainage en ligne et des formulaires de commandite téléchargeables. Vous pouvez utiliser ces documents pour amasser des fonds au profit d’INCA avant le grand jour. 

Dans le cas où de tels documents ne sont pas mis à votre disposition, n’hésitez pas à télécharger le formulaire de commandite d’INCA pour y consigner les noms de vos parraineurs et les sommes que vous avez amassées. Après l’activité, vous pouvez transmettre le formulaire au bureau d’INCA de votre localité ou au siège social à l’adresse ci-dessous, et nous enverrons à chacun de vos parraineurs un reçu officiel pour leur généreuse contribution.

INCA
1929, avenue Bayview
Toronto (Ontario)  M4G 3E8

NOTA – Demandez à vos parraineurs de faire leur chèque au nom de « L’Institut national canadien pour les aveugles ».

Conseils de Victoria Nolan en matière d’entraînement

La Canadienne Victoria Nolan est une rameuse aveugle dont la détermination et les talents athlétiques lui ont mérité des médailles partout dans le monde. Si quelqu’un sait comment se préparer pour une compétition d’athlétisme, c’est bien elle.

Pour faire en sorte que vous soyez prêt à relever le défi athlétique, Victoria vous fait part de ses cinq principaux conseils d’entraînement afin de vous préparer au grand jour.

1. Consultez votre médecin

Que vous vous soyez entraîné régulièrement toute votre vie ou que vous soyez un débutant en conditionnement physique, mieux vaut consulter votre médecin avant d’entreprendre un nouveau régime d’exercices ou de relever un défi athlétique comme une course, un triathlon ou une course de bateau-dragon.

Votre médecin pourra vous dire si vos exercices sont réalistes et sûrs en fonction de vos antécédents médicaux et de votre forme physique. Si vous n’êtes pas tout à fait prêt à prendre part à l’activité que vous avez choisie, il pourra vous aider à en choisir une autre qui convient à votre état physique ou vous donner une stratégie pour atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé.  

Votre médecin pourra aussi vous donner des conseils en matière de vitamines, de nutrition, de suppléments, etc., pour vous aider à être en forme en vue du grand jour.

2. Assurez-vous d’être suffisamment en forme.

L’ambition, c’est bien. Mais il est important de ne pas soumettre votre corps à un exercice pour lequel il n’est pas prêt. Par exemple, si vous ne courez pas de longues distances régulièrement, il est préférable de vous inscrire à une course de trois à cinq kilomètres plutôt qu’à un marathon.

Toutefois, peu importe le genre de manifestation athlétique à laquelle vous vous proposez de prendre part, assurez-vous de commencer votre entraînement bien avant. Si vous envisagez un marathon ou un triathlon, par exemple, vous devriez commencer par courir et vous exercer régulièrement, mais vous voudrez aussi étaler progressivement vos exercices cardiovasculaires sur une période de deux ou trois mois avant le grand jour. La marche, le jogging, la bicyclette et la natation sont de bons préparatifs à une compétition d’athlétisme.

Au fur et à mesure que le grand jour approche, commencez à vous mettre à l’épreuve pour savoir si vous êtes véritablement prêt. Si vous vous attaquez à une course de cinq kilomètres, par exemple, faites une course d’au moins trois kilomètres avant la véritable course. Si vous y arrivez sans peine, vous devriez être en forme pour le grand jour. 

3. Portez les vêtements appropriés.

Les vêtements que vous devrez porter pendant l’activité dépendent en grande partie du type d’activité. Les vêtements à porter pendant une course diffèrent grandement des vêtements à porter pour un triathlon, par exemple.

Si vous ne savez pas avec certitude quels vêtements porter, faites une recherche. Vérifiez sur Internet, demandez au spécialiste de votre magasin local d’articles de sport et parlez à d’autres personnes qui ont déjà fait le genre d’activité que vous vous proposez de faire. Les forums en ligne peuvent se révéler une importante ressource pour établir des liens avec des personnes qui peuvent donner des conseils éprouvés sur les vêtements à porter et sur l’endroit où les trouver ainsi que de nombreux autres conseils pour vous préparer à l’activité.

Si vous achetez de nouveaux vêtements ou un nouvel équipement, comme des chaussures de course, assurez-vous simplement de les porter ou de les utiliser avant le grand jour. Il n’y a rien de pire que de s’apercevoir au milieu d’une longue course que les nouvelles chaussures causent de douloureuses ampoules. Portez-les graduellement dans les semaines précédant l’activité, et procurez-vous une nouvelle paire de semelles juste avant le grand jour.

4. Surveillez votre alimentation.

Ce que vous mangez avant une importante épreuve d’athlétisme peut revêtir autant d’importance que ce que vous portez. La soirée précédant l’activité, tenez-vous-en à des aliments qui donnent de l’énergie, comme du riz, des pommes de terre, des bananes ou du lait.

Assurez-vous tout simplement de prendre une bonne quantité d’aliments, mais sans faire d’excès, et évitez les sucreries, la malbouffe, les boissons gazéifiées ou quoi que ce soit susceptible de causer des ravages dans votre estomac le jour de l’activité.

En outre, n’essayez pas quelque chose de nouveau juste avant votre activité. Si vous prenez un gros souper ou un gros déjeuner sans savoir comment votre corps réagira, vous pourriez avoir des problèmes! Essayer de faire une     « répétition générale » la journée précédant l’une de vos séances d’entraînement.

Il faut aussi boire beaucoup d’eau, non seulement le jour de l’activité, mais en tout temps, pour vous assurer d’être hydraté au grand jour. La plupart des gens n’y réfléchissent pas, mais il est très facile de se déshydrater lorsqu’on dépense une grande quantité d’énergie en vue d’une activité d’athlétisme, particulièrement une activité nouvelle. Sans compter que cela peut être dangereux. Votre bouteille d’eau est votre meilleur moyen pour lutter contre la déshydratation. Gardez-la donc toujours sur vous et remplissez-la souvent. 

5. Amusez-vous!

Prendre part à une activité d’athlétisme pour une œuvre de charité est une merveilleuse façon de vous dépasser, de mettre vos muscles à l’épreuve et de réunir des fonds pour une cause qui vous tient à cœur. Mais ce doit aussi être l’occasion de s’amuser!

Comme il est possible que vous soyez pris dans un tourbillon le jour de l’activité, assurez-vous de prendre un temps d’arrêt pour ouvrir les yeux quand vous le pouvez et profitez de votre expérience. Tirez de la fierté de ce que vous faites et profitez de toutes les occasions, regardez le paysage (prenez même quelques photos si vous le pouvez) et amusez-vous. C’est votre journée. Vous avez travaillé fort; profitez-en!

Haut de la page

Choses à apporter

Les essentiels

  • Formulaire d’inscription
  • Sac à dos
  • Lunettes fumées (protection minimale contre les rayons UV de 99 %)
  • Trousse de premiers soins
  • Bouteille d’eau ou bidon
  • Casse-croûte
  • Téléphone cellulaire

Les suppléments

  • Chaussures confortables ou sandales à mettre après l’activité – vos pieds vous remercieront!
  • Gants
  • Casquette de baseball ou chapeau avec rebord
  • Lampe de poche
  • Boussole
  • Appareil-photo
  • Lotion solaire
  • Sifflet, au cas où vous vous perdriez

Pour plus de renseignements sur la façon dont est utilisé l’argent amassé, consultez la section Où va votre argent.

Retour au haut de la page