Association Sir Arthur Pearson des aveugles de guerre (ASAP)

Le magnat de la presse britannique Sir Arthur Pearson (anglais seulement) a perdu la vue des suites d’un glaucome en 1913. En 1915, il fonde St. Dunstan’s Home pour offrir des services de réadaptation aux soldats rendus aveugles au combat pendant la Première Guerre mondiale. Plutôt que de simplement être une organisation caritative, St. Dunstan’s offre une formation professionnelle qui permet aux soldats de se réapproprier leur autonomie et de retourner sur le marché du travail.

De nombreux militaires canadiens, y compris le Colonel Edwin Baker, cofondateur d’INCA, séjournent à St. Dunstan’s avant de rentrer au Canada.

Pendant sa formation, Edwin Baker et Sir Arthur Pearson deviennent bons amis. C’est ainsi que Sir Arthur Pearson, alors président du National Institute for the Blind d’Angleterre, participe à la fondation d’INCA en 1918 et devient le premier président honoraire de l’organisme.

Ayant obtenu un contrat du gouvernement du Canada, INCA a alors pour mandat de former les vétérans ayant perdu la vue au combat, de leur trouver des emplois et de leur offrir des services de suivi.

INCA est éventuellement en mesure d’élargir son mandat et d’offrir des services et des programmes à tous les Canadiens vivant avec une perte de vision. Craignant que leurs intérêts ne soient plus défendus au sein d’une organisation en évolution rapide, les vétérans fondent alors le Sir Arthur Pearson Club of Blinded Soldiers and Sailors, qui travaille à obtenir de meilleures prestations d’invalidité et d’autres avantages sociaux aux vétérans aveugles de guerre et à leurs familles. Vingt ans plus tard, afin d’intégrer les vétérans aveugles et les femmes ayant servi pendant la deuxième Guerre mondiale, le Club modifie son nom et devient l’Association Sir Arthur Pearson des aveugles de guerre (ASAP).

Deuxième Guerre mondiale

À l’annonce de la Deuxième Guerre mondiale, INCA est une fois encore chargé de fournir des services de réadaptation aux vétérans aveugles de guerre canadiens. Cette formation est donnée au siège social d’INCA alors situé rue Beverly dans le centre-ville de Toronto.

En 1952, l’ASAP met sur pied des clubs sociaux d’un océan à l’autre, chacun de ces clubs déléguant un représentant pour assister à l’assemblée annuelle de l’ASAP à Toronto. Éventuellement, ces clubs deviennent les bureaux de l’ASAP, le président de chacun de ces bureaux étant membre du conseil d’administration national de l’ASAP.

Bourses d’études

En 1959, la Fondation des bourses d’études de l’ASAP est créée pour inciter les étudiants vivant avec une perte de vision à poursuivre leurs études. En 1992, le programme des bourses d’études est modifié pour garantir l’autosuffisance de la Fondation. On lui donne alors le nom de Fondation des bourses d’études F.J.L. Woodcock/Association Sir Arthur Pearson des aveugles de guerre.

Services aux anciens combattants

L’ASAP est une association d’anciens combattants qui a présenté de nombreux mémoires devant divers comités parlementaires traitant de questions ayant trait à la cécité consécutive au service militaire et qui a travaillé avec diligence au nom des vétérans canadiens en général. L’ASAP élabore des politiques et des procédures concernant les anciens combattants. Elle est membre du Conseil national des associations d'anciens combattants au Canada. Les liens qui unissent l’ASAP et INCA demeurent étroits. L’ASAP possède actuellement sept bureaux au Canada et un siège social national à Ottawa.

Pour en savoir plus :

Retour au haut de la page