Québec

Vers de nouveaux horizons

Alors que dans le reste du pays les SRDV sont financés grâce à des dons versés à INCA, au Québec ces services sont intégrés au continuum de soins de santé et financés par l’administration publique depuis des décennies. Nos objectifs québécois sont donc centrés sur l’évolution de nos programmes de soutien. Nous évaluons ainsi les services actuellement offerts afin de déterminer comment les enrichir pour mieux répondre aux besoins évolutifs de nos clients, améliorer leur qualité de vie et bâtir une société québécoise plus inclusive.

Formation en technologies adaptées de l’information

Au cours de la dernière année, INCA Québec a accompli une refonte de son programme de formation en technologies adaptées de l’information qui offre aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle des cours sur l’utilisation de l’ordinateur et des technologies adaptées, transformant ainsi grandement leurs vies. Les participants peuvent dorénavant assister à distance à des webinaires interactifs, qui leur permettent d’aller à leur rythme, et de bénéficier d’un suivi personnalisé respectant leurs niveaux d’habiletés. Nous sommes ravis de constater que cette nouvelle approche a rehaussé le niveau de satisfaction des participants.

Soutien accru pour les proches aidants

La perte de vision n’affecte pas seulement une personne, elle touche tous les membres de sa famille. Voilà pourquoi nous avons conçu et lancé au Québec un nouveau programme de soutien à l’intention des proches aidants des personnes aveugles ou ayant une vision partielle que nous avons appelé Les yeux du coeur. Les participants peuvent y acquérir des techniques pour surmonter les défis associés à leurs rôles, à gérer les émotions qui en découlent, à briser l’isolement qu’ils peuvent ressentir et enfin, à penser un peu à eux.

Faites connaissance avec Caroline Héroux

À l’âge de 23 ans, Caroline Héroux ouvre les yeux un matin et c’est l’obscurité totale. Atteinte de rétinopathie diabétique depuis à peine cinq mois, elle vient de perdre la vue. Après plusieurs chirurgies, elle retrouve 50 % de sa vision, mais celle-ci demeure embrouillée.

Au début, le plus difficile pour elle a été d’affronter les sentiments de gêne et d’impuissance qui découlaient de sa perte de vision. Soudainement limitée dans ses activités, plusieurs de ses amis l’ont abandonnée. Puis, grâce à son courage et à l’aide d’INCA, elle a réussi à surmonter cette épreuve.

Caroline Héroux a participé à un groupe de soutien d’INCA et a regagné lentement mais sûrement confiance en elle. Forte de cette expérience, elle a décidé de faire du bénévolat à INCA, d’animer des groupes d’entraide et de suivre des formations en technologies adaptées de l’information. De plus, elle a ré-intégré le marché du travail.

Caroline Héroux est un véritable modèle pour les personnes qui ont perdu la vue. Elle a bénéficié des services d’INCA, puis déployé ses ailes pour se propulser vers une vie épanouie et aider les autres.

 facebook.com/mapageinca

 twitter.com/incacnib

Retour au haut de la page