Colombie-Britannique et Yukon

Vers de nouveaux horizons

Au cours de la dernière année, INCA Colombie-Britannique a poursuivi son chemin Vers de nouveaux horizons en jetant les bases de l’intégration des SRDV au continuum de soins de santé financés par les deniers publics. Nos efforts s’accentueront jusqu’à l’élection provinciale de 2017, au cours de laquelle nous demanderons à chacun des partis de s’engager formellement à corriger le déséquilibre financier subi par les SRDV. Nous espérons voir d’importants progrès en ce sens au cours de la prochaine année.

Aider les jeunes à se préparer pour l’avenir

Lorsqu’en 2015 nous avons lancé un projet pilote visant à aider des jeunes vivant avec une perte de vision à se préparer à l’âge adulte, nous ne nous doutions pas de l’ampleur des répercussions que cela pourrait avoir. Les résultats de ce programme d’entraide ont été si positifs que nous l’avons maintenant instauré dans deux autres régions. Les participants nous ont fait part d’une hausse de leur confiance en soi, de leurs habiletés et de leur autonomie. Certains sont même aujourd’hui inscrits dans des établissements postsecondaires en plus d’occuper un emploi.

Garantir l’accessibilité

Les progrès technologiques peuvent avoir une incidence marquante sur la vie des personnes vivant avec une perte de vision, mais leur coût peut être prohibitif. Le programme Ensuring Accessibility for British Columbians with Vision Loss comble cette lacune en aidant ces personnes à avoir accès à des appareils technologiques grâce aux investissements de généreux bailleurs de fonds. Comme le dit si bien Travis, 17 ans : « C’est merveilleux d’être maintenant capable de lire confortablement grâce à The Ruby [une télévisionneuse portative]. J’utiliserai certainement cet appareil au cours de mes études postsecondaires, alors que je devrai lire davantage. Ce programme transforme des vies. »

Faites connaissance avec Maggie Wherle

Maggie Wherle, huit ans, s’émoustille et bouge sur sa chaise lorsqu’elle parle de ses livres favoris.

« Actuellement, je lis Le Seigneur des anneaux, mais j’ai aussi lu tous les Harry Potter et je viens de terminer Le Guide du voyageur galactique », raconte Maggie, aveugle de naissance. « Je pense que ses livres m’ont donné le goût de l’écriture. »

Originaire de Colombie-Britannique, Maggie a remporté l’an dernier le premier prix pour les enfants de son groupe d’âge du Concours national de création littéraire braille d’INCA avec son récit « The Underground Festival », un monde fantastique dans lequel la poussière est argentée et les dragons foisonnent.

Comme toute nouvelle langue, le braille requiert temps et exercices. En Colombie- Britannique, INCA offre des cours de braille correspondant aux objectifs de l’étudiant, qu’il s’agisse d’apprendre l’alphabet ou de devenir un lecteur chevronné.

« Le braille est un des outils qui me permettent d’avoir accès à ce que les autres voient, dit Maggie. Sans cela, je ne pense pas que je pourrais m’intégrer. »

Retour au haut de la page