Récits de donateurs

David et Pat Hilchey, Île-du-Prince-Édouard

Rallier les forces vives de la région

Après avoir constaté à quel point les programmes et services d’INCA avaient aidé leur fille Michelle, David et Pat Hilchey ont décidé de donner en retour. Désireux d’organiser une activité de collecte de fonds originale, ils ont tenu un Souper dans le noir à Charlottetown au cours duquel les participants se restauraient les yeux bandés, se familiarisant ainsi avec les contraintes auxquelles font face les personnes vivant avec une perte de vision et leur savoir-faire, tout en amassant des fonds au profit d’INCA. Ils ont ainsi organisé six événements Souper dans le noir et leur concept est maintenant devenu partout au pays un des événements de marque du programme de collecte de fonds d’INCA. En plus d’avoir amassé plus de 250 000 $ au fil des ans, les Hilchey ont aussi choisi de faire du bénévolat à INCA et David Hilchey est vice-président du conseil consultatif régional d’INCA. 

Photo: David et Pat Hilchey.

Mr. & Mrs. P.A. Woodward’s Foundation, Colombie-Britannique

Soutenir l’autonomie

Forte de son engagement à soutenir la santé et le bien-être des résidents de la Colombie-Britannique, la Mr. & Mrs. P.A. Woodward’s Foundation a choisi cette année d’épauler les personnes vivant avec une perte de vision dans leur quête d’autonomie et d’emploi grâce à la technologie. Son généreux don de 50 000 $ a ainsi permis à INCA d’acheter des télévisionneuses, aidant ainsi des personnes vivant avec une perte de vision à lire des documents de travail, des pages Web et des lettres auxquels elles n’auraient peut-être pas eu accès autrement. Ce don a aussi permis à des spécialistes d’INCA d’enseigner le maniement de cet appareil technologique à des clients, contribuant ainsi à les rendre plus aptes à accéder au marché du travail. 

Photo : Kip Woodward, président, Mr. & Mrs. P.A. Woodward’s Foundation

Ernie Ooms, Alberta

Envisager l’avenir

Il y a quelques années, Ernie Ooms a été victime d’une perforation soudaine de la macula, le rendant aveugle de l’œil gauche. Ayant alors communiqué avec INCA, il a affirmé avoir été renversé par la quantité de programmes et de services offerts dans sa ville natale de Calgary pour l’aider à s’adapter à la perte de vision. Lorsque son épouse et lui ont refait leur testament, ils ont donc décidé de faire un legs à INCA afin de venir en aide à d’autres personnes qui perdent la vue et de donner en retour à un organisme qui les a tant aidés.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la façon de faire un don testamentaire, comme l’ont fait Ernie Ooms et son épouse.

Photo: Ernie Ooms et Wendy Guillemaud.

Retour au haut de la page