Renseignements

Vous avez aidé Doris à obtenir certaines réponses.

Doris Heath est photographiée chez elle devant plusieurs photos des membres de sa famille.Lorsque Doris Heath, 93 ans, a cru que des gens s’assoyaient sur son lit la nuit, elle s’est tournée vers son médecin pour obtenir des réponses, mais il n’a pas pu établir un diagnostic. Ce n’est que lorsqu’elle a frappé à la porte d’INCA que Mme Heath a découvert le syndrome de Charles Bonnet, une condition physique qui provoque des hallucinations complexes chez certaines personnes vivant avec une perte de vision. Nous avons parlé à Doris Heath des recherches menées par INCA sur le syndrome de Charles Bonnet et lui avons donné des conseils pour faire face à la situation et éliminer les hallucinations.

  • Cette année, les chercheurs d’INCA ont déterminé que le coût annuel de la perte de vision au Canada atteignait maintenant 19 milliards de dollars.
  • Les études menées par INCA ont démontré qu’un Canadien vivant avec une importante perte de vision sur cinq a été victime du syndrome de Charles Bonnet.
  • INCA a sensibilisé des millions de personnes à l’importance de la santé oculaire au cours du Mois de la santé visuelle 2013.

Faire connaître le syndrome de Charles Bonnet

Le syndrome de Charles Bonnet est une maladie inexplorée caractérisée par des hallucinations complexes chez les personnes vivant avec une perte de vision. Cette maladie peu connue laisse de nombreuses victimes sans diagnostic, provoquant chez ces dernières un questionnement quant à leur bien-être psychologique.

Afin de sensibiliser la population à cette maladie, INCA, en collaboration avec la New Zealand Blind Foundation, a mené une étude internationale sur la prévalence de cette condition, déterminant qu’elle était fort probablement bien plus fréquente qu’initialement prévu. En effet, parmi les participants, un Canadien sur cinq et un Néo-zélandais sur trois avait été victime d’hallucinations.

INCA s’affaire maintenant à piloter une étude sur cette maladie, à sensibiliser le milieu médical et à aider les personnes atteintes à réaliser qu’elles ne sont pas seules. Visitez inca.ca pour en savoir plus sur le syndrome de Charles Bonnet.

Explorer des technologies adaptées d’avant-garde

L’an dernier, INCA a été ravi de soutenir l’étude clinique du Brainport, un appareil révolutionnaire qui transmet au cerveau des informations visuelles par l’intermédiaire de la langue d’une personne aveugle. INCA était au nombre des six organismes nord-américains de pointe parrainant cette étude clinique dont les données ont par la suite été soumises à la Federal Drug Administration pour étude.

INCA a par ailleurs accepté d’offrir aux personnes intéressées des cours privés sur l’utilisation de cette technologie.

Retour au haut de la page