En Vue - Septembre 2013

Bienvenue au numéro de septembre 2013 du bulletin électronique En Vue d'INCA. Nous parlerons ce mois-ci de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : de quoi il s'agit, comment prévenir cette maladie et ce qu'on peut encore accomplir malgré le fait d'en être atteint. Poursuivez votre lecture et obtenez d'importants renseignements de la part de nos spécialistes, ajoutez de délicieuses recettes favorisant la santé oculaire à votre carnet culinaire et rencontrez Kenn Grainger, un homme extraordinaire qui refuse de se laisser abattre par la DMLA.

N'oubliez pas de nous visiter sur Facebook pour savoir comment nous soulignons la Semaine internationale de sensibilisation à la DMLA (15 au 23 septembre).



Kenn Grainger défie la DMLA

Qu'il s'agisse de saut en parachute, de ski nautique ou de descente en eaux vives, nous avons tous une liste de projets extraordinaires que nous aimerions réaliser. Mais la majorité d'entre nous ne pourrait imaginer accomplir ces choses sans voir. Kenn Grainger, client d'INCA, a pour sa part refusé de laisser la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) l'empêcher de cocher certaines des activités inscrites sur sa liste.

Monsieur Grainger s'est toujours considéré comme un homme fervent d'aventures. Mais lorsque sa vie d'entrepreneur a pris fin à l'âge de 65 ans des suites de la DMLA, il s'est senti quelque peu abattu.

« J'ai fermé mon entreprise, vendu tous mes outils et remis mon permis de conduire, déclare M. Grainger. J'ai été déprimé pendant trois jours avant de réaliser que c'était probablement la meilleure chose à faire. »

Mener une vie « normale » avec une vision partielle a constitué pour lui un concept apeurant, mais grâce au soutien d'INCA, M. Grainger a réalisé que la DMLA ne le définissait pas. Elle ne constituait qu'une partie de sa personnalité. Ayant bénéficié des services d'INCA et agi à titre de président du conseil régional de Peterborough d'INCA pendant quatre ans, M. Grainger sait maintenant de première main toute la différence qu'une chose aussi simple que le soutien psychologique peut faire.

Aujourd'hui âgé de 86 ans, M. Grainger croit fermement que l'attitude positive, la persévérance et le courage sont les clés d'une vie bien remplie. Malgré sa vision partielle, il a sauté d'un avion plus d'une fois, monté à bord des manèges de Canada's Wonderland et recommencé à faire du ski nautique, une activité qu'il avait délaissée il y a 16 ans. Tout cela avec peu ou pas d'aide.

« J'ai relevé ces défis pour demeurer actif, avoir du plaisir et redonner à ma région, déclare-t-il. Mais je constate maintenant combien tout cela inspire les autres à faire de même. Il est important de savoir que peu importe l'obstacle, vous pouvez en tirer le meilleur parti possible. »

Qu'il s'agisse de faire du saut en parachute, du ski nautique ou du bénévolat, ou d'expliquer à des enfants qu'il ne faut jamais lâcher, l'amour de M. Grainger pour la vie est clair et son empressement à partager ce sentiment est contagieux.

« Je ne me fais jamais de souci pour l'avenir, je suis content de ma vie, j'ai du plaisir et je tente chaque jour de vivre pleinement. »

Haut de la page


Parlons de la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) affecte plus d'un million de Canadiens. Le nombre de personnes atteintes de DMLA est supérieur au nombre combiné des personnes atteintes de cancer du sein, de cancer de la prostate, de la maladie d'Alzheimer et de Parkinson. Mais bien peu de Canadiens connaissent cette maladie.

Au mois d'août, INCA a demandé à ses sympathisants sur Facebook et Twitter de soumettre des questions à propos de la DMLA. Avec l'aide de Keith Gordon, vice-président Recherche à INCA, et de Dr Jeff Goodhew, docteur en optométrie à la clinique Abbey Eye Care d'Oakville en Ontario, nous tenterons de démystifier la DMLA afin de vous aider à mieux comprendre cette maladie oculaire et à diminuer votre risque.

Q. Qu'est-ce que la DMLA?
M. Gordon : La DMLA est une maladie oculaire qui peut entraîner une importante perte de vision si elle n'est pas traitée. La DMLA survient lorsque la macula, la partie centrale de la rétine située au fond de l'œil, est endommagée. La détérioration de la macula peut entraîner une perte de vision centrale.

Q. J'ai entendu dire qu'il y avait plus d'une sorte de DMLA. Est-ce vrai? Si oui, combien de types de DMLA existe-t-il?
M. Gordon : Il existe deux types de DMLA, la DMLA de type sec et la DMLA de type humide. La DMLA de type sec représente 90 % de tous les cas de DMLA, mais la DMLA de type humide entraîne la plus importante perte de vision associée à la maladie. On estime qu'un million de Canadiens sont atteints de DMLA sous une forme ou une autre, ce qui signifie qu'environ 100 000 personnes sont atteintes de DMLA de type humide et 900 000 personnes sont atteintes de DMLA de type sec.

Au cours du premier stade de DMLA de type sec, la maladie présente bien peu de symptômes, de telle sorte qu'une personne pourrait en être atteinte sans le savoir. La DMLA de type sec peut être dépistée en stade précoce par un examen complet de la vue. Il est donc important de procéder à des examens de la vue à intervalles réguliers en consultant un optométriste.

Q. Quels sont les symptômes de la DMLA?
M. Gordon : Les personnes atteintes de DMLA peuvent avoir une vision embrouillée ou voir des taches aveugles au niveau de la vision centrale. Les mots inscrits sur une page, les lignes droites et les pans verticaux des murs ou des meubles peuvent aussi sembler ondulés ou courbes. Les personnes atteintes peuvent aussi avoir une perte de perception des couleurs.

Les personnes atteintes de DMLA de type sec se font très souvent remettre une feuille de papier quadrillée appelée grille Amsler. On leur demande alors de surveiller leur vision à intervalles réguliers, un œil à la fois, lorsqu'ils sont à la maison. Pour ce faire, en regardant avec un œil seulement, la personne fixe le point placé au centre de la grille et observe si l'une ou l'autre des lignes de la grille semble courbée ou ondulée. Si tel est le cas, la personne doit alors consulter son spécialiste de la vue.

Q. Comment puis-je savoir si je suis à risque?
Dr Goodhew : L'âge est le plus important facteur de risque de la DMLA. La race constitue aussi un autre facteur de risque. En effet, les personnes de race blanche sont plus à risque que les autres. Les femmes sont un peu plus souvent atteintes que les hommes et la DMLA a tendance à être héréditaire. Les autres facteurs de risque incluent le tabagisme, l'hypertension, l'obésité, les yeux de couleur claire et une surexposition aux rayons UV ou à la lumière du soleil sans protection suffisante (lunettes de soleil).

Q. La DMLA rend-elle la personne atteinte totalement aveugle?
Dr Goodhew : La DMLA cause habituellement une lente perte de la vision centrale, elle ne rend pas la personne atteinte complètement aveugle. La gravité de la maladie varie cependant d'une personne à une autre. De nombreux patients vivent pendant plusieurs années sans incidence significative, alors que d'autres subissent une importante perte de vision.

Q. Si je suis atteint de DMLA de type sec, est-ce que je serai nécessairement plus tard atteint de DMLA de type humide?
M. Gordon : Au début, la DMLA est habituellement de type sec. Lorsqu'une personne est atteinte de DMLA de type sec, la perte de vision survient habituellement lentement, s'échelonnant dans bien des cas sur plusieurs années. La DMLA de type sec peut se transformer en DMLA de type humide, mais il est bien difficile de prédire si cela surviendra ou non. Toutes les personnes atteintes de DMLA de type sec ne verront pas leur DMLA se transformer en DMLA de type humide. Cependant, si la maladie se transforme en DMLA de type humide, la perte de vision peut alors survenir plus rapidement. Pour cette raison, il est important que la maladie soit surveillée à intervalles réguliers par un spécialiste de la vue.

Q. En plus d'une perte de vision centrale, y a-t-il d'autres symptômes que je devrais connaître?
M. Gordon : Des personnes atteintes de DMLA nous disent qu'elles voient des objets, tout en sachant fort bien que ces objets ne sont pas vraiment là. Certaines voient des motifs ou des formes, alors que d'autres voient l'image d'une personne ou d'un animal. Cette condition bien connue, appelée syndrome Charles Bonnet, semble affecter 20 % des personnes aux prises avec une importante perte de vision.

Q. Existe-t-il une façon de régler les problèmes associés au syndrome Charles Bonnet?
M. Gordon : Il est avant tout important de savoir que ce syndrome est fréquemment associé à la perte de vision et non à un problème de santé mentale. Dans la plupart des cas, il disparaîtra 12 à 18 mois plus tard. Il est important de parler de cette situation avec votre médecin, car d'autres causes possibles de ces images fantômes doivent être éliminées. Discuter de ce que vous vivez avec des amis est habituellement bénéfique. Cela aide aussi à sensibiliser les gens à votre maladie. Il existe quelques « trucs » qu'une personne peut adopter pour diminuer les effets de cette maladie, comme ouvrir la télévision la nuit. Les sites Web d'INCA et du RNIB présentent aussi quelques conseils fort utiles.

Q. Peut-on guérir la DMLA?
Dr Goodhew : Il est actuellement impossible de guérir la DMLA, mais certains traitements peuvent ralentir la progression de la maladie et, dans certains cas, améliorer la vision.

Q. Comment puis-je prévenir la DMLA?
Dr Goodhew : Il est impossible de totalement prévenir la DMLA, mais vous pouvez diminuer votre risque ou la gravité de la maladie. Les études ont démontré que certains nutriments peuvent réduire la progression de la DMLA. Des vitamines comme la vitamine A, la vitamine C et la vitamine E ainsi que des minéraux comme le zinc, le cuivre et le sélénium ont prouvé leur utilité. Des éléments nutritifs comme la lutéine et la zéaxanthine ont aussi démontré qu'ils pouvaient être bénéfiques. Ces nutriments se retrouvent dans les fruits et les légumes, et plus particulièrement dans les légumes verts à feuilles comme les épinards et le chou vert. Il est aussi fortement recommandé de protéger ses yeux contre les rayons UV ou la lumière du soleil en portant une bonne paire de lunettes de soleil chaque fois que vous êtes à l'extérieur. Par ailleurs, le tabagisme hausse votre risque de manière importante.

Q.) Comment puis-je faire en sorte que la vie avec la DMLA soit plus facile?
M. Gordon : Il existe de nombreuses solutions pour vous faciliter la vie. INCA offre une vaste gamme de programmes de soutien psychologique qui peuvent vous aider à vivre avec cette maladie, des conseils pratiques sur l'éclairage à l'utilisation d'appareils un peu plus complexes comme ceux qui vous aident à lire et à une formation qui vous aide à utiliser votre vision périphérique pour voir les objets qui se trouvent devant vous. Communiquez avec INCA pour savoir où et comment vous pouvez bénéficier de ces services.

Q.) Comment puis-je régler le problème de l'éblouissement? Je parle plus particulièrement de l'éblouissement causé par les écrans comme les écrans d'ordinateurs ou d'iPad?
Dr Goodhew : L'éblouissement émanant des appareils électroniques, et plus particulièrement des écrans, peut être dérangeant. Heureusement, de nombreux appareils possèdent des réglages qui permettent d'ajuster la brillance de l'écran afin de la rendre moins nuisible. Il est aussi important de faire en sorte qu'aucune source de lumière éclatante ne se projette directement sur l'écran de telle sorte qu'elle se reflète dans vos yeux.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou sur les questions ci-dessus, visitez Point de vue : DMLA, un centre de ressources offert par INCA.

Haut de la page


Recettes pour diminuer le risque de DMLA 

Oméga-3. Bêta-carotène. Vitamine C. Qu'est-ce que ces nutriments ont en commun? Ils sont tous excellents pour la santé visuelle.

Même si la majorité des gens ne le réalise pas, manger des aliments sains peut grandement aider à prévenir des maladies oculaires graves comme la DMLA.

Comment faire pour intégrer ces vitamines et nutriments essentiels à votre régime alimentaire? Préparez les délicieuses recettes qui suivent. Elles sont remplies de vitamines et d'éléments nutritifs qui favorisent la santé visuelle et sont tirées des livres « Aliments pour les yeux : Un programme alimentaire pour des yeux en santé » et « Aliments pour les yeux : Un guide savoureux pour la nutrition et la santé des yeux des enfants », écrits par Laurie Capogna et Barbara Pelletier, docteures en optométrie.

Salade niçoise (PDF accessible)​
Cette salade classique regorge d'acides gras oméga-3 (DHA et EPA), de lutéine, de zéaxanthine, de vitamine C et de vitamine E.

Soupe de chou vert avec dinde et riz sauvage (PDF accessible)
Cette soupe saura vous garder au chaud pendant les soirées fraîches d'automne et nourrir vos yeux grâce à la lutéine et au zinc qu'elle renferme.

Frittata à l'aneth et aux épinards (PDF accessible)​
Cette frittata très populaire est remplie de lutéine et de zéaxanthine, de même que de vitamine C et de vitamine E.  

Haut de la page


Boutique INCA

Préserver votre santé oculaire grâce au livre : « Aliments pour les yeux : Un programme alimentaire pour des yeux en santé » 24,95 $

« Aliments pour les yeux : Un programme alimentaire pour des yeux en santé » vous transmettra les connaissances nécessaires pour faire le choix des aliments et du style de vie qui vous aideront à préserver votre santé visuelle et à combattre les maladies oculaires. Fondé sur des recherches scientifiques de pointe, rempli de conseils et de photos et présenté dans un format agréable à lire et fort intéressant, voilà un livre renfermant des recettes favorisant la santé oculaire. Le livre « Aliments pour les yeux : Un programme alimentaire pour des yeux en santé », écrit par Laurie Capogna et Barbara Pelletier, docteures en optométrie, a été publié en 2011.

Cliquez ici pour commander « Aliments pour les yeux : Un programme alimentaire pour des yeux en santé ». Pour consulter les centaines d'autres produits pour la vie quotidienne que vous offrent les boutiques INCA, il vous suffit de visiter une des 20 boutiques INCA d'un océan à l'autre, de visiter notre boutique en ligne ou de communiquer avec la Ligne d'assistance téléphonique d'INCA en composant le 1 800 563-2642 pour commander un catalogue français gratuit.

Haut de la page


Aidez-nous à rehausser la qualité de vie des personnes aveugles ou ayant une vision partielle

 Selon les estimations des chercheurs, plus d'un million de Canadiens vivent aujourd'hui avec une perte de vision. En adhérant au Club Vision, votre généreux don mensuel de dix dollars ou plus aidera les personnes aveugles ou ayant une vision partielle à acquérir la confiance, les compétences et l'autonomie qui leur permettent de redécouvrir les plaisirs de la vie et de voir au-delà de la perte de vision. Devenez membre du Club Vision. 

Haut de la page


Merci à notre généreux partenaire

Ce numéro du bulletin électronique En Vue a été rendu possible grâce à une subvention à caractère éducatif de Novartis Pharma Canada inc.

Novartis

Haut de la page


Nota
 : Veuillez noter que l'information fournie dans ce bulletin vous est transmise à titre informatif seulement. Elle ne devrait en aucun cas remplacer les avis que pourrait vous donner un spécialiste de la vue. INCA vous recommande de consulter un spécialiste de la vue à intervalles réguliers pour subir des examens oculaires complets, obtenir des renseignements médicaux à jour et recevoir des conseils personnalisés en fonction de votre santé visuelle et de vos antécédents familiaux.
Retour au haut de la page