Bulletin électronique En Vue - Septembre 2010

Ce numéro d'En Vue a pour thème : Voir au–delà de la perte de vision. Vous pourrez y lire un article sur un retraité qui sait tirer profit de son optimisme pour mieux vivre avec la DMLA, obtenir de plus amples renseignements sur le congrès annuel d'INCA et rencontrer Lucas Haneman, le gagnant du concours musical Le Facteur Star 2010, un jeune homme stimulant qui a accompli de grandes choses en dépit de la perte de vision. Comme à l'accoutumée, nous serions heureux de recevoir vos commentaires. Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante : envue@inca.ca.



Voir au–delà de la perte de vision : comment Ira Taylor a apprivoisé la vie après la DMLA

Une peinture montrant des palmiers sur la plage au coucher du soleil qui presemble à ce que pourrait peindre Ira TaylorIra Taylor adore peindre des palmiers. Mais depuis qu'il a appris qu'il était atteint de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) de type humide, il est contraint de modifier sa technique de peinture. Ministre du culte à la retraite et grand amateur de lecture et de jardinage, Ira Taylor a grandi sur l'île Niévès. Voilà pourquoi on retrouve de nombreux palmiers dans ses œuvres. Et il ne s'en privera pas tout simplement parce qu'il est atteint de DMLA.

Ira Taylor a constaté qu'il avait des problèmes visuels lorsqu'il a commencé à moins bien percevoir les couleurs, lorsque le vert des palmiers a pris une teinte jaunâtre.

« J'ai consulté mon spécialiste de la vue, un spécialiste de la rétine. Il m’a examiné et m'a dit que j'étais atteint de DMLA de type humide », raconte Ira Taylor.

Lorsque nous avons rencontré M. Taylor pour la première fois, il visitait une boutique d'INCA à la recherche d'une lampe munie d'une loupe. Il voulait fixer la lampe à son chevalet et utiliser la loupe pour peindre. M. Taylor nous a dit qu’il avait de la difficulté à peindre à l’extérieur en raison de l'éblouissement. Il a donc besoin d'une lumière vive pour bien voir son chevalet lorsqu'il peint à l'intérieur.

Ira Taylor est un des plus de 90 000 Canadiens qui vivent avec une perte de vision causée par la DMLA. Cette maladie, qui est la principale cause de perte de vision au Canada, se divise en deux groupes : la DMLA de type sec et la DMLA de type humide. La DMLA endommage souvent la vision centrale.

La DMLA de type humide peut provoquer les symptômes suivants : vision embrouillée, lignes droites qui semblent courbées ou déformées, taches aveugles au centre de la vision et diminution de la perception des couleurs.

Ira Taylor a aussi de la difficulté à lire et à utiliser un ordinateur. Il a cependant trouvé à la boutique d'INCA divers articles qui lui viennent en aide. Il s’est ainsi procuré au fil des ans toute une gamme de produits utiles dans les boutiques d'INCA, dont le produit des ventes sert à financer les services fournis par INCA. Il a d’ailleurs récemment acheté le logiciel Zoomtext, qui grossit les mots affichés à l'écran. Il affirme que ce logiciel lui permet d'utiliser de nouveau son ordinateur.

Et lorsqu'il a voulu acheter une loupe il y a quelques mois, Ira Taylor a eu la chance d'être au bon endroit au bon moment.

« INCA m'a remis un appareil [de grossissement] qu’une personne lui avait donné parce qu'elle désirait s'en procurer un plus perfectionné, dit-il. La lecture, c'est toute ma vie. Je ne pourrais pas voir les mots inscrits sur la page sans une loupe. »

En dépit de sa perte de vision, Ira Taylor est extrêmement optimiste.

« Chaque nouveau défi nous montre un nouveau point de vue et nous permet de découvrir de nouveaux horizons, ce qui peut constituer une expérience positive, dit-il. Il ne faut jamais voir les choses négativement, car cela a tendance à rendre la situation plus difficile encore. Lorsqu'il y a de l'espoir, il est possible que la situation s'améliore. »

Si vous ou un être cher êtes atteint de DMLA, sachez que des traitements existent et que vous pouvez obtenir du soutien. Communiquez avec INCA en composant le 1 800 563-2642 pour recevoir une aide personnalisée qui saura répondre à vos besoins. Et n'oubliez pas de lire le prochain numéro de notre bulletin électronique En Vue pour obtenir de plus amples renseignements sur le guide de soutien Point de vue pour les personnes atteintes de DMLA, le plus récent document d’information publié par d'INCA.

Haut de la page


Congrès INCA 2010 pour une société plus ouverte

Une grande salle dans laquelle de nombreuses personnes écoutent un conférencier placé à l’avant de la salle.Le congrès annuel d'INCA en 2010, qui est habituellement un congrès axé sur le braille, élargit ses horizons cette année pour inclure l'accès et la communication.

Le congrès 2010 d'INCA, qui se tiendra les 28 et 29 octobre au Centre INCA de Toronto, est un événement unique en son genre qui réunit des spécialistes en réadaptation visuelle, des enseignants, des experts du domaine de l'accessibilité et des chefs de file en politiques publiques pour discuter des plus récents enjeux dans les secteurs de l'accessibilité, du braille et de la communication et entrevoir une société plus ouverte à tous.

« Ce congrès a toujours énormément contribué à l'éducation et au perfectionnement professionnel de ceux et celles qui travaillent auprès de personnes vivant avec une perte de vision, affirme John M. Rafferty, président et chef de la direction d'INCA. Cette année ne fera pas exception à la règle. »

Au cours de ce congrès, de nombreuses allocutions porteront sur l’Unified English Braille (système de braille anglais récemment adopté au Canada) et un plus grand nombre de communications que par les années précédentes porteront sur la recherche. Réunissant cette année plus de 60 conférences et ateliers, il y aura des sujets d'intérêt pour tous les participants.

Le congrès offre non seulement aux participants diverses occasions d'apprentissage, il leur permet de rencontrer leurs collègues ainsi que des spécialistes de divers secteurs d'activité. Il représente de ce fait une occasion de réseautage sans pareille. Le président de l’AODA Alliance (Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario) donnera une conférence dans le cadre de la dernière assemblée plénière et le congrès réunira de surcroît les plus grands spécialistes du braille et de l'enseignement du braille en Amérique du Nord.

Ce grand événement aura lieu très prochainement, si vous désirez y assister ou obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, visitez inca.ca/abc2010 (en anglais seulement) ou composez le 1 800 563-2642.

Dates limites d'inscription

Date limite d'inscription hâtive (tarif préférentiel) : 27 septembre 2010
Date limite d'inscription régulière (tarif normal) : 22 octobre 2010

Frais d'inscription

Frais pour inscription hâtive : 1 journée - 100 $ ou 2 journées - 150 $ (à l'exclusion du banquet)
Frais pour Inscription régulière : 1 journée - 125 $ ou 2 journées - 175 $ (à l'exclusion du banquet)
Frais pour le banquet seulement : 50 $
Frais d'inscription dans le cas de parents, d’étudiants ou de consommateurs : 1 journée - 60 $ ou 2 journées - 75 $ (à l'exclusion du banquet)

Haut de la page


Le gagnant du concours Le Facteur Star 2010 : Nous connaissons maintenant le nom du gagnant du concours Le Facteur Star 2010!

Lucas HanemanLucas Haneman a affirmé que son but n'était pas de gagner le premier prix, mais d'obtenir le plus de conseils possible de la part des juges vedettes du concours. Lucas Haneman était l'un des dix finalistes du concours de musique Le Facteur Star d'INCA et il a été couronné grand gagnant de ce concours au cours d’une grande finale en direct. Les dix finalistes de la compétition ont eu la chance de se rendre au Lake Joseph Centre d'INCA pour une semaine de formation intensive, comprenant entre autres des cours de chant et de présence sur scène, afin de bien se préparer pour la finale du 7 août 2010.

Aveugle de naissance, musicien et interprète depuis l'âge de six ans, Lucas Haneman possède un talent naturel pour la guitare. Intéressé au départ par le folk et le blues, il s’est découvert, à l'adolescence, un intérêt pour le jazz et le rock alternatif. Lucas Haneman a fait partie de plusieurs groupes de jazz et a remporté un CBC Galaxie Rising Stars Award en 2005 dans le cadre du Festival international de jazz d'Ottawa.

Depuis lors, il concentre son énergie sur la création et l'interprétation de musique originale en compagnie de la chanteuse Elyssa Mahoney, avec qui il a obtenu un Ontario Independent Music Award en 2008 pour la chanson « How to Dance ». Musicien accompli, Lucas Haneman s'est inscrit à l'Université Concordia et a remporté la prestigieuse bourse d'études en jazz Oscar Peterson. Il a récemment obtenu un baccalauréat en beaux-arts (grande distinction) avec majeure en études du jazz.

Logo du concours Le Facteur StarAimé de l'auditoire et des autres concurrents, Lucas Haneman a démontré une passion, un talent et une présence sur scène qui ont fait de lui le favori de tous.

« Nous sommes très fiers de lui et très heureux du succès qu’il remporte, affirme le président et chef de la direction d'INCA, John Rafferty. Voilà un guitariste extrêmement doué qui représente très exactement ce que nous désirons illustrer en organisant ce concours : un immense talent, une grande persévérance et un moral à toute épreuve en dépit de la perte de vision. »

La finale du 7 août marquait pour les concurrents le point culminant de plusieurs jours de préparation et de formation. Le juge Farley Flex a profité de l’occasion pour rencontrer tous les participants et leur donner de précieux conseils. Terry Kelly a aussi partagé avec eux sa très grande sagesse. Ce fut une fin de semaine marquante pour tous.

Nous désirons remercier tout particulièrement Mike Bullard, l'exceptionnel animateur de la soirée, ainsi que Shirley Eikhard, Terry Kelly et Farley Flex qui ont été les juges de ce concours.


Back to top of page