En vue Octobre 2011

Bienvenue au numéro du mois d’octobre 2011 du bulletin électronique En Vue d’INCA! Dans ce numéro, nous examinons principalement les nouveautés dans le domaine des services bancaires accessibles, parmi lesquelles une nouvelle série de billets de banque accessibles qui seront mis en circulation à compter de novembre. Nous vous présentons ensuite un photographe primé qui, à cause de la perte de vision de sa mère, s’est senti poussé à capter sur la pellicule « l’éveil des sens » à INCA. Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à envue@inca.ca. envue@inca.ca



Les nouveaux billets de banque présenteront des éléments tactiles durables

Image de billets de banque canadiensEn juin dernier, le ministre des Finances, Jim Flaherty, et le commissaire de la GRC, William J. S. Elliott, étaient présents avec le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, pour la présentation de deux coupures de la nouvelle série de billets de banque accessibles qui doivent être mis en circulation en novembre.

L’annonce vient après deux ans de collaboration entre la Banque du Canada, INCA et d’autres défenseurs des droits et des intérêts des Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle, qui ont travaillé tous ensemble à la conception d’une nouvelle série de billets accessibles à tous les Canadiens.

« Conformément à son engagement d’assurer aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle un « accès facile » aux billets de banque et d’en améliorer constamment la qualité, la Banque du Canada a apporté deux améliorations importantes à sa série de billets en polymère, à savoir que les nouveaux billets intègrent des éléments tactiles et qu’ils peuvent être lus des deux petits côtés au moyen d’un lecteur de billets de banque », a déclaré l’analyste principale au Département de la monnaie de la Banque du Canada, Julie Girard.

Mise au point par la Reserve Bank of Australia en 1988, la monnaie en polymère est aujourd’hui utilisée dans une trentaine de pays. Ces billets résistants vont graduellement remplacer toutes les coupures actuelles en papier de coton, à commencer par la coupure de 100 dollars qui sera mise en circulation partout dès cet automne. Le billet de 50 dollars sera ensuite mis en circulation en mars 2012, et les autres coupures de la série (de 20, 10 et 5 dollars) doivent l’être d’ici la fin de 2013.

La consultante en accessibilité d’INCA, Debbie Gillespie, qui a pu faire l’essai des nouveaux billets, a indiqué que la Banque du Canada en avait beaucoup amélioré l’accessibilité.

« Quand vous vivez avec une perte de vision, dit-elle, il peut être fastidieux de vérifier la dénomination de chaque coupure dans votre portefeuille. Les nouvelles coupures rendent cette tâche plus facile. Les billets de la série actuelle intègrent des éléments tactiles qui vous permettent d’en vérifier la dénomination. Et avec les nouveaux billets, ces éléments ne s’effaceront pas. »

Bien que la durabilité des nouveaux billets serve à plusieurs fins, Mme Gillespie croit que les personnes aveugles ou ayant une vision partielle seront assez satisfaites des améliorations apportées. « La Banque du Canada a amélioré une idée qui était déjà bonne », dit-elle.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les nouveaux billets de banque en polymère.

Haut de la page


Image d’une femme à un guichet bancaire De l’argent accessible : conseils pour un accès plus facile aux services bancaires

La mise en place de services bancaires accessibles a beaucoup progressé depuis l’arrivée des relevés en braille dans les années 1990. Des guichets automatiques munis de dispositifs spéciaux tels qu’un clavier braille et une sortie audio pour écouteurs facilitent par ailleurs plus que jamais l’accès aux services bancaires pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle.

Cependant, si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser les services bancaires accessibles, vous êtes peut-être sur le point d’apprendre tout ce à quoi vous avez accès.

Voici donc quelques conseils qui peuvent simplifier beaucoup les choses pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle quand elles effectuent des opérations bancaires.

Passez au numérique  

Tous les grands établissements bancaires canadiens offrent aujourd’hui à leurs clients un système de gestion des finances personnelles en ligne. En effectuant vos opérations bancaires par Internet, non seulement vous avez la possibilité d’utiliser les technologies adaptées que vous possédez (lecteur d’écran, programme de grossissement des caractères comme ZoomText, etc.), mais vous n’avez pas à vous préoccuper de tous les documents imprimés qui sont le plus souvent inévitables quand on se sert d’un guichet automatique.

Attrapez le téléphone

Les services bancaires par téléphone sont une bonne solution de rechange aux services en ligne, surtout si vous n’avez pas d’ordinateur à portée de main. Les établissements financiers ont tous un numéro de téléphone sans frais qui donne accès à ces services. Il vous suffit d’obtenir un NIP pour en profiter. En utilisant les messages verbaux appropriés, vous pouvez vérifier votre solde, régler vos factures et virer des fonds. Vous n’avez besoin que d’un téléphone cellulaire ou d’un téléphone à fil pour appeler votre banque.

Ayez les bonnes applications

Il existe aujourd’hui des logiciels d’application pour presque tout. Avec les téléphones intelligents, l’utilisation de ces applications devient un jeu d’enfant parce que ces appareils intègrent des fonctions qui vous donnent accès à une option « voix », qui vous permet d’utiliser des messages–guides vocaux, ainsi qu’une option « zoom », qui vous permet de grossir les caractères sur votre écran. Si vous utilisez un iPhone, par exemple, il suffit d’afficher vos options de réglage, de cliquer sur « général », puis de choisir « accessibilité » pour trouver ces fonctions.

Trouvez le bon guichet automatique

Le plus difficile quand on veut effectuer des opérations bancaires est souvent de savoir quelles succursales offrent des guichets automatiques accessibles. Si vous êtes à la recherche d’une de ces succursales, consultez un site Web sur l’accessibilité comme celui-ci (en anglais seulement),  dans lequel vous trouverez la liste des emplacements de plusieurs guichets automatiques accessibles un peu partout au Canada. Vous trouverez par ailleurs dans le site Web de plusieurs banques, par exemple ceux de la Banque royale du Canada et de la CIBC, des releveurs de coordonnées de guichets automatiques, qui permettent aux clients de chercher les guichets qui offrent une fonction sonore.

Haut de la page


Image d’Eric Kruszewski Un photographe primé capte sur la pellicule « l’éveil des sens » à INCA  

Le printemps dernier, un curieux visiteur s’est présenté à INCA.
Eric Kruszewski est ingénieur mécanicien, mais il est aussi un photographe primé. Un bien étrange mariage, mais qui fait apparemment recette : ce natif de Baltimore a remporté de nombreux prix pour ses clichés, notamment celui des nouveaux talents au concours Travel Photographer of the Year (photographe de voyage de l’année), en 2010.

« J’aime avant tout faire des photos quand il y a des gens autour de moi, quand j’ai des échanges avec d’autres personnes et que je peux raconter une histoire », dit M. Kruszewski.

Sa passion pour la photo est apparue de façon assez inattendue. Après avoir voyagé et travaillé à l’étranger durant des années, M. Kruszewski s’est avisé tout à coup qu’il avait envie de partager ses expériences avec sa famille et ses amis à son retour chez lui. C’est ainsi qu’il a commencé à prendre des photos et à les envoyer par courriel et par Flickr. En 2008, il a participé à une expédition en Inde du « National Geographic », durant laquelle il a appris le métier de trois photographes du magazine.

« Le premier jour, je ne savais pas comment mettre en marche mon appareil. Pourtant, à la fin du voyage, j’avais pris un cliché qui m’a permis de gagner un concours de photos du « National Geographic », dit il.

Puis, en 2011, à l’occasion des Magnum Photos Worshops présentés en marge du Contact Photography Festival, à Toronto, M. Kruszewski a été invité à choisir un thème pour le prochain cycle de son œuvre. Il en a choisi un qui lui était très cher : les sens.

« Je tenais à m’attaquer à un sujet qui signifiait vraiment quelque chose pour moi, explique t il. Toute sa vie, ma mère n’a vu que d’un œil et elle s’en sort extraordinairement bien. Elle pourrait vraiment trouver l’aiguille dans la fameuse botte de foin! Cela m’a toujours fasciné de la voir se débrouiller si bien. »

Afin de fixer l’objet de son nouveau travail sur la pellicule, M. Kruszewski est venu chaque jour au Centre INCA du siège social national de l’organisation, à Toronto, photographier des clients qui y recevaient des services de réadaptation personnalisés directement de l’équipe de spécialistes d’INCA.

« C’est un lieu vraiment impeccable…c’était fantastique », dit il.

Quand l’occasion s’est présenté pour M. Kruszewski de prendre des photos au Gala Visions d’INCA, une activité de financement et de sensibilisation essentiellement axée sur « l’éveil des sens », il était enthousiasmé d’avoir été choisi pour prendre des photos durant la soirée.

Les activités présentées durant la soirée cadrait parfaitement avec le thème de son projet : installations tactiles que les participants pouvaient toucher; « art dans le noir »; « dessert dans le noir », où les participants ayant les yeux bandés devaient se concentrer sur leurs sens de l’odorat, du gout et du toucher.

À la fin du gala, M. Kruszewski a généreusement offert ses images à INCA. Vous pouvez les voir à la page Facebook d’INCA (en anglais).
 

Haut de la page


Photo d’Ott Lite Article vedette

OTT-LITE restitue la lumière naturelle de jour à l’intérieur

Les appareils d’éclairage Ott‑Lite vous restituent la lumière comme en plein jour chaque fois que vous en avez besoin. L’éclairage couvre l’ensemble du spectre pour simuler la lumière du jour en consommant moins d’énergie que l’éclairage traditionnel. Ott‑Lite bloque les rayons cathodiques émis par les tubes fluorescents ordinaires et réduit l’éblouissement. Pèse moins de 4 livres. Facile à installer. Parfait pour les études, l’artisanat, la couture ou le travail à l’ordinateur. Garantie d’un an.

Haut de la page


Dons mensuels -- Devenez membre du Club Vision

Photo d'une femme souriant à un enfantLes chercheurs estiment que plus d’un million de Canadiens vivent aujourd’hui avec une perte de vision et ce nombre ne cesse d’augmenter. En faisant don d’aussi peu que 10 $ par mois, vous pouvez aider les personnes aveugles ou ayant une vision partielle à acquérir les compétences, la confiance en soi et l’autonomie requises pour redécouvrir les plaisirs de la vie et voir au delà de la perte de vision. Devenez membre du Club Vision aujourd’hui.

Retour au haut de la page