En Vue d'INCA - Mars 2013

Bienvenue au numéro de mars 2013 de la revue électronique En Vue. Ce mois-ci, nous vous présentons l'occlusion veineuse rétinienne (OVR), une maladie oculaire grave qui peut être traitée avec succès si elle est dépistée tôt.

Apprenez comment l'OVR affecte la vision et quels en sont les modes de traitement. Découvrez les facteurs de risque de cette maladie et obtenez divers conseils de prévention. Enfin, rencontrez une personne atteinte d'OVR qui ne laisse pas la perte de vision freiner son style de vie actif.



Occlusion veineuse rétinienne

L'occlusion veineuse rétinienne (OVR) est une maladie Gros plan de l'œil humainoculaire grave que l'on pourrait comparer à un accident vasculaire cérébral dans l'œil. L'OVR se caractérise par un ralentissement ou un arrêt complet de la circulation dans une veine des tissus rétiniens sensibles à la lumière, causé par un caillot sanguin. Ce caillot provoque un écoulement de liquide dans la macula, la partie de l'œil responsable de la vision des détails. Ce caillot peut aussi entraîner la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans l'œil, vaisseaux qui peuvent entraver la vision.

Il en résulte une vision embrouillée, une importante perte de vision ou, dans les cas extrêmes, une cécité totale dans l'œil ou les yeux affectés.

Types d'OVR

Il existe deux types d'OVR : l'occlusion de la veine centrale de la rétine (OVCR) et l'occlusion de branche veineuse rétinienne (OBVR). Dans le cas de l'OVCR, le blocage survient dans la veine principale de la rétine. Cette forme d'OVR est la plus rare, mais elle constitue toutefois une menace importante pour la vision. L'OBVR est cinq fois plus fréquente que l'OVCR. Elle survient lorsque le blocage a lieu dans une veine secondaire de l'œil.

Symptômes

Les caillots causés par l'OVR peuvent se manifester sans avertissement et souvent sans symptômes. De ce fait, dans bien des cas, les personnes atteintes ne s'en rendent compte que lorsqu'une perte de vision peut-être permanente survient. Voilà pourquoi il est si important, pour vous et pour les membres de votre famille, de subir un examen oculaire à intervalles réguliers.

Mais lorsque l'OVR présente des symptômes, ces derniers peuvent inclure une vision embrouillée ou déformée, une perte de vision allant de légère à importante (taches aveugles), une perte de vision totale au niveau de l'œil ou des yeux affectés et une sensibilité à la lumière.

Traitements

Les caillots causés par l'OVR ne peuvent être dissous, mais, heureusement, il existe des traitements permettant de ralentir la progression de la perte de vision et même d'améliorer la vision restante.

Voici quelques-uns des traitements les plus fréquents en ce qui concerne l'OVR.

  • Médicaments antiangiogéniques
    Les médicaments antiangiogéniques sont injectés dans l'œil atteint, tous les mois pendant deux ans ou plus chez certains patients, pour aider à réduire la croissance de vaisseaux anormaux dans la macula. Le seul médicament antiangiogénique actuellement approuvé par Santé Canada pour le traitement de la perte de vision due à l'œdème maculaire causées par l'OVR est Lucentis (ranibizumab).

  • Implants intravitréens (intrants oculaires) de corticostéroïdes
    Les implants de dexaméthasone contiennent un corticostéroïde très puissant qui, en réduisant l'enflure à l'arrière de l'œil, atténue les lésions maculaires ou en prévient d'autres. Sous anesthésie locale, un ophtalmologiste peut injecter jusqu'à deux implants à l'arrière de l'œil. Il est cependant important de noter que ce traitement peut entraîner des cataractes ou un glaucome chez un grand nombre de patients.

  • Photocoagulation au laser
    Le laser est uniquement indiqué pour traiter l'OBVR, il n'est pas utilisé pour le traitement de l'OVCR. Au moyen d'un laser, l'ophtalmologiste scelle les zones où la vision centrale est altérée par des liquides qui s'échappent des vaisseaux sanguins. Les liquides s'écoulent alors plus lentement, et s'accumulent moins dans la rétine. 

Image (à droite) Gros plan de l'œil humain : National Eye Institute, National Institutes of Health

Haut de la page


Êtes-vous à risque d'OVR?

Il est possible que vous n'en ayez jamais entendu parler, Photo d'une femme subissant un examen oculairemais l'occlusion veineuse rétinienne, généralement appelée OVR, est une maladie oculaire grave que tous les Canadiens devraient connaître. Si cette maladie n'est pas dépistée hâtivement, elle peut occasionner une importante perte de vision, voire la cécité.

Vous désirez savoir si vous ou un être cher êtes à risque d'OVR? Considérez alors les facteurs de risque présentés ci-dessous.

Mais n'oubliez pas, nous pouvons tous être atteints de maladies oculaires graves comme l'OVR. Ces maladies ne présentant dans bien des cas aucun symptôme, il est important de consulter un optométriste à intervalles réguliers pour vérifier s'il y a présence de problèmes visuels avant que ceux-ci n'occasionnent des dommages permanents.

Facteurs de risque

  • Hypertension
  • Hyperlipidémie (lipides dans le sang)
  • Autres problèmes de santé qui peuvent affecter la circulation sanguine (problèmes de coagulation ou saignements)
  • Diabète
  • Âge (risque plus élevé chez les personnes de 55 ans et plus)
  • Sédentarité
  • Surpoids ou obésité
  • Tabagisme
  • Glaucome
  • Consommation importante d'alcool
  • Contraceptifs oraux

Conseils en matière de prévention

Peu de gens réalisent qu'ils peuvent avoir un certain contrôle sur leur santé visuelle et qu'ils peuvent prendre des mesures pour aider à prévenir des maladies oculaires graves comme l'OVR. En fait, 75 % des cas de perte de vision au Canada peuvent être prévenus en modifiant son style de vie, ou traités avec succès.

Voici certaines gestes que vous pouvez faire pour réduire le risque d'OVR.

  • Subir des examens oculaires à intervalles réguliers
  • Adopter un régime faible en gras
  • Faire de l'exercice régulièrement
  • Maintenir un poids santé
  • Ne pas fumer
  • Gérer votre diabète
  • Consommer de l'alcool avec modération

Pour en savoir plus sur la façon dont vous pouvez aider à prévenir l'OVR ainsi que diverses autres maladies oculaires graves avant qu'elles ne voient le jour, consultez votre optométriste dès aujourd'hui. Si vous n'avez pas d'optométriste, vous pouvez utiliser notre outil de localisation des optométristes pour trouver un optométriste près de chez vous.

Haut de la page


Une vision pour la vie

L'OVR ne ralentit pas cet enseignant à la retraite Photo de Monsieur Andrecyk

Stephen Andrecyk n'a jamais eu l'habitude de dormir sur ses lauriers.

Lorsqu'il n'assiste pas aux réunions du conseil des aînés de sa localité, cet homme de 64 ans fait du bénévolat, consacre du temps à ses parents et amis, ou fait du canotage sur les lacs de sa région natale de Glace Bay (Nouvelle-Écosse), sa canne à pêche à l'arrière du canot. Il aime aussi écrire des poèmes, s'occuper de son immense potager et réparer divers articles d'utilisation courante.

C'est un vrai retraité dynamique, un guerrier du dimanche, sept jours par semaine. Quelle est sa dernière conquête? La restauration complète de son cabanon, y compris l'addition d'un nouveau toit et l'installation de câbles électriques.

Personne ne saurait dire qu'il fait tout cela avec uniquement une fraction de sa vison.

Voir au-delà de la perte de vision

La perte de vision est survenue soudainement chez cet enseignant à la retraite. Il travaillait autour de la maison lorsque tout à coup il s'est retrouvé dans l'obscurité, dit-il.

« C'était comme si tout à coup un nuage était venu se loger devant mon œil gauche. Je suis allé consulter mon optométriste et lorsqu'il m'a dit de lire la charte d'acuité visuelle qui se trouvait devant moi, je lui ai dit : "Quelle charte?" Je ne pouvais même pas la voir. »

Stephen Andrecyk était atteint d'occlusion veineuse rétinienne (OVR), une maladie oculaire grave qui peut entraîner une importante perte de vision, voire la cécité. Cette maladie lui avait volé presque la moitié de sa vision avant même qu'il le sache.

Aujourd'hui, 13 ans plus tard, monsieur Andrecyk ne voit presque plus de l'œil gauche et sa vision dans l'œil droit est embrouillée. Il sait que la cécité l'attend peut-être au tournant.

Mais, toujours optimiste, monsieur Andrecyk accepte la perte de vision sans sourciller.

« Je vois moins bien qu'avant, mais j'ai une attitude positive », déclare-t-il.

Cela ne veut pas dire que monsieur Andrecyk n'a pas connu des moments difficiles. Il admet que la lecture est devenue un réel défi. En fait, peu de temps après avoir perdu la vue, il a dû renoncer à son poste de président du Cape Breton Council of Seniors, tout simplement parce qu'il n'était plus en mesure de lire ou d'écrire les documents de cette association.

Il considère cependant sa perte de vision plus comme un inconvénient mineur qu'une déficience, et ce surtout en raison du soutien qu'il a obtenu d'INCA.

Demander de l'aide

« J'ai pris connaissance de l'existence d'INCA grâce au conseil des aînés », affirme monsieur Andrecyk. « Lorsque je me suis rendu à INCA, j'ai rencontré une dame exceptionnelle appelée Michelle Fudge. Elle a évalué ma vision, m'a aidé à choisir les bonnes lunettes de lecture et m'a donné de précieux conseils. Cela m'a beaucoup aidé. »

Monsieur Andrecyk a été si impressionné par l'expérience qu'il avait vécue à INCA qu'il a invité madame Fudge à venir donner une conférence au conseil des aînés sur les programmes et services d'INCA, espérant que d'autres personnes âgées de sa municipalité pourraient tirer avantage des services d'INCA et en parler aux membres de leurs familles.

« Je n'ai que des éloges à faire à propos d'INCA. Ils aident tant de personnes, non seulement au plan provincial, mais aussi au plan national, et je suis heureux de faire connaître cet organisme à d'autres personnes qui ont des problèmes visuels. »

Monsieur Andrecyk a toujours le numéro de téléphone d'INCA sur lui, car, on ne sait jamais, il pourrait rencontrer un ami qui a besoin de soutien à la suite d'une perte de vision, parce que, comme le dit si bien monsieur Andrecyk : « Perdre la vue ne constitue vraiment pas le bout de la route ».

« Même sans vision, vous pouvez faire tout ce que vous voulez », déclare-t-il. « Il est important de ne pas être négatif. Demeurez actif. Ne restez pas là à penser à ce que vous n'avez pas, concentrez-vous plutôt sur tout ce que vous avez. Apprenez à renforcer le positif. »

Haut de la page


Boutique INCA

Diminuer la sensibilité à la lumière grâce aux lunettes enveloppantes Genesis, 16,75 $ 

Image des lunettes de soleil Genesis, couleur espresso

Offertes en couleur expresso et gris foncé, les lunettes enveloppantes Genesis constituent un heureux jumelage de fonctionnalité et de tendance, tout particulièrement pour les personnes sensibles à la lumière.

Ces lunettes protectrices très à la mode tirent avantage d'un concept simple et offrent des lentilles enveloppantes qui empêchent la lumière vive de parvenir de tous les côtés. Les bras flexibles sur la tempe, les bandes de confort en mousse légère ainsi que les ajustements possibles de l'angle avant garantissent un port agréable, alors que les lentilles incassables antibrouillard enchâssées dans une monture noire offrent une excellente protection UV et infrarouge.

Haut de la page


Devenez membre du Club Vision

Selon les estimations des chercheurs, plus d'un million deUne femme aveugle choisit des fruits au supermarché à l'aide d'un guidede Canadiens vivent aujourd'hui avec une perte de vision. En adhérant au Club Vision, votre généreux don mensuel de dix dollars ou plus aidera les personnes aveugles ou ayant une vision partielle à acquérir la confiance, les compétences et l'autonomie qui leur permettent de redécouvrir les plaisirs de la vie et de voir au-delà de la perte de vision. Devenez membre du Club Vision.

 

Haut de la page


Merci à notre généreux partenaire

Ce numéro du bulletin électronique En Vue a été rendu possible grâce à une subvention à caractère éducatif de Novartis Pharma Canada inc.

Novartis


Haut de la page


Nota : Les renseignements fournis dans ces articles ne sont offerts qu'à titre informatif. Ils ne devraient en aucun cas remplacer les conseils d'un spécialiste de la vue. INCA recommande que vous consultiez à intervalles réguliers votre spécialiste de la vue afin de subir des examens oculaires, d'obtenir des renseignements médicaux à jour et de bénéficier de conseils portant sur votre santé visuelle et vos antécédents familiaux.  ​​


​​

Retour au haut de la page