En Vue d'INCA - Juillet 2012

Bienvenue au numéro d’août du bulletin d’information électronique En Vue. Dans ce numéro, nous sollicitons les conseils de la championne d’aviron, Victoria Nolan, sur les premières dispositions que doivent prendre les personnes vivant avec une perte de vision quand elles envisagent de faire un voyage. Puis, nous racontons comment un garçon relevant le défi de la perte de vision a voyagé jusqu’au Mexique pour inspirer d’autres enfants à faire de même. Enfin, nous vous proposons d’excellentes ressources en voyage pour les personnes atteintes d’une perte de vision.



 

Photo de Victoria NolanQuestions et réponses : les suggestions de voyage d’une championne d’aviron de classe mondiale, Victoria Nolan

Victoria Nolan — éducatrice spécialisée, médaillée d’or (Championnats mondiaux d’aviron), conférencière engagée et ardent défenseur des personnes handicapées. Elle a appris qu’elle était atteinte de rétinite pigmentaire (RP) à 18 ans. Elle a été sélectionnée dans l’équipe nationale d’aviron (quatre personnes) qui a remporté la médaille de bronze aux Championnats mondiaux de 2007 et s’est classée sixième aux Jeux paralympiques de Beijing de 2008. Nous avons échangé avec Victoria en juin sur les voyages et l’entraînement, en prévision des Jeux paralympiques de Londres, de cet été. 

Vous faites quoi, par les temps qui courent?

Cette année a été très remplie. J’enseigne et je me suis entraînée très fort, en prévision des Jeux paralympiques de Londres cet été. Sans oublier mon travail le plus important, celui d’épouse et de mère! Je suis maintenant en Italie pour une période d’entraînement. Nous irons bientôt à Munich pour la Coupe du monde d’aviron. 

Qu’est-ce que vous recommandez pour bien préparer un voyage? 

Organisez-vous aussi bien que possible avant le départ. Ayez de l’argent pour ne pas devoir chercher un guichet automatique. Prévoyez les vêtements, les documents, les collations et tous les conforts nécessaires, ce qui vous évitera de paniquer à la recherche de ce qui vous manque. L’organisation est la clé de la sérénité et de la confiance.  

Tentez de vous familiariser d’avance avec votre lieu de séjour avant de vous y rendre, pour vous faire une idée. J’utilise mon iPhone pour prendre des notes et mieux m’orienter. 

Quels sont les plus importants défis? 

Les premiers pas sont les plus difficiles! J’inspire à fond et je me sens comme si j’allais sauter d’une falaise. Puis je passe à l’action et ça coule de source. 

Deuxième défi : ravaler ma fierté et accepter le fait que je devrai demander de l’aide. Ironiquement, dans cette situation, demander de l’aide permet d’être autonome, car cela vous permet de voyager seule. 

Avez-vous des trucs ou techniques? 

À l’achat du billet, informez la compagnie d’aviation que vous avez besoin d’aide et adressez-vous au guichet des Services spéciaux quand vous vous pointez. Ils peuvent vous accompagner jusqu’à la porte d’embarquement. L’agent de bord vous transmettra personnellement tous renseignements utiles sur l’avion et une fois arrivés à destination, un préposé vous aidera à vous rendre là où vous devez aller. 

Inscrivez les noms de lieux étrangers sur des fiches, à l’intention des chauffeurs de taxi ou des gens qui vous fourniront des indications. Avant votre départ, vous pouvez également obtenir et noter la traduction de phrases simples. 

Me familiariser avec un nouveau lieu exige habituellement trois jours. Avec le temps, les choses se tassent. Optez pour une chambre au rez- de-chaussée ou à proximité des ascenseurs, donc plus facile à repérer.  

Pour une personne ayant une perte de vision, quelle est l’importance de s’estimer assez autonome pour voyager? 

Si vous voulez voyager et que votre perte de vision vous en empêche, il est très important de prendre des mesures pour remédier à la situation. Ne laissez pas la perte de vision vous empêcher de vivre votre vie. Vous connaîtrez des frustrations, mais en fin de compte, le jeu en vaudra la chandelle; le sentiment de vous réaliser l’emporte nettement sur tout inconvénient ou insatisfaction. 

Que diriez-vous à ceux et celles qui s’estiment incapables de voyager? 

Je sais que rien n’est impossible, si on s’y met. Qui aurait cru qu’une fille qui avait échoué à son cours d’éducation physique deviendrait championne mondiale d’aviron? Je voulais le faire et je l’ai fait. L’esprit humain peut tout surmonter. 

Commencez graduellement : offrez-vous des mini-vacances pas trop loin de chez vous et habituez-vous à vivre dans un hôtel. Optez pour des déplacements plus lointains quand vous serez prêt. Une chose que j’ai notée : partout dans le monde, les gens sont prêts à vous aider et heureux de le faire.  

Pour de plus amples renseignements sur Victoria et les Jeux paralympiques de Londres​.  

Haut de la page


 

Photo de Tait Hoyem Tait Hoyem élargit ses horizons pour promouvoir l’alphabétisation et 

la technologie accessible ​  

Jusqu’à tout récemment, les habitudes de vie de Tait Hoyem, client d’INCA de 12 ans, étaient sans surprises : aller à l’école, revenir à la maison, visiter ses amis. 

Mais les horizons de Tait se sont élargis, grâce au pouvoir de la technologie et au soutien d’INCA.

« Quand Tait a reçu un iPad, son monde s’est transformé », nous dit sa mère, Char Hoyem. « Il voulait aider les autres personnes vivant avec une perte de vision à bénéficier de ce dispositif accessible, pour qu’elles puissent explorer le monde qui les entoure. Il avait entendu parler d’une école pour personnes aveugles à Mazatlan, au Mexique. Il voulait s’y rendre et aider ces enfants », précise-t-elle. 

Tait voulait faire don de trois iPad à l’école Una Luz Hacia El Mundo (traduction approximative « lumière du monde »). En un rien de temps, la famille Hoyem était à bord d’un avion à destination du Mexique. 

Ils ont vite constaté que le Mexique n’est pas le Canada… et que les déplacements dans ce pays leur réservaient des défis imprévus.  

Mme Hoyem explique : « Au Canada, les villes comme Calgary sont en grande partie accessibles. Au Mexique, les choses sont dix fois plus difficiles ». 

Tait avait reçu une formation au bureau d’INCA de sa région pour apprendre à voyager seul, en utilisant une canne blanche. Toutefois, arrivé au Mexique, il s’est demandé si les compétences acquises lui serviraient dans un environnement si peu familier.  

« Mais, dit Char, l’utilité de ces cours est devenue évidente dans un pays étranger. La formation est très complète et on ne se rend pas compte à quel point elle est utile jusqu’à ce qu’on la mette vraiment à l’épreuve. »  

Les trottoirs de Mazatlan sont hauts de 30 cm, et en pente abrupte; c’est sans doute commode pour les voitures, mais dangereux pour une personne vivant avec une perte de vision partielle ou totale. Entre autres, INCA a montré à Tait comment utiliser un monocle pour observer la circulation et comment se repérer au son en voyage, des compétences qui ont assuré sa sécurité.  

« INCA a enseigné à Tait à quitter sa zone de confort pour se tirer d’affaire à vrai dire n’importe où », dit Char Hoyem. 

Quand Tait est enfin arrivé à l’école, il s’est immédiatement mis au travail. Tout comme INCA l’a aidé à naviguer dans son monde, Tait a aidé les autres à naviguer dans le monde virtuel. Il a même amené les professeurs à participer en recouvrant les iPad d’une serviette pour qu’ils ne puissent pas utiliser leur vision. 

L’étudiant était devenu professeur.  

Haut de la page



Sept excellentes ressources en voyage pour les personnes atteintes de perte de vision

Photo d’un aéroport achalandé  La belle saison est là. Chacun parle de voyages et de loisirs. Si vous êtes une personne atteinte de perte de vision, vous savez que les voyages réservent plus d’un défi, surtout si vous explorez une nouvelle destination. La planification est essentielle à une escapade réussie. Quelles mesures faut-il prendre pour garantir des déplacements autonomes en toute sécurité? 

Que vous désiriez voyager dans votre province ou à l’étranger, voici d’excellentes ressources qui permettent aux personnes passionnées de tourisme et atteintes de perte de vision d’assurer leur autonomie. 

  • Boutique en ligne INCA
    Proposant une gamme de produits adaptés fort en demande, la Boutique en ligne INCA est une ressource d’avant-garde conçue pour le touriste à la recherche de produits qui lui permettront de savourer pleinement ses vacances. Cadran de voyage parlant, torche DEL portative, loupe de poche grossissant sept fois, la boutique en ligne INCA les a en stock. Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi communiquer avec la Boutique INCA de votre région.

  • Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) 
    Les exigences régissant l’entrée dans un pays avec un chien d’assistance varient beaucoup d’un pays à l’autre. Si vous possédez un chien-guide, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) applique une liste d’exigences. Vous pouvez télécharger de son site Web les certificats sanitaires requis et repérer le bureau le plus proche de l’ACIA pour leur validation.​

  • Travelyes
    Traveleyes offre des vacances aux touristes atteints d’une perte de vision qui désirent s’aventurer dans certaines des destinations les plus fascinantes du monde. L’entreprise jumelle des touristes aveugles ou ayant une vision partielle et des vacanciers voyants — en groupe ou en solo — et elle offre des destinations de vacances en Europe, Afrique, Asie, Australie et dans les Amériques.  

    Elle propose aussi des conseils utiles et intéressants des experts en voyages bien connus de Lonely Planet, sous forme de texte électronique.

  • Kéroul
    Kéroul est un organisme sans but lucratif qui informe, représente, développe et fait la promotion du tourisme et de la culture accessibles. Sa mission est la suivante : rendre le tourisme et la culture accessibles aux personnes à capacité physique restreinte. L'organisme travaille aussi en concertation avec les gouvernements et les entreprises privées pour accroître l'accessibilité, et dispose d'une gamme de services pour répondre aux besoins des entreprises désireuses de se tailler une part de marché appréciable auprès de cette clientèle.

  • RNIB
    Vous prévoyez un voyage en Angleterre? Le Royal National Institute of Blind People (RNIB) est doté d’un site Web très complet qui offre une diversité de renseignements touristiques locaux aux deux millions de personnes atteintes de perte de vision qu’il dessert au Royaume-Uni, y compris des renseignements détaillés sur le métro de Londres. Autre ressource lors d’une visite du Royaume-Uni : Vision Hotels, un groupe sélectionné d’hôtels adaptés aux besoins des voyageurs atteints de perte de vision.

  • My Blind Spot 
    Cet organisme vise à préserver et élargir les droits et soutiens dévolus aux personnes vivant avec une perte de vision, y compris celles qui sont incapables de lire les imprimés, en vertu de l'Americans with Disabilities Act (ADA). La section Marco Polo Travel Resource du site Web offre un bon choix de ressources aux voyageurs atteints de perte de vision, ainsi qu’un message fort en matière d’autonomisation et d’indépendance.

  • L’Apple Store​ 
  • Pour celles et ceux atteints d’une perte de vision, l’iPhone et l’iPad offrent une gamme impressionnante de caractéristiques d’accessibilité qui en facilitent l’utilisation, y compris des applications de fine pointe et des caractéristiques standard comme le lecteur d’écran VoiceOver, le premier lecteur-écran à détection de mouvement au monde.  Adaptées pour votre iPhone, les applications Tourisme incluent toute une foule de guides pour vous aider à voyager. 

Nous vous souhaitons des voyages heureux et sécuritaires!

Haut de la page



Photo de la loupe de poche

Boutique INCA​

Une loupe qui vous aide à vous rendre à destination 10,95 $ CA

Vous serez dans la bonne voie lorsque vous planifierez votre prochain voyage grâce à cette loupe de poche pratique et abordable. Sa lentille incassable et inrayable et sa qualité optique de grossissement 7x vous permettront de discerner les détails les plus fins d’une carte ou de votre livre favori. Sa lumière DEL procure un éclairage brillant et clair alimenté par trois piles AAA (non comprises), pour la lecture en faible lumière.  
 

 Pour commander cet article ou parcourir notre catalogue de produits d’usage courant, visitez l’une de nos vingt boutiques partout au pays ou commandez en ligne à l’adresse webstore.cnib.ca​.

Haut de la page


 

Image d'une femme lisant en brailleImaginez, si vous étiez privé du plaisir de la lecture. . .

Plus de trois millions de Canadiens sont incapables de lire les imprimés à cause d’une perte de la vue. Et pourtant, moins de 5 % des textes publiés au Canada sont disponibles en médias substituts comme l’audio et le braille. Non seulement votre soutien mensuel permet l’achat de matériel de lecture. Il permet d’améliorer la qualité vie des personnes atteintes de perte de vision totale ou partielle en leur permettant de savourer les joies de la lecture et le plaisir d’apprendre leur vie durant. Devenez un Partenaire de lecture aujourd’hui​​

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​Haut de la page



​​​​​​
Back to top of page