En Vue - Février 2011

Bienvenue au numéro de février de la revue électronique En Vue. Ce mois-ci, nous lançons notre nouveau programme CareerConnect Canada, nous vous présentons diverses ressources qui aident les personnes en recherche d’emploi à surmonter les défis associés à la perte de vision et nous suivons le chemin parcouru par Heather McCuaig de Calgary. Comme toujours, n'hésitez pas à nous transmettre vos commentaires en écrivant à : envue@inca.ca ou à suivre @CNIB sur Twitter.



INCA et AFB lancent un programme canadien d'emploi en ligne

Considérant les difficultés économiques que nous avons connues récemment au Canada, Photo de Heather Brentonil est plus que jamais crucial pour les Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle d'avoir accès à des ressources de pointe en matière d'insertion professionnelle.

Pour ce faire, INCA et l'American Federation for the Blind (AFB) ont travaillé de concert pour mettre en place CareerConnect Canada -- un service en ligne qui jumelle une personne vivant avec une perte de vision à la recherche d'un emploi avec une autre personne aveugle ou ayant une vision partielle œuvrant dans le secteur d'activité de prédilection de la personne en recherche d'emploi.

Le système électronique de renseignements sur les mesures d'adaptation du Service de planification de carrière et d'emploi d'INCA et la base de données CareerConnect de l’AFB regroupent plus de 1000 mentors.

Grâce à ce nouveau partenariat, INCA espère obtenir l'aide d'un plus grand nombre de mentors et créer ainsi des occasions de mentorat pour les Canadiens vivant avec une perte de vision intéressés par une vie professionnelle.

Puisque le mentorat constitue une importante activité de la démarche de recherche d'emploi, CareerConnect est une ressource très bien accueillie par les adultes en âge de travailler, comme Heather Brenton-Pye de Dartmouth (Nouvelle-Écosse), qui est née aveugle des suites d'une rétinopathie des prématurés. N'ayant dès l'enfance pour capacité visuelle qu'une simple perception lumineuse, Mme Brenton-Pye a appris très tôt à s'adapter aux nouvelles technologies.

Maintenant âgée de 24 ans, Mme Brenton-Pye désirait changer de carrière. Elle a appris l'existence de ce service et en a été émerveillée. « Je me suis dit que c'était fantastique. C'est très intimidant lorsque vous ne savez pas comment effectuer le réseautage requis. Parler à une personne qui œuvre dans le domaine qui vous intéresse, c’est bien, mais parler à une personne qui est, comme vous, atteinte d'une perte de vision et qui peut vous comprendre et vous expliquer comment elle s'est adaptée à son milieu de travail, c'est autre chose. »

Ayant pris la décision de retourner aux études pour se spécialiser en transcription des délibérations de tribunaux, Mme Brenton-Pye a été jumelée à Carrie Snodgras, une sténographe judiciaire de Floride, qui est devenue son mentor. Elles ont ainsi communiqué par téléphone pour suivre les progrès de Mme Brenton-Pye et résoudre les différents problèmes que celle-ci vivait en rapport avec sa charge de cours.

« Mme Snodgras m'a beaucoup aidé. Elle m'a expliqué comment elle avait surmonté divers défis, par exemple, en utilisant certains logiciels, raconte Heather Brenton-Pye. Ce programme vous permet vraiment de grandir, car vous réalisez que si votre mentor a pu y arriver, pourquoi ne pourriez-vous pas le faire vous aussi? »

En travaillant avec un mentor, des personnes comme Heather Brenton-Pye peuvent mieux comprendre les exigences de leur nouveau secteur d'activité et ainsi mieux se préparer à tous les aspects du travail.

« J'ai trouvé ce programme très encourageant. Lorsque j'étais dépassé par ma charge de cours, cela m'a permis de comprendre que je pouvais réussir si je persévérais. Ce fut pour moi une bouée de sauvetage. »

Haut de la page


Accessibilité en milieu de travail : conseils et ressources à l'intention des employés et des employeurs

Pour les personnes qui vivent avec une perte de vision, trouver un emploi et progresser sur lePhoto d'un homme travaillant sur ordinateur a l'aide de technologie adaptée plan professionnel peuvent représenter des défis de taille.

Selon un récent sondage mené par Statistique Canada, près de 27 % des adultes en âge de travailler aveugles ou ayant une vision partielle affirment que leurs employeurs ne voient pas le plein potentiel d'une personne aveugle ou vivant avec une perte de vision.

Toutefois, les nouvelles ressources qui s'offrent aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle leur donnent accès à de nouvelles opportunités de carrière et favorisent une meilleure compréhension des employeurs partout au pays.

Que vous soyez un employeur ou un employé, les ressources et les conseils suivants, donnés par la spécialiste en accessibilité à INCA, Debbie Gillespie, constituent un excellent point de départ pour rehausser l'expérience en milieu de travail des Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle.

Conseils :

Cibler les forces de l'employé

Mme Gillespie affirme que les employeurs devraient ajuster la tâche en fonction des forces de l’employé. « Posez des questions, faites en sorte d'en savoir plus sur votre personnel, découvrez leurs forces, dit-elle. Ne mettez pas l'accent sur l'incapacité, concentrez vos énergies sur les capacités. »

Favoriser l'ouverture d'esprit

Mme Gillespie suggère aux employés vivant avec une perte de vision de faire preuve d'ouverture d'esprit et d'inviter les gens à leur poser des questions sur la perte de vision et sur les mesures d'adaptation au travail. « Faites en sorte que les gens sachent qu'ils peuvent aborder ces sujets avec vous. Si vous favorisez les échanges, les gens se sentiront plus à l'aise avec vous. »

Elle indique cependant que s'il y a un problème, que ce soit un logiciel inaccessible ou un plan de salle inapproprié, il est important pour l'employé de l'aborder. « Ne pensez pas que le problème s'éliminera de lui-même. Exprimez clairement vos besoins et les autres exposeront les leurs de manière tout aussi précise. En gardant toutes les voies de communication ouvertes, vous invitez vos collègues de travail à faire de même. »

Ressources :

Compétences essentielles au travail (WESP)

Le Conseil canadien de la réadaptation et du travail (CCRT) administre le programme WESP, un cours de quatre semaines à temps plein. Ce programme prépare les étudiants à l'emploi, s'ils ne sont pas encore prêts, et les aide à trouver un travail. Il offre des ressources en matière de rédaction de curriculum vitae, de préparation aux entrevues, de planification de carrière et de formation particulière au poste de travail, tout cela dans un environnement accessible. 

Job Opportunity Information Network (JOIN)

Ce groupe a pour mandat d'aider les personnes handicapées à se trouver du travail. À titre d'organisme à l'adhésion volontaire possédant un vaste réseau, JOIN organise des séminaires à l'intention des employeurs et des agences.

« Il s'agit d'un réseau fort intéressant pour tout employeur qui souhaite embaucher des personnes handicapées », dit Mme Gillespie.

CareerConnect Canada

INCA et l'American Federation for the Blind (AFB) ont travaillé de concert pour mettre en place CareerConnect Canada -- un service en ligne qui jumelle une personne vivant avec une perte de vision à la recherche d'un emploi avec une autre personne aveugle ou ayant une vision partielle œuvrant dans le secteur d'activité de prédilection de la personne en recherche d'emploi.

Le système électronique de renseignements sur les mesures d'adaptation du Service de planification de carrière et d'emploi d'INCA et la base de données CareerConnect de l’AFB regroupent plus de 1000 mentors.

Haut de la page

Les services d'INCA : une découverte extraordinaire

Heather McCuaig de Calgary attribuait ses problèmes visuels au piètre éclairage du restaurantPhoto de Heather McCuaig dans lequel elle travaillait depuis plus de 10 ans. Mais, en 2005, alors âgée de 30 ans, elle a appris qu'elle était atteinte de rétinite pigmentaire, un groupe de maladies héréditaires qui occasionne une perte de vision progressive.

Après lui avoir appris cette nouvelle, son ophtalmologiste l’a mise en contact avec l'équipe régionale d'INCA. Depuis ce temps, INCA aide Mme McCuaig à regagner un style de vie actif et autonome.

Pour ce faire, il a été important pour elle d’apprendre à se déplacer en ville, au départ avec une canne blanche et bientôt, en compagnie de son premier chien-guide. En travaillant avec Brian Vey, spécialiste à INCA, Mme McCuaig a appris à parcourir les rues de son quartier et à tirer avantage des services de transport offerts par Access Calgary.

Avec le soutien d'INCA, elle a aussi appris l'informatique pour la première fois de sa vie. « Je n’avais jamais utilisé un ordinateur avant d’avoir des problèmes de vision. Je me suis donc rendue à INCA, dit-elle. Cela m'a ouvert les yeux. INCA est devenu mon nouveau chez moi et ils m'ont appris à travailler avec des programmes accessibles. Maintenant, je suis toujours devant mon écran! »

L'apprentissage du braille a aussi été pour elle une expérience d'autonomisation. Mme McCuaig est maintenant inscrite au cours de braille niveau trois offert par The Hadley School for the Blind. Elle désire devenir professeur de braille certifié pour enseigner ce mode de communication à des personnes de tous âges vivant avec une perte de vision et aider ses enfants à faire leurs devoirs. « Je veux suivre de près l'éducation des miens », raconte-t-elle.

L'année qui vient sera remplie de défis et d'occasions enthousiasmantes pour Mme McCuaig. Dans trois mois, elle recevra de la California Guide Dogs for the Blind son premier chien-guide. Elle désire aussi, au cours des mois d'hiver, apprendre à faire du ski alpin avec ses trois enfants, Marissa (6), Jasper (3) et Julia (1). Et tout au long de l'année, elle poursuivra ses efforts de sensibilisation du public à la santé visuelle et à la perte de vision.

L'histoire de Mme McCuaig est un merveilleux exemple de la façon dont INCA peut vous aider à vous remettre sur pied après avoir subi une perte de vision. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les services de soutien qui sont offerts dans votre région, visitez la section Services de notre site Web.

Haut de la page


Article vedette

Clavier à gros caractères facilitant les communications en ligne - 34,95 $

Photo du clavier à gros caractères facilitant les communications en ligneClavier convivial à gros caractères conçu pour les personnes qui éprouvent de la difficulté à utiliser un clavier standard. Caractères gras de 41 points (1,25 cm) imprimés en noir sur le dessus de touches jaunes. Comprend aussi 12 « clés favorites » supplémentaires qui permettent, en appuyant sur une seule touche, d’avoir accès à des commandes fréquemment utilisées comme le courriel, l’Internet et le contrôle du volume, ainsi que des options de réglage de puissance et d’économie d’énergie.

Haut de la page


Dons mensuels -- Devenez membre du Club Vision

Photo d'une femme souriant à un enfantPour la modique somme de 10 $ par mois, vous pouvez aider des gens à relever les défis et à combattre l'isolement qu'occasionne la perte de vision en leur permettant d'avoir la confiance en soi, les compétences et la possibilité de se réaliser pleinement dans la société, et ce, 365 jours par année. Devenez donc membre du Club Vision dès aujourd'hui. En faisant ce geste, vous nous aiderez à fournir aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle de votre région des services de soutien personnalisés.

Retour au haut de la page