En Vue d'INCA - Septembre 2011

Bienvenue au numéro du mois de septembre 2011 du bulletin électronique En Vue d’INCA! Ce mois-ci, nous examinons comment notre programme SCORE aide les jeunes qui vivent avec une perte de vision à atteindre leurs objectifs de carrière. Ensuite, nous nous entretenons avec un éducateur et artiste de sa perte de vision et de sa passion pour la musique. Enfin, nous portons notre attention sur les élections provinciales à venir et sur les enjeux qui concernent les personnes aveugles ou ayant une vision partielle. Découvrez comment vous pouvez vous informer et participer aux débats. N’oubliez pas de nous faire part de vos commentaires  à envue@inca.ca ou à suivre @INCACNIB sur Twitter.



INCA nomme une nouvelle présidente du conseil d’administration et présente son titre d’appel : « voir au delà de la perte de vision »

Photo de Jane BeaumontLe 24 septembre 2011, nous avons annoncé la nomination de notre nouvelle présidente du conseil d’administration national, Mme Jane Beaumont, et avons présenté officiellement notre nouveau titre d’appel à notre 93e assemblée générale annuelle.

Membre du conseil d’administration national depuis 2005, Mme Beaumont a présidé le comité des programmes et des services. Elle fait en outre partie d’un groupe de travail national qui s’occupe de la promotion et de la mise en œuvre de l’Initiative de services de bibliothèque équitables, à laquelle participent principalement tous les paliers de gouvernement, les bibliothèques publiques et INCA.

« Mme Beaumont possède un important bagage de connaissances précieuses pour l’organisation, notamment une vaste expérience des bibliothèques accessibles et de la prestation de services stratégiques, souligne le président et chef de la direction d’INCA, John Rafferty. Nous ne pourrions être plus satisfaits. »

Notre nouveau titre d’appel, « voir au delà de la perte de vision », résume tout ce que fait notre organisation caritative pour venir en aide aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle.

« Nous nous consacrons à façonner un Canada meilleur, un pays au sein duquel tous les Canadiens ont un libre accès à l'information et aux ressources dont ils ont besoin pour prévenir toutes les maladies oculaires évitables, un pays au sein duquel tous les Canadiens peuvent obtenir des services de réadaptation de qualité s'ils perdent la vue, dit Mme Beaumont. Nous nous employons à créer une société inclusive pour les personnes vivant avec une perte de vision et à récuser les idées fausses concernant les enjeux auxquels font face les personnes aveugles ou ayant une vision partielle. »

Moins de 35 p. 100 du financement total d’INCA provient des gouvernements; l’organisation est donc tributaire des dons de particuliers pour offrir ses services à tous ceux qui en ont besoin.

Haut de la page


Photo des participants du programme SCORE prise au Musée des beaux arts de l’Ontario, à TorontoLe programme SCORE, un pont vers un avenir prometteur pour les jeunes aveugles ou ayant une vision partielle

Comment préparons nous les jeunes d'aujourd'hui à relever les défis de demain? Cette question est à l'origine de l'établissement du programme SCORE il y a 22 ans.

Aujourd'hui, plus que jamais, alors que seulement 35 p. 100 des personnes aveugles ou ayant une vision partielle en âge de travailler occupent un emploi, il est important de répondre à cette question.

Axé sur l'acquisition de compétences, le renforcement de la confiance en soi et l'extension des possibilités grâce aux loisirs et à l'éducation, SCORE est un programme unique en son genre pour les jeunes vivant avec une perte de vision. Financé par la Fondation des bourses d'études Walter et Wayne Gretzky, le programme cible particulièrement le développement personnel, la promotion du travail d'équipe, l'esprit d'initiative, les compétences utiles sur le marché du travail, la préparation à des études postsecondaires et la responsabilité civique.

Le programme SCORE 4, qui cible les élèves des deux dernières années du secondaire, a commencé cet été au Lake Joseph Centre et s’est terminé à l'Université Ryerson, à Toronto. Durant cette période, les élèves ont participé à une activité de placement professionnel de trois jours dans le cadre du Toronto Urban Farm Program (programme de ferme urbaine de Toronto) et au Good Shephard Centre, à Toronto, en Ontario.

« Ces placements leur ont fait prendre conscience de l'importance et de la manière de donner en retour à la société et leur ont appris qu’il y a différents groupes de personnes qui ont besoin de services. Ils ont eu l'occasion de regarder autour d'eux et d'élargir leurs horizons », affirme la responsable du programme, Kerrie St. Jean, chef des services professionnels au sein des Services aux enfants, aux jeunes et à la famille d’INCA.

« Nous essayons de faire comprendre aux participants comment ils peuvent aider les autres en donnant de leur temps, de leur faire voir comment ils peuvent faire bouger les choses et jouer un rôle dans la société, ajoute t elle. »

Durant dix jours, les élèves travaillent en groupe, participent à des entrevues simulées et apprennent à raffiner leurs compétences en leadership, en s’appuyant sur leurs atouts et leurs talents particuliers, tout en s'exerçant à utiliser de nouvelles aptitudes personnelles et sociales ainsi qu'en travaillant ensemble à leur développement personnel et à l’atteinte de leurs objectifs.

« Deux points principaux sont ressortis des allocutions d’anciens participants au programme : rencontrer les patrons d’entreprises où ils pourraient solliciter un emploi et se créer un réseau de soutien constitué de personnes à qui ils peuvent parler et avec qui ils peuvent entretenir des rapports », a souligné le directeur national des programmes pour les jeunes Wayne et Walter Gretzky, Ronald W. Finucan, rapportant des propos tenus lors d'un dîner de cérémonie SCORE.

Le programme existe grâce au généreux soutien de la Fondation des bourses d'études Walter et Wayne Gretzky. Établie en 1996, la Fondation offre chaque année plusieurs bourses d'études à des élèves aveugles ou ayant une vision partielle admissibles qui veulent entreprendre des études postsecondaires. Selon les derniers calculs, 245 élèves ont obtenu un diplôme grâce à ces bourses.

« Chaque fois que nous traitons avec Wayne et Walter Gretzky, dit il, ils rappellent que l'aide doit bénéficier aux jeunes. Le programme SCORE est vraiment important pour eux. »

Haut de la page


Photo de Pat McNeillyArtiste et éducateur, il demeure actif dans sa collectivité malgré sa perte de vision

Pat « Panman » McNeilly ne s'attendait vraiment pas à cela quand il est allé chez l'optométriste il y a trois ans pour se faire faire des lunettes.

Il a alors appris qu'il était atteint d’un glaucome à angle ouvert ou glaucome chronique, une maladie oculaire qui peut progresser pendant des années en l'absence de tout symptôme. Le glaucome est la deuxième plus importante cause de perte irréversible de vision chez les aînés. Plus de 250 000 Canadiens en sont atteints.

M. McNeilly, qui a 66 ans, est titulaire d'un diplôme en éducation de l'Université Queen’s et il est membre de l'ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario. Il a 20 % de vision dans l’œil gauche et seulement 10 % de vision dans l'œil droit. Il a une carte d’identité d’INCA, que les Ontariens aveugles ou vivant avec une perte de vision peuvent obtenir depuis juin dernier.

« J'ai eu du mal à obtenir qu’on me déclare aveugle au sens de la loi », dit M. McNeilly qui, il y a 25 ans, a fait inscrire un cours de musique de type steel band comme cours de musique crédité de niveau secondaire à la Toronto District School Board. Il a aussi fait fonction de juge lors de plusieurs festivals de musique de la Toronto Catholic District School Board.

Malgré les obstacles qu’il a dû surmonter à cause de sa perte de vision, M. McNeilly s’est classé ex æquo en deuxième position au concours de calypso de l’Organization of Calypso Performing Artists (OCPA) qui a eu lieu le mois dernier.

Deux fois couronné roi du Calypso et lauréat d’un prix Juno, M. McNeilly a renoué de façon convaincante avec la compétition en 2007, après dix ans d’absence, en terminant deuxième derrière Bryan « Structure » Thornhill. Il était le concurrent le plus âgé.

M. McNeilly, qui a publié « Hands on Steelpan: Teachers Guide and Student Companion to the Art of Playing Steelpan », était aussi le seul joueur de tambour métallique au premier Caribbean Carnival, en 1967.

« Cela fait 50 ans que je suis dans l'industrie du spectacle et j'en ai apprécié chaque instant », affirme M. McNeilly, qui a enseigné durant huit ans à Trinité et Tobago, avant de revenir au Canada en 2005. « Mon parcours n'a pas été exempt d'obstacles, mais cela fait du bien de voir qu'on reconnaît la valeur de mon travail et d’en recueillir les fruits. C'est un moment marquant dans ma vie. »

Haut de la page


Photo d’une main déposant un bulletin de vote dans une urneÉlections provinciales de 2011 : parler haut et fort pour les Canadiens vivant avec une perte de vision

En prévision des élections provinciales qui auront lieu cet automne, INCA prend l'initiative d'exposer les enjeux qui concernent les Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle, et s'emploie à obtenir l'appui du plus grand nombre possible de personnes à cette cause.

Pour faire face aux nombreux obstacles auxquels elles se heurtent, les personnes aveugles ou ayant une vision partielle ont accès aux services de réadaptation visuelle et de bibliothèque d’INCA, des ressources essentielles qui les aident à acquérir des habiletés leur permettant de participer pleinement aux activités de la vie quotidienne.

À la différence des autres services de réadaptation accessibles grâce au système de soins de santé du Canada, les services de réadaptation visuelle sont offerts essentiellement par INCA et d'autres organismes caritatifs et sont dans une large mesure financés par des dons de particuliers.

Nous croyons qu'il est urgent que le Canada investisse davantage dans la prestation de services de réadaptation visuelle, afin de répondre efficacement aux demandes actuelles et futures.

De même, notre bibliothèque, bien qu'elle possède la plus importante collection de documents sur médias substituts, ne peut tout simplement pas satisfaire à la demande actuelle et ne pourra pas plus y répondre dans le futur.

Faute d’un réseau coordonné assurant l’accès à des services de bibliothèque entièrement accessibles, il faudra investir des sommes importantes dans la bibliothèque actuelle pour qu'elle puisse continuer d'offrir des livres, des magazines, des journaux et d'autres documents accessibles aux milliers de Canadiens qui en ont besoin.

Il est important de rappeler que bien qu’INCA fournisse des services de réadaptation essentiels aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle, moins de 35 p. 100 de notre financement total à l'échelle nationale provient des gouvernements. Ainsi, nous devons nous en remettre à la générosité du public pour fournir ces services vitaux à ceux qui en ont besoin. Pourtant, avec le vieillissement rapide de la population canadienne, le nombre de personnes vivant avec une perte de vision continuera d'augmenter dans les prochaines années.

En communiquant avec vos candidats locaux aux prochaines élections provinciales, vous pouvez nous aider à faire passer le message qu'il faut investir à long terme dans les services de réadaptation visuelle et de bibliothèque.

Vous pouvez ajouter votre voix à la nôtre en visitant notre site (cnib.ca/election - en anglais seulement) ou en nous appelant (1 800 563 2642) pour savoir comment vous pouvez passer à l'action.

Haut de la page


Photo de l’agenda de 12 mois en gros caractèresArticle vedette

Organisez vous grâce à notre agenda bilingue des plus commodes (12,95 $)

Un outil de planification pratique pour le bureau ou la maison, cet agenda portable de 12 mois en gros caractères est sans date, ce qui permet de commencer à l'utiliser à n'importe quel moment de l'année. Des onglets en Mylar séparent les 12 mois de l'année. Le mois figure à chaque page en gros caractères en noir sur fond blanc. Il y a aussi à chaque page un espace pour écrire la date du jour et des sections pour les observations et les rendez vous importants. Tout ce dont vous avez besoin pour être à l’heure et ne pas oublier d’échéances importantes cet automne.

Haut de la page


Dons mensuels -- Devenez membre du Club Vision

Photo d'une femme souriant à un enfantPour la modique somme de 10 $ par mois, vous pouvez aider INCA à fournir aux personnes vivant avec une perte de vision des programmes et des services comme notre bibliothèque. Devenez membre du Club Vision dès aujourd'hui et aidez ainsi INCA à donner à ces personnes la confiance en soi, les compétences et la possibilité de poursuivre une carrière enrichissante, en leur offrant des services complets allant de la rédaction du curriculum vitæ, à l'apprentissage de l'informatique, aux occasions de réseautage et à l'acquisition des compétences requises pour se rendre seul au travail en toute sécurité.

Retour au haut de la page