En Vue janvier 2016

2016-01-28

Bienvenue au numéro de janvier 2016 de la revue électronique En Vue.

Une jeune fille de Victoria remporte le Concours national de création littéraire braille

par Alexandra Korinowsky

Dans un monde où les livres électroniques et les applications pédagogiques abondent, des points tactiles surplombant une page peuvent paraître archaïques, mais c’est grâce au braille que Maggie Wehrle, 8 ans, peut donner libre cours à sa créativité. 

Aveugle de naissance, Maggie s’anime lorsqu’elle parle de ses livres favoris et ne peut s’empêcher de se tortiller sur sa chaise.

« En ce moment, je lis “Le seigneur des anneaux”, et j’ai lu toute la série des Harry Potter. Je viens aussi de terminer “Le guide du voyageur galactique”, raconte Maggie. Je crois que le fait d’avoir lu tous ces livres m’a incité à écrire. »

Maggie a récemment remporté le Concours national de création littéraire braille d’INCA dans la catégorie des enfants de son groupe d’âge en soumettant un récit intitulé « The Underground Festival », un monde fantastique dans lequel la poussière est argentée, les dragons foisonnent et l’ombre des gens a été volée pour nourrir la Terre qui a faim.

Lorsque vient le temps de décrire ce que l’écriture représente pour elle, Maggie a peine à s’exprimer. « J’aime tellement cela, dit-elle. C’est plus qu’un passe-temps. Je ne saurais vous dire le mot qui convient. En fait, le mot passion s’approche le plus de ce que je ressens. »

Au cours des années 1950, près de 50 % des Nord-américains vivant avec une perte de vision savaient lire le braille. Aujourd’hui, c’est seulement le cas de 10 % de ce segment de population.

Plusieurs facteurs ont entraîné ce déclin, notamment la prévalence de la cécité chez les personnes âgées qui sont moins susceptibles d’apprendre le braille à cette étape de leur existence, l’intégration scolaire et l’importance grandissante des technologies numériques.

« Peu importe l’étape de la vie d’une personne à laquelle survient la perte de vision, pouvoir lire le braille est un élément majeur en matière d’autonomie », affirme Jessica Leonard, spécialiste en autonomie fonctionnelle à INCA et enseignante de braille sur l’île de Vancouver. « En d’autres termes, braille égale littératie. »

Pour les enfants vivant avec une perte de vision, la lecture du braille est essentielle à leur apprentissage et à leur culture, à l’obtention d’un emploi futur et à la pleine acquisition de leur autonomie.

« L’ordinateur et les technologies sonores ne peuvent pas remplacer le besoin qu’à l’enfant de lire et d’écrire, déclare Jessica Leonard. Pensez-vous qu’il soit possible d’apprendre à faire des mathématiques, à jouer de la musique ou à étudier l’écriture d’une langue seconde tout simplement par l’écoute? »

Le braille a ouvert tout un monde d’expression créatrice pour Maggie.

Comme son père, Trevor, qui est musicien, Maggie lit des partitions en braille et joue du violon à un niveau très avancé pour son âge. Par ailleurs, suivant les traces de sa mère, Maggie nous montre des grues qu’elle a faites en Origami, nous expliquant que l’idée lui vient du livre bien connu « Les mille oiseaux de Sadako ».

« Mon enseignante et moi tentons d’en faire mille », raconte Maggie en riant. Même si elle n’a que huit ans, la jeune fille fait preuve d’une vive détermination et il est clair que la cécité ne limite pas ses ambitions.

« Je me réveille souvent en entendant Maggie taper sur sa machine à écrire le braille très tôt le matin », déclare Mélissa, la mère de Maggie. « C’est une auteure en herbe, elle aime tellement cela. »

« J.K. Rowling m’inspire beaucoup, déclare Maggie. J’aimerais bien être un auteur de science-fiction, ou alors de fiction extravagante. »

Comme toute nouvelle langue, le braille requiert temps et pratique, peu importe l’âge de la personne qui désire l’apprivoiser. INCA offre des cours de braille adapté aux objectifs de chaque étudiant, qu’il s’agisse d’apprendre l’alphabet de base pour étiqueter des médicaments et des articles d’usage courant, de jouer à des jeux de société comme le Scrabble ou les cartes, ou de devenir un lecteur sophistiqué d’ouvrages littéraires. Dans tous ces cas, INCA peut vous venir en aide.

« Le braille me permet d’avoir accès à ce que les autres personnes voient, dit Maggie. Sans cela, je ne pense pas que je pourrais m’intégrer. »

Maggie Wehrle, 8 ans, souriant en utilisant sa machine à écrire le braille
Photo avec l’aimable autorisation de Mark Nicol Photography

Maggie Wehrle, 8 ans, jouant du violon
Photo avec l’aimable autorisation de Mark Nicol Photography

Production participative : une nouvelle famille d’applications pour les personnes aveugles

par Jason Fayre, spécialiste en accessibilité et technologies adaptées

Main tenant un iPhone   Saviez-vous que l’iPhone a été le premier appareil à écran tactile utilisable par une personne totalement aveugle? L’accessibilité intrinsèque de l’iPhone a ouvert la voie à une vaste gamme d’applications et de services d’accessibilité.

Le concept de l’utilisation de l’iPhone pour aider une personne vivant avec une perte de vision à identifier des objets constitue une des plus grandes percées des dernières années. Des applications comme Tap Tap See et VizWiz permettent à une personne de photographier un article en utilisant la caméra de l’iPhone, d’envoyer cette photo par Internet et d’obtenir une description de celle-ci transmise soit par un bénévole soit par un programme de reconnaissance d’images.

Le renchérissement de cette technologie utilise les fonctionnalités vidéo du téléphone pour permettre à une personne d’aider en temps réel. Les possibilités offertes sont alors nombreuses. Elles peuvent entre autres permettre de repérer la date de péremption d’un aliment ou d’aider une personne à trouver une porte en particulier dans un édifice qui ne lui est pas familier. Alors que j’écris cet article, les deux principales applications qui permettent de tels services sont Be My Eyes et CrowdViz. Mais, comme c’est très souvent le cas, de nouvelles technologies surgissent rapidement, les technologies existantes se perfectionnent, bref, les choses changent constamment!

L’application Be My Eyes lancée à la fin de l’année 2014 peut être téléchargée gratuitement. Lorsque vous l’avez installée, vous pouvez demander l’aide d’une personne qui voit. Cela peut prendre quelques minutes, car vous êtes alors relié à un bénévole. La connexion étant établie, vous pouvez vous parler et le bénévole peut voir ce que lui montre la caméra de votre appareil. C’est vraiment extraordinaire!

L’application CrowdViz a été lancée près d’un an plus tard. Elle ressemble à Be My Eyes, mais comporte quelques différences majeures : les utilisateurs de CrowdViz paient pour chaque appel et les aidants sont des employés spécialisés formés par l’entreprise. Le téléchargement de l’application est gratuit et chaque nouvel utilisateur obtient huit appels gratuits. Les appels additionnels coûtent un dollar chacun, et des appels gratuits sont offerts lors de l’achat de blocs d’appels.

Quelle que soit l’application que vous choisissez, vous ne serez pas déçu. Les applications constituent l’avenir des technologies accessibles et j’aimerais bien connaître celles que vous utilisez. Aimez-nous sur Facebook, suivez-nous sur Twitter et parlez-nous de vos applications et technologies accessibles favorites.

Résolutions du Nouvel An pour des yeux et un corps en forme

par Keith Gordon, Ph. D.

Coureuse aveugle et son guide en train de faire du jogging.Alors que commence la Nouvelle Année, bon nombre de personnes prennent la résolution de maigrir et de se mettre en forme. Elles s’inscrivent alors à un centre de conditionnement physique, entreprennent un nouveau régime ou décident de manger un peu moins. C’est non seulement bon pour le corps, c’est aussi bon pour les yeux.

Voici quelques résolutions qui peuvent améliorer à la fois votre santé physique et votre santé oculaire.

S’inscrire à un programme de conditionnement physique

Comment la santé physique affecte-t-elle la santé oculaire? Il est ici question de pression artérielle. En effet, il a été démontré que la pression artérielle élevée est un facteur de risque de DMLA, de rétinopathie diabétique et de glaucome. Or, la perte de poids et l’amélioration de la santé cardio-vasculaire peuvent réduire la pression artérielle. Toutefois, assurez-vous de discuter avec votre médecin du programme de conditionnement physique ou du régime que vous désirez entreprendre, de démarrer tout doucement et de ne pas vous surmener.

Vous avez besoin d’un objectif à atteindre? INCA Marchons le soir est une activité familiale conviviale que vous pouvez utiliser pour mesurer l’atteinte de vos objectifs 2016. Les événements INCA Marchons le soir, qui réunissent des personnes de tous âges et de toutes aptitudes athlétiques, sont organisés dans de nombreuses municipalités canadiennes. Il s’agit de marches de collecte de fonds de 5 km sous les étoiles. Les sommes amassées servent au financement des programmes et services offerts par INCA dans la région des participants. Inscrivez-vous à une marche en 2016 et nous vous donnerons non seulement des conseils en matière de collecte de fonds, mais aussi des conseils pour vous aider à franchir le fil d’arrivée avec fierté. Visitez cnibnightsteps.ca pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet.

Mieux manger

Je suis certain que le dernier point sur votre liste de résolutions pour la Nouvelle Année est de manger sainement. Votre mère avait raison lorsqu’elle vous disait de manger vos légumes. En effet, les légumes verts à feuilles comme le brocoli, l’épinard et le chou vert frisé, ainsi que de nombreux fruits, possèdent des antioxydants qui aident à protéger les yeux des dommages occasionnés par l’oxydation. Ce qui est bon pour le système cardio-vasculaire est aussi bon pour les yeux. Manger des aliments comme du poisson riche en acides gras omega-3 est non seulement bon pour le système cardio-vasculaire, c’est aussi excellent pour les yeux.

Vous ne savez pas par où commencer? Consulter le livre «Aliments pour les yeux : un programme alimentaire pour des yeux en santé» que vous pouvez vous procurer à la Boutique INCA ou en composant le 1 800 563-2642. Cet ouvrage écrit par deux optométristes canadiennes est rempli de recettes savoureuses qui peuvent vous aider à prévenir les maladies oculaires.

C’est donc assez simple. Fixez-vous des objectifs réalistes, concentrez vos efforts et vous serez en voie de vivre une année de meilleure santé visuelle. Bonne année à vous tous!

Don Hommage

Lors d’une occasion spéciale, pourquoi ne pas rendre hommage à un être cher en faisant un don à INCA?

Pourquoi ne pas offrir un cadeau qui change véritablement le cours des choses? Un don Hommage INCA, versé pour souligner les réalisations d’un être cher, rehausse la qualité de vie des personnes aveugles ou ayant une vision partielle et les aide à mener une vie active en toute autonomie. En fait, il permet à INCA de transformer la vie quotidienne des gens. Pour faire un don Hommage

Boutique INCA

Pèse-personne parlant, 69,95 $

Si votre résolution pour la Nouvelle Année est de vous mettre en forme, alors ce pèse-personne parlant pourrait bien être l’article rêvé pour vous aider à atteindre votre objectif. Idéal pour les personnes aveugles ou ayant une vision partielle, ce pèse-personne parlant annonce, avec une voix féminine agréable, votre poids en livres ou en kilogrammes et possède six bandes métalliques tactiles argentées placées le long des emplacements des pieds pour une utilisation appropriée.

Cliquez ici pour voir ou commander le pèse-personne parlant. Pour consulter les centaines d’articles mis en vente par INCA pour rehausser la qualité de vie des personnes aveugles ou ayant une vision partielle, visitez l’une de nos 20 boutiques au pays ou consultez notre boutique en ligne (actuellement offerte en anglais seulement). Vous pouvez aussi communiquer avec la Ligne d’assistance téléphonique d’INCA au 1 800 563-2642 pour commander un article ou obtenir un catalogue gratuit en français ou en anglais.

Retour au haut de la page