En Vue Mars 2014

Bienvenue au numéro de mars 2014 de la revue électronique En Vue. Ce mois-ci nous parlerons sports! Constatez comment AMI-tv décrit des événements sportifs en direct, rencontrez la rameuse paralympique Victoria Nolan qui vient tout juste d’écrire un livre et découvrez un sport qui ne demande aucune adaptation pour les athlètes aveugles ou ayant une vision partielle. 

AMI parle sports

Le récent engouement qu’ont connu les Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi (Russie) a fait en sorte que des millions de Canadiens ont regardé leurs athlètes favoris tenter de reporter la médaille d’or. Mais qu’advient-il si vous ne pouvez pas regarder le chronomètre à l’écran pour savoir à quelle vitesse le skieur canadien effectue sa descente? Ou le but gagnant du match de hockey-luge? Grâce à Accessible Media Inc. (AMI), les amateurs de sports aveugles ou ayant une vision partielle peuvent vivre l’expérience paralympique et suivre intégralement d’autres événements sportifs au moyen de la description en direct.

AMI est une entreprise média aux facettes multiples. Elle est au service des personnes incapables d’accéder aux médias sous leurs formes traditionnelles, y compris les personnes vivant avec une perte de vision. AMI-audio met l’accent sur les nouvelles locales, nationales et internationales agrémentées d’un contenu original diversifié, et AMI-tv offre une programmation maison et acquise avec vidéodescription en cadre libre. Actuellement, toutes les émissions en vidéodescription sont en anglais, mais AMI Français ouvrira ses portes au début de 2015.

AMI a commencé à décrire en direct des événements sportifs en 2011. Avant l’arrivée de cette forme de description, les faits saillants des matchs étaient tout de même mis en bloc et enrichis de descriptions, leurs auditeurs attendant au lendemain pour obtenir tous les détails des événements.

« La partie la plus intéressante de la description des sports et autres événements en direct c’est d’offrir aux gens l’occasion de regarder un événement en temps réel avec leurs parents et amis, » déclare Emily Harding, réalisatrice à AMI. « Si vous aimez les Blue Jays, vous pouvez suivre le match sur AMI-tv et obtenir tous les renseignements en même temps que les autres. »

La description en direct n’est pas chose facile. C’est un art laborieux qui requiert un heureux équilibre entre une description trop détaillée et une description trop sommaire. Les annonceurs d’AMI ne veulent pas parler lorsque les commentateurs sportifs décrivent le match, mais ils doivent s’assurer de transmettre l’information présentée uniquement sous forme visuelle. Il faut donc énormément de patience. Ces spécialistes utilisent d’anciennes émissions pour pratiquer, comme un ancien match des Blue Jays ou un ancien événement paralympique.

« Lorsque nous faisons une description en direct, nous devons avant tout nous assurer de bien décortiquer l’émission pour le compte de nos auditeurs », affirme Ron Rickford, réalisateur à AMI. « Nous devons fournir l’information que notre auditoire n’obtiendrait pas autrement, sans rien enlever à la diffusion qui a cours. »

Cette année, AMI a couvert les Jeux paralympiques de Sotchi en offrant un reportage en direct avec vidéodescription des cérémonies d’ouverture et de clôture et une quotidienne réunissant les faits saillants de la journée. La chaîne décrira aussi au moins 13 matchs des Blue Jays pendant le printemps et l’été, comme elle l’a fait la saison dernière. AMI espère élargir ses services de description en direct au cours des années à venir.

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos d’AMI et de ses émissions, ou pour trouver un guide des chaînes AMI, consultez AMI.ca.

Une rameuse aveugle va au-delà de la perte de vision et remporte l’or

Lorsqu’elle était plus jeune, Victoria Nolan s’est toujours sentie mal à l’aise dans les foules. Dans les corridors, elle avait peine à saluer ses compagnons de classe qui pensaient qu’elle était snob. Elle n’aimait pas faire des présentations orales en classe et ne réussissait pas très bien en éducation physique. En fait, elle était loin d’être sportive. Qui aurait cru que cette jeune fille deviendrait un jour une éducatrice spécialisée, une conférencière de motivation et une médaillée d’or paralympique? Tout cela est pourtant vrai!

À 18 ans Victoria Nolan a appris qu’elle était atteinte de rétinite pigmentaire, une maladie oculaire qui occasionne une perte de vision lente, mais progressive. Bien que déroutée par ce diagnostic, Victoria Nolan a su pourquoi elle avait des problèmes de vision depuis si longtemps et les renseignements qu’elle a obtenus l’ont aidé à aller de l’avant. En dépit de nombreuses années de frustration et de combat contre les préjugés, elle s’est battue pour regagner son autonomie.

Bien des choses peuvent changer en dix ans, et malheureusement pour Mme Nolan, ce fut le cas. Le plan qu’elle avait élaboré de devenir enseignante était en péril en raison de la détérioration de sa vision et, mariée et mère de jeunes enfants, elle s’inquiétait du fait que ces derniers grandissent en pensant que leur mère avait des capacités limitées. Voulant absolument que ses enfants soient fiers d’elle, elle a alors tenté de trouver quelque chose qu’elle pourrait faire seule en dépit de sa perte de vision.

« Je n’avais jamais pratiqué la rame et un jour je me suis dit : ʺPourquoi ne pas essayer?ʺ J’ai commencé cette activité pour que mes enfants se disent que même si leur mère ne peut pas voir, elle peut ramer! »

Cette activité est vite devenue une passion. En 2007, Victoria Nolan a été nommée dans l’équipe nationale canadienne de rame adaptée et elle a ainsi commencé à voyager partout dans le monde, remportant des médailles et fracassant des records. Puis, elle a participé aux Jeux paralympiques de Beijing en 2008 et, deux ans plus tard, son équipe et elle ont remporté la médaille d’or aux Championnats du monde de rame en Nouvelle-Zélande.

Les combats et les réalisations de Victoria Nolan, tant sur l’eau que hors de l’eau, l’ont amené à écrire un premier livre, une autobiographie intitulée « Beyond Vision: The Story of a Blind Rower ». Elle a lancé ce livre à Toronto le 27 février dernier dans le cadre d’un événement intime réunissant des parents, des amis et des athlètes ayant participé aux Jeux olympiques et paralympiques.

« L’écriture de ce livre a été thérapeutique pour moi. Cela m’a permis d’exprimer mes frustrations quant à la façon dont sont parfois traitées les personnes aveugles ou ayant une vision partielle. J’ai vécu des choses très difficiles sur le plan émotif et quelquefois même traumatiques. Écrire m’a permis de faire le ménage et de passer à autre chose. »

Vous pouvez vous procurer « Beyond Vision: The Story of a Blind Rower » à Iguana Books sur support ePub, Kindle et imprimé et en imprimé à la Boutique INCA. Ce livre est aussi offert en médias substituts à la biblioINCA.ca. Cliente d’INCA depuis plusieurs années, Victoria Nolan a enregistré elle-même la version sonore de son livre dans les studios d’INCA à Toronto.

Courses de bateaux-dragons : un sport pour tous

Arrêtez, extension, traction, laissez aller! Les pagayeurs expérimentés entendent ces commandements et réagissent aussitôt. Comme toute bonne équipe de bateau-dragon, les pagayeurs de l’Eye of the Dragon savent comment travailler ensemble pour prendre de la vitesse, pagayer en toute sécurité et atteindre la ligne d’arrivée. Mais l’équipe est quelque peu différente, elle est composée à 50 % de personne aveugles ou ayant une vision partielle.

L’équipe de bateau-dragon Eye of the Dragon a été créée en 1994 dans le cadre des festivités du 75e anniversaire d’INCA, qui avaient pour but de souligner les habiletés des personnes aveugles ou ayant une vision partielle. L’équipe initiale regroupait 11 pagayeurs vivant avec une perte de vision, des membres de leurs familles et quelques employés d’INCA.

Une équipe de bateau-dragon est habituellement composée de 20 pagayeurs, un batteur qui fixe la cadence de l’équipe et un barreur placé à l’arrière du bateau qui garde la ligne de course et crie les commandements. On pourrait penser que certaines adaptations doivent être faites dans le cas de pagayeurs aveugles ou ayant une vision partielle, mais les courses de bateau-dragon sont un des rares sports qui ne nécessitent aucune adaptation dans le cas d’athlètes vivant avec une perte de vision.

« Le bateau-dragon c’est magnifique, tout le monde peut y participer, peu importe leurs habiletés », raconte Adele Jury, gestionnaire de l’équipe de l’Eye of the Dragon. « On dit souvent que c’est votre habileté que vous contribuez à l’équipe et non votre déficience. »

En 1995, après la création de l’équipe de l’Eye of the Dragon d’INCA, ce sport a été intégré aux sports de l’association des sports pour personnes aveugles de la Colombie-Britannique. Il existe donc dans cette province trois équipes (deux à Vancouver et une à Victoria) subventionnées et soutenues par l’association. Edmonton compte aussi une équipe de bateau-dragon et Toronto en a deux.

« En vingt ans, nous sommes passés d’un pagayeur aveugle à plusieurs pagayeurs aveugles dans les équipes de bateaux-dragons au Canada comme ailleurs dans le monde », déclare David Burn, cocapitaine de l’Eye of Dragon. Je crois fermement que ce sport permet à tous les membres de l’équipe, qu’ils soient aveugles ou non d’avoir une meilleure prise sur leur propre existence en acquérant de la confiance en soi, un sentiment d’engagement et un esprit communautaire. »

Si vous désirez pagayer dans une équipe de bateau-dragon, consultez :
bcblindsports.bc.ca (Colombie-Britannique);
bpsdragonboat.ca (Toronto);
oilcitycrew.ca (Edmonton)
pour avoir de plus amples renseignements à ce sujet

Boutique INCA

Bloc-notes parlant 7,95 $

Le bloc-notes parlant Quantum est facile à utiliser. En appuyant sur un bouton, vous pouvez enregistrer jusqu’à 10 secondes de message. Puis, grâce à un aimant, vous pouvez le placer sur la porte de votre réfrigérateur. Garantie un an.

Cliquez ici pour commander votre bloc-notes Quantum. Pour consulter les centaines d’articles mis en vente par INCA pour rehausser la qualité de vie des personnes aveugles ou ayant une vision partielle, visitez l’une de nos 20 boutiques au pays, visitez notre boutique en ligne (offerte en anglais seulement) ou communiquer avec la Ligne d’assistance téléphonique d’INCA au 1 800 563-2642 pour obtenir un catalogue gratuit en français ou en anglais.

Aidez-nous à rehausser la qualité de vie des personnes aveugles ou ayant une vision partielle

Selon les estimations des chercheurs, plus d’un million de Canadiens vivent aujourd’hui avec une perte de vision. En adhérant au Club Vision, votre généreux don mensuel de dix dollars ou plus aidera les personnes aveugles ou ayant une vision partielle à acquérir la confiance, les compétences et l’autonomie qui leur permettent de redécouvrir les plaisirs de la vie et de voir au-delà de la perte de vision. Devenez membre du Club Vision.

Nota : Veuillez noter que l’information fournie dans ce bulletin vous est transmise à titre informatif seulement. Elle ne devrait en aucun cas remplacer les avis que pourrait vous donner un docteur en optométrie. INCA vous recommande de consulter un docteur en optométrie à intervalles réguliers pour subir des examens oculaires complets, obtenir des renseignements médicaux à jour et recevoir des conseils personnalisés en fonction de votre santé visuelle et de vos antécédents familiaux. 

Retour au haut de la page