Nouvelles sur la recherche

Prévoir le risque de glaucome chez les patients qui présentent une pression oculaire élevée

Des chercheurs américains affirment avoir découvert un moyen de déterminer quelles sont les personnes qui présentent un risque élevé et qui pourraient tirer avantage de traitements préventifs contre le glaucome.
 
L’étude a déterminé cinq principaux facteurs pour dépister le risque de glaucome : l’âge; la pression intraoculaire; le rapport cup/disc (une mesure du nerf optique); l’épaisseur de la cornée et une série de mesures effectuées à partir de tests informatisés sur le champ de vision.
 
« Ces facteurs aident à déterminer le risque que court une personne de développer le glaucome au cours des cinq prochaines années », affirme Mae Gordon, chercheure principale et professeure à la faculté d’ophtalmologie de la Washington University School of Medicine de St. Louis au Missouri.
 
À l’aide de ces facteurs de risque, les chercheurs ont découvert qu’il était possible de prévoir quels patients tireraient avantage d’un traitement servant à abaisser la pression et quels patients n’en bénéficieraient pas ou peu.
 
Le glaucome est une des causes les plus fréquentes de cécité dans le monde. Cette maladie touche 1 Canadien de plus de 40 ans sur 100.
 
Retour au haut de la page