Vision 2020 réclame une stratégie nationale en santé visuelle afin de prévenir les cas de perte de vision évitable

2013-10-10

TORONTO, 10 octobre 2013 – Près de 285 millions de personnes dans le monde vivent avec une perte de vision. Par contre, 80 % des cas de perte de vision peuvent être prévenus ou traités. Mais pour ce faire il faut avoir le soutien de décideurs engagés. 

C’est aujourd’hui la Journée mondiale de la vue, une journée de sensibilisation pour mobiliser l’attention mondiale sur la perte de vision. Vision 2020 aimerait marquer cette journée en demandant aux administrations publiques du globe d’adopter des stratégies exhaustives pour diminuer le nombre de cas de perte de vision évitable.

« Les études démontrent clairement qu’il faut rapidement adopter une stratégie nationale en santé visuelle », affirme John M. Rafferty, président de Vision 2020 Canada et président et chef de la direction d’INCA. « La perte de vision est un problème grave et très coûteux pour le Canada. Elle représente des milliards de dollars en coûts directs pour le système de santé, en réadaptation et en productivité perdue. »

Les répercussions de la perte de vision peuvent être dévastatrices aux plans économique et social. Au Canada, seulement 35 % des adultes en âge de travailler aveugles ou ayant une vision partielle ont un travail rémunéré et seulement 45 % détiennent un diplôme d’études secondaires. Par ailleurs, si on compare les personnes qui voient à celles qui vivent avec une perte de vision, on constate que ces dernières ont deux à cinq fois plus de difficulté à exécuter des tâches quotidiennes et courent trois fois plus de risque de subir une dépression clinique.

« Le gouvernement, les chercheurs, les professionnels des soins de la vue et les organismes sans but lucratif doivent travailler ensemble à sensibiliser le grand public et à relever les défis qu’engendrent des taux croissants de perte de vision chez les Canadiens plus âgés, » déclare l’honorable Dre Asha Seth. 

Puisque les maladies oculaires les plus communes sont liées à l’âge et que le nombre d’aînés continue d’augmenter, il est à prévoir que le nombre de personnes aveugles ou ayant une vision partielle au Canada doublera au cours des 25 prochaines années.

« J’ai été honoré d’accorder mon appui à Vision 2020. L’élimination des causes évitables de cécité partout dans le monde est un objectif que je continuerai à promouvoir jusqu’à sa réalisation », dit pour sa part Paul Calandra, député d’Oak Ridges-Markham.

Partout au pays, des ressources doivent être investies en prévention, en traitement et en gestion. L’élaboration et la mise place d’une stratégie nationale en santé visuelle sont essentielles pour contrôler cette épidémie et prévenir toute augmentation du nombre de cas de perte de vision évitable.

À propos de Vision 2020

VISION 2020 est une initiative mondiale pour l’élimination de la cécité évitable, un programme conjoint entre l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB), avec la participation internationale d’ONG, d’associations professionnelles, d’établissements de soins oculaires et de sociétés.

Renseignements: 
Carolyn Young
Corporate Communications Specialist, CNIB
416-486-8355
carolyn.young@cnib.ca

Retour au haut de la page