Santé Canada et Hoffmann-La Roche ltée rapportent des cas d’inflammation oculaire grave entraînant une perte de vision à la suite de l’utilisation d’AVASTIN dans l’œil

2011-12-13

Hoffmann-La Roche limitée (Roche), en collaboration avec Santé Canada, a publié une mise en garde à l’intention du public signalant des cas d’inflammation oculaire grave entraînant la cécité à la suite de l’utilisation non autorisée d’AVASTIN® (bevacizumab) dans l’œil. L'utilisation d'AVASTIN dans l'œil n'est pas autorisée par Santé Canada. AVASTIN n'a pas été conçu pour être injecté dans l'œil. Des cas d'infection bactérienne et d'inflammation de l'œil ayant entraîné une perte totale ou partielle de la vue ont été signalés dans trois endroits aux États-Unis, chez des patients qui avaient reçu une injection d'AVASTIN dans l'œil. Ces cas semblent être causés par une contamination due à la préparation de plusieurs seringues (reconditionnement) à partir d'une fiole d'AVASTIN, alors que les fioles sont prévues pour une seule utilisation. 

Étant donné qu’AVASTIN n’est pas autorisé par Santé Canada pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) de type humide et que certains ophtalmologistes pourraient prescrire ce médicament pour une utilisation non indiquée sur l’étiquette, INCA recommande aux patients de consulter leur ophtalmologiste pour discuter de leur série de traitements individuels. Par ailleurs, INCA recommande aussi que les patients consultent leur ophtalmologiste s’ils éprouvent l’un ou l’autre des symptômes décrits dans la mise en garde publiée par Roche à la suite d’une injection d’AVASTIN dans l’œil.

Si vous avez d’autres questions relativement à ce message, ou si vous désirez lire en totalité la mise en garde publiée, visitez le site de Santé Canada​

Pour toute question, veuillez communiquer avec 

Sarah Snowdon

Spécialiste, Communications
INCA
416 486-2500, poste 7157
sarah.snowdon@inca.ca​​



Retour au haut de la page