NOUVEAU DIRIGEANT AVEUGLE D'INCA QUÉBEC

2017-09-06

David Demers souriant  devant la porte d'INCA Québec, la canne à la main.

C'est avec un immense plaisir qu'INCA annonce la nomination de David Demers à la tête de sa division du Québec

Non seulement David Demers a-t-il un bagage de compétences impressionnant, il vit personnellement avec une perte de vision.  Il a lui-même été client d'INCA avant de devenir ambassadeur. Il est donc très bien placé pour servir et représenter la communauté des personnes aveugles ou ayant une vision partielle.

« Il y a d'énormes stigmatisations sociales envers la perte de vision, j'aimerais faire tomber ces barrières, améliorer la qualité de vie des personnes aveugles et défendre leurs droits », déclare David avec ferveur. « Je considère avoir eu beaucoup de succès malgré ma perte de vision et je veux m'assurer que ceux qui vivent la même réalité que moi aient aussi la confiance, les outils et opportunités dont ils ont besoin pour s'épanouir. »

M. Demers a perdu la vue juste avant de franchir le cap de la trentaine, alors que sa carrière avait le vent dans les voiles. Un matin, en se rendant au travail, sa vision s'est soudainement embrouillée, pour ensuite dégénérer très rapidement. « Je ne vois presque plus les couleurs et je n'ai pas de vision centrale. Je distingue des ombres et des formes sur les côtés, je ne reconnais cependant pas les visages et ne peux pas lire les imprimés », décrit David qui croit qu'on est jamais préparé à la perte de vision.

UN MODÈLE DE PERSÉVÉRANCE 

David ne s’est pas laissé abattre pour autant. Fonceur, il a décidé de relever les défis !  Il a suivi les formations en technologies adaptées d'INCA, appris à se déplacer dans le métro et est retourné aux études en allant étudier en Affaires publiques et communautaires à l'université.  Il a d'ailleurs été nommé major de sa promotion. 

« J'étais fâché de voir que mes perspectives d'avenir s'amenuisaient soudainement après avoir perdu la vision.   Sachant que seulement 30% des personnes aveugles réussissent à trouver un emploi, je me posais beaucoup de questions face à mon futur et ma carrière.  Je voulais continuer de contribuer à la société », explique David. « J'ai donc choisi de foncer et de surpasser les attentes.  Je désirais prouver au monde que j'étais capable de faire plus, montrer que même avec une déficience visuelle, il est encore possible de se dépasser et d’apporter sa contribution. » 

Ce qu'il a réussi ! Sa récente nomination chez INCA est un exemple inspirant pour les personnes vivant avec une perte de vision.  

UNE EXPÉRIENCE VARIÉE

Dès un jeune âge, David a occupé des rôles de superviseur ou de gestionnaire. À 17 ans, il supervisait déjà une quinzaine d'employés. Plus tard, il a développé sa propre entreprise comme entrepreneur dans le monde des arts visuels ainsi que dans le domaine du commerce électronique. Riche d’une belle expérience en relations d'affaires et en gestion de comptes majeurs, David a démontré à maintes reprises sa capacité à mener à terme des pro​jets de grande envergure.

Avant d'être choisi comme gestionnaire d’INCA, pendant près de 3 ans, M. Demers a été responsable du développement d'affaires et sensibilisation sociale chez eSight, une entreprise reconnue mondialement en technologies adaptées qui développe des lunettes électroniques pour les personnes ayant une basse vision.  Il a permis de faire connaître les lunettes à travers toute l’Amérique du Nord. Il a aussi développé des partenariats majeurs entre de grandes corporations et des gouvernements qui ont permis à un plus grand nombre de personnes aveugles d'avoir accès à des technologies adaptées. David a par ailleurs formé et accompagné plusieurs personnes ayant une vision partielle à utiliser la technologie pour améliorer leur qualité de vie.

IMPLIQUÉ POUR LA CAUSE 

Depuis sa perte de vision, David Demers s'est toujours énormément impliqué pour la cause des personnes vivant avec une perte de vision. C'est d'ailleurs un membre très respecté de la communauté. Au cours des 5 dernières années, il a siégé au conseil consultatif et agit à titre d’ambassadeur d'INCA Québec.  Il a cogné aux portes des commerces, visité des écoles et des entreprises pour démystifier la réalité des personnes aveugles, sensibiliser les gens à leurs besoins et défis et contribuer à faire tomber les préjugés. 

Excellent communicateur, il a représenté l'organisme à de nombreuses occasions. Presque tous les mois, il était appelé à participer à des entrevues radiophoniques ou télévisuelles.  En 2016, il a d'ailleurs été la tête d'affiche de la campagne d'employabilité d'INCA, en participant à l'annonce télévisuelle d'intérêt public et en partageant son histoire.

INSPIRANT POUR L'AMORCE D'UN NOUVEAU SIÈCLE

Depuis 100 ans, INCA est présent pour les personnes vivant avec une perte de vision et leur famille.   Pour le nouveau centenaire, nous déploierons un plan ambitieux afin d'offrir davantage de programmes destinés à changer ce que signifie être aveugle. ​Il est clair que David Demers a toutes les compétences, l'expérience et la passion dont INCA Québec aura besoin pour amorcer ce changement. Il saura certainement en inspirer plus d'un!

​​​​​​

Retour au haut de la page