INCA applaudit à la décision du gouvernement de mettre fin à l’interruption des services postaux

2011-06-17

TORONTO – INCA applaudit à la décision du gouvernement fédéral de présenter une loi de retour au travail qui mettra un terme au conflit qui sévit à Postes Canada depuis près de deux semaines.

« Le climat d’incertitude engendré par cette interruption a coûté très cher aux organismes de bienfaisance du Canada, comme INCA, qui dépendent d’un service postal fiable pour remplir leur mission », déclare John M. Rafferty, président et chef de la direction d’INCA. « La réaction rapide du gouvernement aidera à juguler les pertes au regard du financement et les coûts imprévus que nous avons dû essuyer pendant cette période. »

Dans des lettres adressées plus tôt cette semaine au premier ministre et au ministre du Travail, M. Rafferty a exprimé ses préoccupations concernant la situation financière difficile à laquelle INCA a dû faire face pendant ce conflit.

Comme 70 % de son financement provient de dons, dont plus de la moitié sont transmis par la poste, INCA est maintenant aux prises avec une perte estimée à 250 000 $, alors que l’organisme a un important besoin de financement en cette période de l’année. INCA a aussi dû engager des dépenses imprévues de près de 30 000 $ pour communiquer son plan d’urgence à ses clients, à ses donateurs et aux abonnés de la Bibliothèque d’INCA.

« Les dernières semaines ont été éprouvantes et nous avons fait notre possible pour réduire au minimum les incidences de l’interruption des services postaux sur nos clients et leurs familles », fait observer M. Rafferty. « Alors que nous espérons vivement que la situation reviendra à la normale, des événements de ce type ont souvent un effet d’entraînement. Nous concentrerons donc pour le moment nos efforts à faire savoir à nos sympathisants que nous avons un urgent besoin de leur aide. »

Retour au haut de la page