INCA demande aux chefs des partis fédéraux de soutenir les programmes d’emploi destinés aux Canadiens vivant avec une perte de vision

2011-04-11

TORONTO – Comme les Canadiens iront voter en mai, INCA demande aux chefs des partis fédéraux de défendre le droit en matière d’emploi des Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle et d’en faire une priorité pendant cette élection fédérale.

Les répercussions socio-économiques de la perte de vision sont lourdes de conséquences et comprennent l’isolement social, des taux de chômage élevés et la pauvreté. *En fait, 65 pour cent des Canadiens en âge de travailler et vivant avec une perte de vision sont sans emploi et plus de la moitié gagnent 20 000 $ par année ou moins. 

« Lorsqu’une personne perd la vue, il peut être difficile pour elle de maintenir ou de trouver une activité lucrative, même si cette personne est instruite et hautement qualifiée », affirme John Rafferty, président et chef de la direction d’INCA. « C’est pourquoi nous demandons aux chefs des partis de s’engager à soutenir les programmes d’emploi jumelant les chercheurs d’emploi qualifiés vivant avec une perte de vision à des employeurs prêts à les embaucher et possédant les outils nécessaires. »

Les chercheurs d’emploi aveugles ou ayant une vision partielle font face à des défis considérables lorsqu’ils cherchent un emploi ou qu’ils désirent le préserver. Les malentendus et la discrimination, qui constituent les défis les plus courants, sont attribuables au manque d’information en ce qui concerne les habiletés et compétences des personnes aveugles ou ayant une vision partielle, à l’absence de spécialistes dans le domaine des mesures d’adaptation du milieu de travail et à la pénurie de programmes de développement précoce des compétences. Toutefois, grâce aux progrès technologiques et compte tenu du nombre plus élevé de Canadiens vivant avec une perte de vision qui sont compétents et instruits, il est devenu plus facile que jamais d’intégrer ces personnes au marché du travail.

Pendant les semaines précédant l’élection, INCA communiquera avec tous les candidats et chefs des partis pour leur demander de s’engager à faire en sorte que les ententes fédérales, provinciales et territoriales relatives au marché du travail prévoient des fonds pour soutenir les programmes d’emploi destinés aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle.  

Pour en savoir plus sur la façon de participer à cette démarche, visitez www.inca.ca.

 

Back to top of page