Une lumière dans le noir

Le programme Volunteers with Vision d’INCA ensoleille la vie de nombreux Calgariens

Tous les lundis matins, Judy McPherson attend patiemment que son amie Shelley Darr passe la prendre pour aller faire de l’aquaforme avec elle. Mme McPherson adore ces lundis qui lui permettent de sortir de son appartement, et elle compte beaucoup sur Mme Darr pour cela. Et comme Mme McPherson n’a jamais véritablement vu Mme Darr, leur relation repose entièrement sur la confiance. En effet, Judy McPherson a besoin d’aide parce qu’elle est aveugle au sens de la loi. À 82 ans, elle a rencontré Shelly Darr, qui en a 38, par l’entremise de Volunteers with Vision, un programme de jumelage de bénévoles et de personnes aveugles mis sur pied par INCA. Elles se sont connues avant Noël et son rapidement devenues amies. Judy McPherson apprécie grandement l’aide de Shelly Darr. « J’ai attendu l’arrivée d’un bénévole pendant un certain temps, un an en fait. Shelley et moi avons eu une rencontre préliminaire pour nous assurer de notre compatibilité. Je suis très heureuse du jumelage fait par INCA. Je peux maintenant sortir de chez moi un peu et faire de l’exercice », fait observer Mme McPherson.

« Je pourrais peut-être même demander à Shelley de faire de l’aquaforme deux fois par semaine », dit Mme McPherson en blaguant. Judy McPherson vivait à Winnipeg lorsque son mari est décédé. Sa fille la convainc alors de déménager à Calgary, ce que Mme McPherson fait en 1996. Dès son arrivée, elle a besoin d’une certaine forme d’assistance, et INCA la jumelle à une bénévole. Les choses vont bien pour elle : la bénévole l’accompagne pour faire des emplettes et faire des marches. Elle aide encore aujourd’hui Mme McPherson à faire des achats. Mme McPherson a recours aux services d’INCA depuis ce temps.

« J’ai véritablement l’impression d’avoir noué de solides amitiés par l’entremise du programme et d’INCA », avance Mme McPherson.

Mme Darr, une surveillante de salle à manger dans une école pour enfants autochtones, a trouvé très enrichissante son expérience de bénévolat, et elle en retire autant de satisfaction que Mme McPherson.

« Comme j’ai un cousin aveugle qui se déplace avec un chien-guide, j’ai une certaine expérience et j’ai pu voir quels sont ses besoins. Je crois sincèrement que Judy et moi formons une excellente équipe. Je peux constater les bienfaits du jumelage pour elle, et je trouve cela très gratifiant », signale Mme Darr.

Le programme Volunteers with Vision a officiellement vu le jour en septembre 2006. À ce jour, dix personnes aveugles ont été jumelées à des bénévoles. Pat Swan, coordonnatrice des bénévoles pour le sud de l’Alberta à INCA, affirme que le programme s’est révélé très efficace.

« INCA a mené un sondage auprès de ses clients pour savoir quels étaient leurs besoins. La majorité d’entre eux ont répondu qu’ils avaient besoin d’aide pour accomplir de petites tâches quotidiennes, comme se déplacer, avoir accès aux services communautaires ou se rendre à un rendez-vous médical. Le transport peut revêtir une grande importance pour ces personnes, particulièrement lorsqu’elles doivent être guidées et qu’elles vivent seules », précise Mme Swan.

« Mme McPherson voulait faire de l’aquaforme depuis un certain temps déjà, mais c’était trop difficile sans l’aide d’un bénévole. »

Judy McPherson a beaucoup de respect pour les personnes qui donnent de leur temps, et elle sait que les bénévoles et INCA l’ont grandement aidée au fil des ans. Elle espère vivement que d’autres personnes se porteront volontaires pour être bénévoles. Nul doute qu’elles en retireront la même satisfaction que ceux et celles qui reçoivent l’aide des bénévoles. 


Retour au haut de la page