Shelby McAnsh remercie INCA de l’avoir aidée à vivre en toute autonomie 

September 5 - Shelby McAnsh.jpgAtteinte de rétinopathie des prématurés à la naissance, Shelby McAnsh ne possède qu’une vision tubulaire dans l’œil droit. À chaque étape de son existence, INCA a donc été présent pour l’aider à devenir une adulte sûre d’elle-même et accomplie.

Shelby McAnsh, aujourd’hui âgée de 21 ans, constate qu’elle ne voit pas la même chose que ses amis lorsqu’elle commence à fréquenter la maternelle.

« Je ne pouvais pas voir ce qui était inscrit au tableau. Mon professeur a donc commencé à tout écrire sur une ardoise blanche et j’ai commencé à apprendre le braille. C’est aussi à cette époque que j’ai eu ma première canne blanche. La spécialiste d’INCA m’avait dit que chaque fois que je l’utiliserais j’obtiendrais un collant. Elle était donc recouverte d’autocollants. » 

Shelby McAnsh accepte sa perte de vision, mais affirme que certaines interactions sociales sont tout de même difficiles. 

« Lorsque je me promène dans le corridor, je ne sais pas si quelqu’un discute avec une autre personne ou me parle. Je ne veux pas être la fille étrange qui dit bonjour à tout le monde », explique-t-elle.

Ayant grandi sans voir, Shelby McAnsh a commencé jeune à défendre ses droits et ses intérêts. 

« J’ai toujours parlé de ma perte de vision sans détour et j’ai souvent fait des blagues en classe sur les personnes aveugles. J’ai dit aux gens : “Si vous êtes mal à l’aise avec la situation, passez à autre chose, car je suis à l’aise avec ma situation”. Cela a toujours brisé la glace et évité que les autres me considèrent comme la pauvre petite aveugle, raconte Shelby McAnsh. Puis, en 10e année, j’ai donné une conférence sur l’art de vivre avec une perte de vision. » 

Qu’il s’agisse d’apprendre à manier une canne blanche ou à faire la cuisine en toute sécurité, INCA était présent à chaque étape. 

« Il m’a fallu apprendre certaines habiletés de base comme traverser une intersection, verser un verre d’eau, utiliser la cuisinière sans me brûler. Mettre du sel sur sa nourriture est quelque chose de fort simple pour une personne qui voit, mais c’est très difficile pour quelqu’un qui ne voit pas. Sans l’aide d’INCA, je ne serai pas aussi autonome que je le suis actuellement », déclare Shelby McAnsh. 

Shelby McAnsh a vécu un moment marquant lorsqu’elle a utilisé pour la première fois une télévisionneuse, un appareil qui permet de grossir les imprimés. Cela lui a donné l’occasion d’élargir ses horizons et de redécouvrir les joies de la lecture. 

« Avant cela, je ne pouvais pas lire des ouvrages convenant à mon âge parce que les caractères imprimés étaient bien trop petits. Lorsque j’ai obtenu une télévisionneuse, j’ai pu lire des livres portant sur des sujets qui m’avaient toujours intéressé et j’ai été ravie. Maintenant, je suis jeune lectrice vorace », affirme-t-elle. 

Ayant un penchant pour les arts visuels, Shelby rêve de devenir illustratrice de livres pour enfants.

Elle tient une feuille de papier à quelques pouces de son œil et utilise sa vision résiduelle pour faire des dessins au crayon.

« J’ai toujours aimé les arts et j’adore dessiner, note Shelby McAnsh. C’est une façon bien créative de s’exprimer. Vous pouvez faire ce que vous voulez, illustrer un thème, représenter une scène ou utiliser votre imagination pour créer. Il n’y a pas de frontières. » 

 

Retour au haut de la page