Nos donateurs à l’honneur : William (Bill) Atkinson


December 12 (Web).jpgNé en 1917, William (Bill) Atkinson a vu beaucoup de choses au cours de ses cent ans de vie. C’est un homme de famille, un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, un entrepreneur retraité, un leader communautaire et un philanthrope. 

M. Atkinson déménage à Winnipeg de Dinsmore, en Saskatchewan après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, avec seulement 35 dollars en poche. Il habite dans une pension et occupe divers emplois avant d’entrer au service de Winnipeg Supply and Fuel. Il épouse sa Dorothy bien-aimée en 1940. La même année, M. Atkinson s’enrôle dans l’Artillerie de campagne canadienne et il est déployé outre-mer en 1943. Dans le cadre de son service en Europe, il participe aux combats et livre de la nourriture et des fournitures essentielles aux citoyens hollandais de Rotterdam affamés après la fermeture de tous les ports. Après la guerre, il retourne auprès de Dorothy, et ils élèvent trois filles. M. Atkinson continue de travailler à Winnipeg Supply and Fuel jusqu’à ce qu’il démarre sa propre entreprise, ABCO Supply and Service, un fournisseur de pointe de contrats multimétiers à Winnipeg, en 1973.

Depuis sa retraite en 1984, il se dévoue à sa famille et agit comme bénévole enthousiaste et philanthrope discret. Donner en retour à la collectivité a toujours été important pour M. Atkinson et sa famille. Conscient qu’il peut encore contribuer à la société, M. Atkinson s’occupe en faisant du bénévolat pour la Popote roulante, conduit des patients à leurs rendez-vous au centre CancerCare Manitoba et s’assoit pendant de longues heures à des kiosques dans des centres commerciaux à titre d’ambassadeur d’INCA afin de vendre des billets pour un tirage de voiture. Il s’occupe également de Dorothy jusqu’à son décès en 2017.

Pour les Atkinson, la philanthropie est tout aussi importante que le bénévolat. Les membres de la famille mettent en place des bourses universitaires qui sont attribuées à des organismes à but non lucratif locaux. Lors du décès de Dorothy, ils décident de verser un don testamentaire à INCA parmi quelques œuvres de bienfaisance choisies.

Lorsqu’on demande à M. Atkinson pourquoi il a choisi de faire ses dons et de consacrer ses heures de bénévolat à INCA, sa réponse est simple. « Je sais qu’INCA fait de l’excellent travail pour la collectivité. La mission de cet organisme est très importante pour les vies de toutes les personnes qui ont besoin de ses services », affirme-t-il.

M. Atkinson a la chance de jouir d’une bonne vision tout au long de sa vie. Il éprouve des troubles oculaires mineurs seulement au cours des dernières années en raison de ce qu’il appelle la « vieillesse ».

« Il n’y a pas de problèmes oculaires graves dans ma famille. Je suis chanceux, mais maintenant je me rends régulièrement à la boutique INCA pour me procurer des articles qui m’aident dans ma vie de tous les jours. On y trouve des produits pour la déficience visuelle qui ne sont offerts nulle part ailleurs. J’ai acheté un clavier avec gros caractères pour mon ordinateur, une loupe et quelques scanneurs qui m’aident à lire les journaux. »

M. Atkinson aime la technologie et l’a voir évoluer et s’améliorer continuellement pour aider les personnes vivant avec une perte de vision. Il est également ravi qu’INCA continue à militer pour que ses clients aient accès à ces outils modernes afin que leurs maisons et lieux de travail soient plus accessibles. Il est surtout fier que le don testamentaire de Dorothy soit mis à profit par INCA. « Voir cet organisme progresser et faire de nouvelles choses me procure un sentiment d’accomplissement. Les progrès accomplis sont vraiment remarquables. Nous vivons à une époque passionnante étant donné tous les nouveaux appareils disponibles (pour les personnes ayant une déficience visuelle) », se réjouit M. Atkinson.

Bill Atkinson est heureux de pouvoir contribuer financièrement à un organisme qu’il a appris à connaître au fil des années en tant que bénévole. Même si le tirage de voiture annuel d’INCA au Manitoba n’existe plus depuis quelques années, de nombreux bénévoles et membres du public qui lui ont acheté des billets se souviennent de lui. Son charme, son humour, sa gentillesse et sa générosité sont inoubliables. Il continue d’œuvrer activement au sein de la collectivité et il inspire les autres à en faire autant. Comme il habite la rue où est situé le siège social d’INCA à Winnipeg, il visite régulièrement l’établissement pour voir les nouveaux appareils fonctionnels à la boutique. Il assiste et collabore aussi aux activités de collecte de fonds d’INCA au cours de l’année. À cent ans, il n’a aucune intention de ralentir.

Retour au haut de la page