Le récit d’Holly Bennet

Comme de nombreux enfants auxquels nous venons en aide, Holly Bennett fait partie de la famille d’INCA depuis qu’elle a l’âge de marcher. Nous avons été présents à toutes les étapes de sa vie : nous l’avons encouragée, nous l’avons appuyée et nous l’avons aidée à acquérir des habiletés et de l’autonomie. 

Aujourd’hui âgée de 18 ans, elle est sûre d’elle-même, autonome et incroyablement talentueuse, et nous ne pourrions être plus fiers d’elle.  

Tout a commencé lorsqu’elle avait deux ans. C’est alors que le diagnostic est tombé : albinisme oculocutané, une maladie oculaire entraînant une importante perte de vision.

« Nous étions de nouveaux parents et nous n’avions aucune idée de la façon dont il fallait composer avec la perte de vision de notre fille », précise Andrea, la maman d’Holly. « INCA a toujours été présent, prévoyant tous les besoins, des livres sonores aux jouets accessibles, en passant par la socialisation et les possibilités pour Holly d’acquérir la confiance en soi requise pour se déplacer en sécurité et de façon autonomie à l’école et dans le voisinage. » 

À six ans, Holly abat déjà des obstacles en sa qualité d’ambassadrice d’INCA. Elle prête non seulement sa voix à des messages d’intérêt public sur le fait de vivre avec une perte de vision, mais prend déjà la parole devant des auditoires d’enfants pour les entretenir des effets de la perte de vision et pour les aider à se défaire des idées fausses avant même d’être suffisamment âgée pour épeler correctement ces mots. 

Son statut d’ambassadrice aide la jeune Holly à considérer sa perte de vision, non pas comme une différence, mais plutôt comme une caractéristique particulière. 

« Être ambassadrice, c’est amusant et stimulant, [même si] c’est parfois un peu difficile », disait Holly à neuf ans. « Le fait d’entendre ma voix à la radio me remplit de fierté… et cela aide mes amis à se renseigner sur INCA. » 

Nous avons toujours fait partie de la vie d’Holly. Pendant ses années scolaires, elle a travaillé avec un de nos professeurs itinérants, qui l’a aidée dans ses études. Puis, en été, elle a pris part à des colonies de vacances réservées aux jeunes vivant avec une perte de vision, où elle a travaillé de façon individuelle avec un autre spécialiste d’INCA pour acquérir des compétences dont elle profitera toute sa vie. 

L’an dernier, nous étions fiers d’assister à un autre important événement dans la vie d’Holly : son départ du nid familial et son entrée à l’université. La jeune fille qui surprend tout le monde depuis son enfance a étonné de nouveau son entourage lorsque, malgré sa vision restreinte, elle a été admise au programme des beaux-arts de l’Université Memorial, à Terre-Neuve, qui n’accepte qu’une poignée de candidats.

« J’adore cela. J’apprends tellement de choses. Et je me suis fait des tonnes d’amis », dit Holly aujourd’hui.  

Holly est maintenant emballée de commencer sa deuxième année à la faculté des beaux-arts. Une fois qu’elle aura obtenu son diplôme, elle a l’intention de suivre des cours de pédagogie afin de devenir enseignante.  

Alors que s’ouvriront à elle de nouveaux horizons, elle fera face à de nouveaux défis : obtenir son premier emploi et trouver son premier appartement. Comme toujours, nous aurons l’honneur d’être là pour Holly quand elle aura besoin de nous. Nous serons toujours présents.

Retour au haut de la page