Le bénévolat : outil de sensibilisation – Le récit de Shruti Shravah

Volunteer Shruti Shravah.JPG

Depuis près d’un siècle, INCA est un outil crucial pour les personnes aveugles et ayant une vision partielle. Toutefois, les services essentiels qu’il offre seraient impensables sans la collaboration de ses généreux donateurs ainsi que de ses employés et de ses bénévoles dévoués. Comme je vis avec une perte de vision, j’estime que mon expérience à INCA est plutôt unique, puisque je suis à la fois une cliente et une bénévole.

J’ai commencé à faire du bénévolat à INCA en janvier 2014. Ma décision était alors largement tributaire de mon désir de redonner à l’organisme dont j’avais tant reçu. J’y ai coanimé l’atelier de formation du programme Vision Amitié, un service essentiel dont l’existence repose entièrement sur le bénévolat. Son objectif est de jumeler un bénévole voyant à une personne aveugle ou ayant une vision partielle pendant environ deux heures par semaine. Les fonctions du bénévole peuvent consister à faire une promenade avec le client, à aller faire des courses ou à lire le courrier. Il s’agit d’un service essentiel, particulièrement pour les clients âgés ou vivant seuls. À titre de cliente d’INCA, ma tâche principale consistait à former les bénévoles quant à la façon d’interagir avec leurs « camarades » et aux résultats escomptés. Je leur faisais également part de mes propres expériences, que les bénévoles trouvaient des plus intéressantes et inspirantes. Plus important encore, j’étais en mesure de les rassurer quant à leur rôle dans le cadre du programme. 

Je coanime toujours cet atelier, qui accueille maintenant tous les bénévoles d’INCA. La formation des guides, qui faisait l’objet d’une séance distincte, est aujourd’hui comprise dans les activités générales d’initiation des bénévoles. J’apporte également mon concours dans ce domaine en faisant des démonstrations. De nombreux bénévoles m’ont affirmé que le fait de voir comment il est possible de guider une personne aveugle ou ayant une vision partielle avait véritablement calmé leur nervosité et les avait rassurés quant à la perspective d’en faire autant avec leurs clients!

En octobre 2016, j’ai accepté une nouvelle affectation de bénévolat, celle de me rendre une fois par semaine au bureau de Vancouver pour y faire office de réceptionniste adjointe. J’aime véritablement répondre téléphone et aider les clients, que ce soit au téléphone ou en personne.

Dans l’ensemble, le bénévolat à INCA continu d’être enrichissant et agréable. Je suis heureuse d’avoir pu sensibiliser d’autres bénévoles aux luttes et aux réalisations des personnes vivant avec une perte de vision. Je prévois que ma récente nomination au Conseil consultatif me permettra de renforcer mon rôle et de mettre à profit mon expérience afin d’améliorer les services essentiels et fantastiques offerts par INCA.

Faire du bénévolat pour cet organisme sans but lucratif est une occasion merveilleuse de s’épanouir des points de vue social et intellectuel et constitue une expérience très enrichissante.

 

Retour au haut de la page