« INCA m’a inculqué un sentiment de fierté et de confiance en moi. » – F. LeBlanc

August 17 2017 - Fred LeBlanc.JPGPompier depuis plus de 29 ans, Fred LeBlanc, 50 ans, est sceptique lorsqu’à l’automne 2011 il commence à perdre la vue. 

« J’ai constaté que j’avais un problème de vision lorsque je travaillais à l’ordinateur le soir. Puis, quelques semaines plus tard, j’ai éprouvé le même problème au cours de la journée », raconte-t-il.

Il communique alors avec son optométriste de Kingston pour prendre rendez-vous. 

« Après avoir subi tous les examens requis, l’optométriste m’a annoncé que j’avais peut-être un problème médical. Il m’a donc immédiatement dirigé vers la clinique ophtalmologique de ma région pour voir sur-le-champ un médecin ophtalmologiste. Quel tourbillon! Pendant tout ce temps, j’étais vraiment inquiet. » 

Après une autre série de tests, Fred LeBlanc ignore toujours la cause de son problème visuel, mais il sait qu’il est « aveugle au sens de la loi ». C’est à ce moment que l’ophtalmologiste l’aiguille vers INCA.

« Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait ni ce que cela voulait dire. J’étais convaincu qu’on trouverait le problème. Éventuellement, la réalité s’est imposée à moi et je me suis senti particulièrement découragé. Je ne travaillerais plus sur des camions de lutte contre les incendies. Par contre, m'étant impliqué auprès de l’association provinciale des pompiers depuis 10 ans, j’envisageais certaines opportunités au plan international. Je me suis alors posé certaines questions. “Si j’ai de la difficulté à exécuter diverses tâches quotidiennes, comment vais-je faire pour mener une carrière enrichissante?” » 

Avec l’aide d’INCA, Fred LeBlanc a bénéficié du soutien pratique et psychosocial d’autres personnes qui comprenaient bien les nombreux défis quotidiens que comporte la perte de vision.

« Je me suis demandé “Pourquoi ne suis-je pas capable de réaliser les objectifs que ne m'étais fixés?” Il m'a fallu répondre à cette question en me disant “Ne sois pas bête, ce n’est pas ta faute, tu n’as pas à avoir honte” », dit-il. 

C’est alors qu’il décide de soumettre sa candidature au poste de vice-président du 13e district de l’Association internationale des pompiers. Il remporte l’élection et occupe cette fonction encore aujourd’hui.

« INCA m’a inculqué un sentiment de fierté et de confiance en moi tout en me fournissant les outils dont j’avais besoin pour préserver mon autonomie. »

Principal fournisseur de services de réadaptation en déficience visuelle de l’Ontario, INCA a permis à Fred LeBlanc de mener une vie active et enrichissante. 

« Un spécialiste en autonomie fonctionnelle m’a donné de bons conseils pour exécuter diverses tâches quotidiennes comme faire fonctionner le lave-vaisselle, utiliser la cuisinière et compter l’argent. Un spécialiste en orientation et mobilité m’a appris à me déplacer en toute autonomie à l’aide d’une canne blanche et un spécialiste en basse vision m’a grandement aidé en me fournissant des renseignements sur les technologies adaptées. Il me faut un peu plus de temps pour faire certaines choses, mais je me suis adapté et je me suis organisé », affirme Fred LeBlanc.

Retour au haut de la page