Ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale utilisant la technologie adaptée – Joseph Fritz

Par Anu Pala

November  7 -Veteran Client Joe Fritz with Humanware Stratus 4M Daisy (Web).jpgJoseph Anthony Fritz, fier ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale, vit sa vie avec enthousiasme, positivisme et une propension à voir le verre à moitié plein.  En 1941, le jeune homme originaire de la Saskatchewan âgé de dix-huit ans, alors à l’université, reçoit une lettre stipulant qu’il doit s’enrôler dans l’armée. Il décide donc de joindre les forces aériennes (ARC).  Il y passe quatre ans et demi comme mécanicien à bord du bombardier Langcaster dans le Yorkshire, en Angleterre.   

À son retour de la guerre, il s’installe en Colombie-Britannique et entreprend une carrière dans le secteur forestier, se marie et élève cinq enfants.  

En 2005, M. Fritz étudiait l’astronomie, un de ses nombreux champs d'intérêt. Lorsqu’en tentant de trouver une étoile, il s’aperçoit qu’il n’y arrive pas, il réalise qu’il doit se faire examiner la vue immédiatement. En consultant un ophtalmologiste, il apprend qu’il souffre de la maladie oculaire appelée dégénérescence maculaire liée à l’âge, une affection oculaire courante chez les aînés. De nature proactive, M. Fritz s’adresse rapidement à INCA et devient client de l’organisme. « Je suis devenu un client il y a tout juste dix ans lorsque j’ai su que j’avais un problème, » affirme-t-il. Au fil des années, sa vision s’est détériorée graduellement, car la dégénérescence maculaire est une maladie oculaire progressive. Même si la cécité ne l’a pas empêché de vivre, elle a entraîné des embûches comme la difficulté à reconnaître les visages des gens et à nouer de nouvelles amitiés.

M. Fritz a suivi les cours en orientation et en mobilité de Barbara Schuster parmi les nombreux services offerts par INCA.  Mme Schuster lui a appris à utiliser une canne blanche pour se déplacer en toute sécurité. Elle lui a aussi montré le parcours d’autobus jusqu’au centre-ville de Victoria où il habite actuellement. Cela permet à M. Fritz d’utiliser sa canne blanche et le transport en commun avec confiance pour circuler dans les rues. Il aime aussi visiter le bureau d’INCA de temps à autre. « On y trouve une équipe de gens formidable », affirme-t-il en souriant.

Au cours des quatre dernières années, M. Fritz a appris à utiliser des logiciels et outils de technologie adaptée. Mark Nicol, le spécialiste de la technologie d’assistance d’INCA lui a montré comment utiliser Clearview C avec lecture à voix haute et le iPhone avec Voiceover. Récemment, M. Nicol a aidé M. Fritz à résoudre un problème avec Skype, la plateforme que ce dernier utilise pour entretenir des relations avec ses parents qui habitent outre-mer. « J’aime beaucoup travailler avec Joe parce qu’il est curieux et avide d’apprendre. C’est vraiment agréable de passer du temps avec lui », indique M. Nicol.

 « INCA a complètement transformé ma vie », déclare M. Fritz avec enthousiasme.  Sans INCA, je ne sais pas si je serais ici. INCA m’a aidé à conserver mon autonomie en me permettant de demeurer en contact avec mes parents et à accéder à des documents avec un minimum d’assistance. Cet organisme m’a aidé plus que quiconque. »   

Fritz conseille aux personnes vivant avec une perte de vision de communiquer avec INCA.  « Cet organisme a été tellement précieux pour moi et il peut l’être aussi pour ces personnes ». M. Fritz témoigne toujours son appréciation au personnel, tout en faisant des dons régulièrement. Il encourage les gens à donner à INCA en précisant qu’il s’agit d’une bonne cause qui, en raison d’un manque de financement du gouvernement, a besoin de fonds pour remplir sa mission.   

Joseph Anthony Fritz est un héros de guerre canadien qui ne laisse pas sa perte de vision lui faire obstacle. Avec son attitude positive et son sourire communicatif, il est inspirant.  Son enthousiasme envers la vie est également contagieux.